Site icon NouveauxPlaisirs.fr

Test de la Roue à pics 1 rang de Dèmonia, ouch j’aime quand ça pique !

NXPL - Test de la roue à dent Dèmonia ou Roulette de Wartenberg

Ouille, j’aime quand ça pique, c’est à la fois bizarre et érotique. Et bien vous savez quoi ? Vous allez être servi par ce test ! Aujourd’hui, je teste un vrai petit outil pour la partie SM du BDSM, une roue à pics (ou roulette de Wartenberg) de mon partenaire Dèmonia. Voyons voir ce que cela fait ensemble !

La roue à pics est, comme son nom l’indique, une roue avec des pics.

Son utilisation n’est pas dédiée à la cuisine pour couper des parts de pizza, mais bien à être utilisée entre personnes consentantes lors de jeux plus ou moins sexuels et/ou BDSM. Et oui … vous en apprenez tous les jours sur NouveauxPlaisirs.fr non ? Alors continuons…

Et voilà l’engin !

En fait, et pour être plus précis, la roue à pics ou roulette de Wartenberg vient du milieu médical. Elle était utilisée pour tester la sensibilité des patients et a été inventée par le neurologue Robert Wartenberg.

Dans notre cas, cette roue à pics fait 17 cm de long, et est dotée d’une roue avec … un certain nombre de pics (entre 20 et 26 je pense, j’ai pas compté c’est un peu lourdingue). Les pics font 0,5 cm de long dixit la fiche technique.

La roue à pics dans son emballage

De nos jours, bien qu’elle soit encore utilisée en neurologie pour diagnostiquer des troubles de la sensibilité, la roue à pics est utilisée dans le domaine du BDSM pour procurer des sensations « piquantes » entre partenaires. Le principe est simplissime, on pose la roue sur la peau et on la fait rouler en appuyant plus ou moins. En fonction de la pression que l’on utilise, cela va de « ça pique un peu » à « Ouch mais on voit des gouttes de sang tout le long du trajet ». En effet, des personnes avancées dans le BDSM peuvent en arriver à faire perler le sang (j’ai déjà vue cela sur une copine).

De mon coté, comme je suis pas du tout attiré par le coté Sado-Maso, j’ai hésité avant d’accepter ce test de la part de Dèmonia. Mais comme il faut bien tout tester au moins une fois dans la vie, j’ai finalement sauté le pas.

La roue à pics dans son emballage

En tout cas, il est impossible de rester indifférent devant une roulette de Wartenberg, il y a ce coté médical et ces piques qui la rende très impressionnante. On se demande vraiment à quelle sauce on va être mangé et il faut avoir une confiance totale en son partenaire car autant cela peut être agréable autant un partenaire indélicat peut faire carrément mal avec (sauf si c’est ce que l’on cherche, les voix du BDSM sont impénétrables ;)).

Testé sur moi, cette roue à pics de chez Dèmonia donne un effet qui est étonnant et qui dépend beaucoup du chemin que l’on prend sur le corps. C’est assez surprenant comme certaines partie du corps sont plus sensibles que d’autres (et je ne parle pas des parties génitales ou zone érogènes là). Rien que de faire passer la roue à pics d’un pied vers la hanche, ou dans le dos de haut en bas, entre les seins et le bas ventre,  on passe d’une zone peu sensible à des zones très sensibles. C’est presque une découverte pour moi, je n’imaginais pas la diversité de la sensibilité des parties de mon corps.

La roue à pics dans ma main

Evidemment, on peut s’attarder sur des zones très sensibles comme le dessous des pieds (c’est difficile de ne pas bouger le pied avec une roue à pics qui roule sur la plante des pieds, croyez moi).

La roue à pics 1 rang de Dèmonia - Note 3 / 5

L’utilisation d’une roue à pics peut donc ouvrir à de nombreux jeux, soit à la découverte de son corps et de sa sensibilité, soit à des jeux plus engagés. Par exemple, attaché(e), on ne doit pas bouger alors que le partenaire utilise la roue à pics sur vous sinon il y a un gage (par exemple un coup de cravache ou autre chose).

Ouch, aille, ouille, ça pique ! non pas tant que ça en fait !

J’ai bien aimé ces expériences. La roue à pics ne pique pas tant que ça si l’on appuie pas trop fort (évidemment avec de la pression c’est une autre histoire…). Je dois vous avouer que ce n’est pas le genre de jouet que qu’utiliserais tous les jours. Maintenant je trouve cela assez ludique et assez abordable pour tenter l’expérience. Comme je dis, la vie est courte, il faut donc rajouter du piquant (celle ci était facile !).

Du coup, je mettrais la note de 3 / 5 à la roue à pics 1 rang de Dèmonia. A vous de voir selon vos envies, vous savez que nouveauxplaisirs.fr est là pour vous ouvrir l’esprit et le domaine des possibles 😉

Merci à Dèmonia qui m’a fourni gracieusement la roue à pics 1 rang pour réaliser ce test !

Exit mobile version