Site icon NouveauxPlaisirs.fr

Test du masturbateur Pulse II d’Hot Octopuss

Voici le tout nouveau modèle de masturbateur de la marque Hot Octopuss, le Pulse II. Dire que ce masturbateur était attendu est en dessous de la réalité, la première version avait déjà déclenché des orgasmes en séries chez les testeurs mais je n’avais pas eu le temps de le tester sur NXPL. Du coup, je me rattrape avec cette version améliorée…

Présentation du Hot Octopuss Pulse II

Le Hot Octopuss Pulse II est vendu dans une boite en carton pas très grosse, et pas du tout vulgaire, dans des tons de gris. L’ouverture est classique (j’imagine que vous savez ouvrir une boite …), le Pulse repose dans un berceau en plastique tout ce qu’il y a de classique voire bas de gamme. Dommage, cela laisse une impression un peu bas de gamme après une belle boite. Bref, la boite va terminer rapidement à la poubelle d’autant plus qu’il y a un sac de rangement livré avec le Pulse II. Ne nous attardons pas plus ici.

Le contenu de la boite est le suivant: le Pulse II, un câble USB de chargement et un petit sac de rangement en tissus qui peut tout contenir (Pulse II et câble). C’est pratique, cela ne prend pas de place et le Pulse II est protégé de la poussière.

L’Hot Octopuss Pulse II est un peu bizarre pour un masturbateur. Contrairement aux masturbateurs plus classique dans lequel on entre entièrement son pénis ou son gland, le Pulse est ouvert et viens enserrer le pénis à l’aide de deux “rabats”. Le gland est alors maintenu sur une partie oscillante d’environ 2 cm de diamètre et c’est de là que provient la stimulation.

La finition est très bonne, l’objet de comporte pas de défaut, le silicone est de bonne qualité et il n’y a rien à dire sur l’assemblage. Ce n’est pas du top haut de gamme, mais le rapport qualité prix est juste parfait et vous ne trouverez rien à redire sur la qualité générale de finition. Bravo pour ça.

Il y a différents modes de stimulation, 6 pour être exact. On y retrouve les programmes classiques : vibrations continues, on/off rapide, moyen et lent, puis des programmes un peu plus originaux “3 fois rapide et ensuite lent”, ou “deux fois moyen puis une pause”. J’avoue qu’il y a de quoi explorer ce qui fait le plus d’effet.

La mise en marche se fait facilement, d’un coté des “rabats” il y a le bouton On/Off et qui permet aussi de sélectionner les programmes en ré-appuyant dessus. De l’autre coté, deux boutons + et – pour régler l’intensité (il doit y avoir 6 niveaux d’intensité mais je ne suis pas arrivé à les compter correctement).

Cette nouvelle version du Pulse est maintenant étanche à 100% (je n’ai pas testé par contre), elle peut donc s’utiliser sous la douche ou dans le bain (chouette :-)).

Il se charge en 4 heures environ et tiens bien la charge, je ne sais pas combien de temps il peut fonctionner mais en tout cas, cela n’a pas posé de problème pour moi, même après plusieurs utilisation, je n’ai pas eu à le recharger.

Utilisation du Hot Octopuss Pulse II

L’utilisation du Pulse II est plus que simple, on glisse son sexe entre les deux “rabats”, et on met en marche. Pas la peine d’avoir le sexe en érection, les pulsations vont faire leur travail et quoi qu’il arrive, il va se retrouver en érection très rapidement. Voila, c’est fait.

Maintenant, il y a deux manières d’utiliser le Pulse II, soit on le lubrifie et on peut l’utiliser en faisant des va-et-vient sur le sexe comme si l’on se masturbait soit même avec sa main, soit on l’utilise sans lubrification, on positionne correctement son sexe et on laisse faire le Pulse II.

J’avoue que la première manière de l’utiliser n’est pas ma préférée, on a l’impression de se masturber mais sans sentir son sexe entre ses mains et même si l’on peut gérer la pression avec les “rabats” par le fait que le sexe n’est pas totalement inséré dans une gaine, je ne suis pas ultra fan.

La seconde manière est, par contre, fort sympathique. Une fois son sexe en érection, on le décalotte bien et on le positionne ensuite de manière à ce que la zone de pulsation du Pulse II viennent se positionner au niveau du frein (la zone qui fait le lien entre le gland et le corps du sexe). Ensuite, on profite du voyage, tranquillement, en maintenant le Pulse II et en se concentrant sur les sensations.

Je ne sais pas si c’est moi ou pas, mais le Pulse II est sacrément efficace, j’ai fait plusieurs sessions et je dois dire que cela se passe toujours de la même manière.

Comme vous êtes des curieux et curieuses lubriques, je vais prendre un malin plaisir à vous expliquer ce qu’il s’est passé.

Comme indiqué plus haut, une fois mon sexe en érection, je le décalotte et le positionne comme il faut. Le Pulse II englobe alors mon sexe, érigée, pas encore totalement dur. Je tiens le Pulse II dans ma main, en poussant avec ma main sur les deux rabats pour bien l’enserrer. La vitesse de base est déjà très agréable. Je sens alors mon sexe gonfler sous les vibrations … oups non les oscillations … le plaisir monte en même temps que le sang afflue dans mon sexe de plus en plus dur. Les oscillations me procurent alors des vagues de plaisir qui prennent source à la base de mon sexe, vers la prostate et se diffuse dans tout mon corps.

Je sens ensuite mon sexe qui commence à pulser, ma prostate commence à se faire sentir (pour cela il faut très bien connaitre son corps), je sens la douce pulsation interne et le sperme qui migre de mes bourses vers la prostate. Chaque pulsation est délicieuse, du coté de mon sexe, il est maintenant très dur, le gland devient carrément rouge. J’ai des sensations qui parcourent tout mon sexe, il gonfle et pulse comme s’il voulait écarter les rabats mais je le maintiens fermement pour garder le contact entre la zone de pulsation et mon frein pour renforcer les sensations. Je sens maintenant le plaisir qui est près à m’envahir, je me concentre pour lutter contre le reflexe d’éjaculer, cela me permet de tenir encore quelques dizaines de secondes comme ça, suspendu au bord de l’orgasme.

Le Pulse II fait monter irrémédiablement la tension, me propulse vers l’orgasme malgré ma volonté de vouloir ralentir pour profiter encore plus. Mon sexe se tend encore, et j’explose, les pulsation du Pulse II sur mon frein entretenant l’orgasme. Comme, le Pulse II est ouvert par devant, de longs jets de sperme chaud viennent alors décorer les draps … Je continue à garder la pression, l’orgasme continue. Au lieu de durer 5-6 secondes (temps normal d’un orgasme masculin), Il va durer 10 à 20 secondes, m’arracher des grimaces de plaisir alors que les toutes dernières gouttes de sperme se déposent sur ma main.

Je me retrouve alors dans cet état ultra agréable, baigné dans les hormones, qui me calment et ravi d’avoir juste ravagé le lit. Je vais encore me faire engueuler oups … mais aucun remord.

Bien évidemment, nous avons aussi essayé le Pulse II à deux, et c’est très sympa. Car, il est possible, si l’on connait bien son partenaire, de le faire jouir très fort avec un tel jouet.

C’est aussi un jouet idéal pour des jeux plus avancés, celles qui aiment se faire éjaculer dessus, ou celles qui aiment attacher leur compagnon et le guider jusqu’à l’orgasme. Ici, impossible de se soustraire au plaisir et à l’éjaculation. Même si l’on souhaite ne pas éjaculer, sa compagne peut tout à fait jouer à l’orgasme forcé.

De plus, le Pulse II étant ouvert, il est tout à fait possible de rajouter des coups de langue sur le sexe. Plus qu’un objet de masturbation, le Pulse II devient alors un vrai sextoy de couple qui peut s’utiliser et s’apprécier à deux sans que sa compagne ou compagnon (si l’on est gay ou bi) ne soit mis hors de l’action principale.

Le Pulse II étant 100% étanche, il est super facile de le nettoyer, comme je dis toujours, de l’eau chaude, du savon en gel, une serviette de bain et hop, il est comme neuf.

Conclusion

Que ce soit seul ou à deux, l’Hot Octopuss Pulse II est le masturbateur qui m’a donné les meilleurs orgasmes. La montée vers le plaisir est peut être un peu trop rapide à mon goût mais il est diaboliquement efficace et les orgasmes durent plus longtemps et sont plus forts et profonds qu’avec une masturbation classique.

Il est possible d’utiliser aussi le Pulse II dans des jeux plus avancés (type BDSM, orgasme forcé, etc…) mais aussi, et c’est important de le préciser, il peut aussi servir dans le cadre du handicap. En effet, certains hommes ayant eu des accidents ou ayant un handicap n’arrivent plus à avoir d’érection facilement. La puissance du Pulse II et le fait que l’on peut commencer la session avec un sexe flasque permet de retrouver du plaisir, voire de réveiller des envies et des possibilités de sexe à deux.

Le masturbateur Hot Octopuss Pulse II - Note 5 / 5

Je vais donc mettre la note de 5 / 5 au Hot Octopuss Pulse II car c’est un très bon masturbateur, haut de gamme

Merci à mon partenaire Neoplaisir qui m’a fourni gracieusement le masturbateur Hot Octopuss Pulse II pour réaliser ce test !

Quitter la version mobile