Site icon NouveauxPlaisirs.fr

Test du vibromasseur Fairy Black Exceed

Déclenchez la guerre atomique sur votre clitoris ! Overdose d'hormones en vue ...

Quand mon partenaire me propose de tester la nouvelle version du Fairy, vibromasseur que j’avais qualifié de “machine de guerre à orgasme”, j’avoue que mon cerveau de testeur n’hésite pas. Je dit OUI et le plus tôt possible ! Oh miracle, l’engin est arrivé il y a quelques semaines, et j’arrive enfin à l’enlever des mains de ma compagne pour écrire le test.

Commençons par le début, la barre est haute, j’ai déjà testé le Fairy Mini (le test ici) et le Fairy Lithum (le test ici). Histoire me poser le décors, je vais auto-citer certains des passages de mes propres tests:

L’engin est une machine de guerre à orgasmes, ses vibrations sont tellement puissantes et profondes que l’orgasme vient potentiellement très rapidement, si l’on veut, en moins d’une minute. Par contre, c’est le seul vibromasseur à pouvoir arrêter le temps, à te suspendre juste avant l’orgasme et à te faire endurer cette douce sensation de « je vais basculer dans l’orgasme maintenant » pendant tout le temps que tu veux si tu gère correctement les vitesses. C’est astronomique dixit madame ! (Fairy Mini Lithium)

Le Fairy Mini 230 V est l’un des meilleur vibromasseur sur le marché (et de loin). Si vous recherchez un vibromasseur puissant qui vous envoie de manière démoniaque vers l’orgasme telle accélère une formule 1 au démarrage d’un grand prix, ne cherchez pas plus loin, vous avez trouvé votre jouet ! (Fairy Mini 230V)

Autant dire que ce nouveau Fairy a la pression, la niveau posé par les anciens modèles est déjà très haut…

Présentation du Fairy Black Exceed

Le Fairy Black Exceed est un vibromasseur clitoridien qui fonctionne sur électricité et non sur batterie. C’est assez classique des vibromasseurs surpuissants car les batteries ne permettent pas de tenir la charge très longtemps à la vitesse la plus élevée. Le Fairy Black Exceed, tout comme le Fairy Mini 230V fonctionne donc à l’aide d’une prise électrique.

La boite du Fairy Black Exceed

Alors que c’était un vrai problème pour le Fairy Mini 230V, le fil électrique du Fairy Black Exceed est assez long puisqu’il fait 2,5 m. C’est largement suffisant pour le brancher à coté du lit et pouvoir l’utiliser (à condition de ne pas avoir de chambre de 40 m2 quand même mais c’est rare et dans ce cas, vous avez les moyens de vous acheter une rallonge).

La boite du Black Fairy Exceed est noire (étonnant !), et est décorée de la représentation en grandeur réelle du Fairy Black Exceed. Sur les cotés se trouvent des photos des accessoires et le manuel d’utilisation (qui est simpliste, on branche, on tourne la molette et cela fonctionne). Le contenu de la boite est classique, le Fairy repose sur un berceau en plastique, le câble électrique étant rangé dessous. Au final, la présentation de cette boite est correcte. Le noir ajoute une sensation un peu plus haut de gamme sans être très haut de gamme. L’important n’est cependant pas la boite mais bien son contenu.

La boite du Fairy Black Exceed

Quand on ouvre la boite, on découvre le Fairy Black Exceed. Il fait 26 cm de long, pour 4,5 cm de diamètre au plus gros de son corps. La tête qui va vous masser (car je rappelle que c’est un masseur clitoridien) fait environ 4 cm de diamètre sur 4 cm de haut. Elle est positionné sur une partie flexible qui fait que l’on peut appuyer assez fort sans pour autant se faire mal.

Le design du Fairy Black Exceed est  … noir et blanc. Entièrement réalisé en plastique. Il est très correctement fini, même si ce n’est pas une finition ultra haut de gamme, elle est sans bavure, propre et donc l’objet est agréable à tenir en main et semble tout à fait solide. Pas de problème de ce coté.

Le contenu de la boite, il y a juste le Fairy Black Exceed dedans

La tête du vibromasseur est, elle aussi, en plastique dur et est parsemée de petit excroissance rondes qui stimulent encore plus la zone où l’on pose le vibromasseur. Original, nous verrons ce que cela donne durant le test.

Commençons pas décrire un peu la différence de ce Fairy Black Exceed, les Fairy que j’avais testés jusqu’à maintenant tournaient jusqu’à 6000 tours/minutes. Le Fairy Black Exceed, met la barre plus haut car il tourne à une vitesse maximale impressionnante de 13500 tours/minutes. Oui, vous avez bien lu, son moteur est donc plus de deux fois plus rapide qu’un Fairy ‘classique’. C’est une vrai débauche de puissante et une course à l’armement. Là encore, vous devrez attendre le test pour avoir une idée de l’effet sur ma compagne 😉

Quelques accessoires qu’il est possible d’acheter pour équiper la tête du Fairy Black Exceed

L’utilisation est plus que simple, il suffit de le brancher (bien évidemment) et de tourner la molette. Il n’y a pas de vitesses préprogrammées,, on tourne la molette de contrôle jusqu’à trouver la vitesse qui nous convient. Pour l’éteindre, on tourne la molette dans le sens contraire jusqu’à son extinction. Facile et pratique.

Test du Fairy Black Exceed

Nous y voila, nous allumons le Fairy Black Exceed, et tenons sa tête dans la main. On retrouve le bruit assez caractéristique des Fairy, ils ne sont pas silencieux, voire bruyants mais on sait pourquoi. L’effet des vibrations est souvent dévastateur alors du coup on pardonne volontiers le bruit.

Nous testons la puissance, au début on retrouve la puissance typique d’un Fairy classique, sauf que là, on peut continuer à tourner la molette et la puissance de vibration augmente encore et encore. Franchement c’est incroyable, j’ai jamais vu cela avec un vibromasseur, il est d’une puissance infinie. On croit arriver à la puissance maximale en se disant “non la c’est le max” et la molette tourne encore et encore.

Trêve de plaisanterie, regardons cela en vidéo pour se donner une idée de la différence de puissance:

Posée sur la vulve de ma compagne, on retrouve l’effet Fairy, quelques contorsions, de la détente, des cris qui montent et, en moins de 2-3 minutes, un bel orgasme dans un déchaînement d’hormones. Ce Fairy Black Exceed est aussi efficace que ses ancêtres, il vient de nous le montrer.

Le mode d’emploi est plus que simple, Branchez ! Tournez le bouton !

Maintenant, nous trouvons la tête un peu moins agréable. Nous aimions bien la tête lisse sans excroissances. Ces excroissances sont là pour stimuler encore plus, mais, nous trouvons qu’elles n’apportent pas grand chose, voire un petit peu d’inconfort suivant comment on appuie. Ce qui est certain, c’est qu’il faut apprendre à les positionner correctement.

La puissance est sans limite, et là, j’oserais dire que cela n’apporte pas grand chose de plus qu’avec un Fairy classique. On se retrouve typiquement dans le cas de “il faut faire toujours plus” de certains constructeurs. La puissance maximale d’un Fairy classique était déjà très très forte, assez en tout cas pour faire jouir ultra rapidement. Ici, les puissances les plus fortes sont pratiquement inexploitables à notre avis.

Le Fairy Black Exceed (cliquez pour voir en gros)

Pourquoi ? Pour deux raisons. La première raison, c’est que de fortes vibrations anesthésient le clitoris au bout d’un moment voire font carrément mal si elles sont trop puissantes car le clitoris est un endroit plus que sensible (mais ça vous le savez). Et avec ce Fairy, quand on passe les 7000-8000 tours/minute environ, nous trouvons (oui j’ai aussi testé sur moi avec grand plaisir) que c’est trop fort et trop stimulant. En gros et sans détour, cela commence à faire mal. Honnêtement, pour nous, à 13500 tours/minutes, c’est carrément de la torture sur un clitoris ou un gland.

Ici on voit très bien les picots ronds de la tête

La deuxième raison, qui est tout simplement régie par les lois de la physique, est que les vibrations de hautes fréquences (donc quand le Fairy tourne très vite) sont celles qui entrent le moins dans les muscles et le corps (en gros, je simplifie volontairement mais je ne vais pas faire de cours de physique ici). Du coup, elles sont aussi les moins efficaces et surtout moins agréables.

Au final, ce Fairy Black Exceed a donné de très beaux orgasmes à ma compagne et j’avoue n’avoir pas pu résister bien longtemps à ce Fairy maintenu sur mon sexe. Le ventre de ma compagne s’est rapidement lardé de belles traces chaudes résultant d’un orgasme puissant (elle était ravie du résultat d’ailleurs).

Le nettoyage demande un peu d’attention car on ne peux pas enlever la tête, et bien évidemment plonger le Fairy dans l’eau car il n’est pas étanche. Il faut donc le nettoyer avec des lingettes c’est l’idéal.

Soyons clair, les quelques remarques négatives sur ce Fairy n’enlève en rien à son extraordinaire efficacité, et d’un commun accord nous pensons qu’il est légèrement mieux que les anciens Fairy c’est dire!  Il reste donc un vraie merveille, un engin diaboliquement orgasmique avec lequel madame peut jouer seule pour avoir un orgasme minute (ou le laisser à basse vitesse 15 minutes sur sa vulve), avec lequel monsieur peut jouer avec les réactions de madame dans un merveilleux élan érotique et la faire se liquéfier de plaisir, avec lequel, madame peut faire jouir monsieur dans une explosion de plaisir, et avec lequel, un partenaire BDSM peut aller jusqu’à forcer des orgasmes. Les palettes de jeu sont infinies.

Conclusion

EDIT d’Adam – 23/03/2017: Suite à mes derniers tests, j’ai baissé sa note de 6/5 à 5/5 pour éviter une surpopulation dans la zone des meilleurs vibromasseurs clitoridiens qui se trouvent à plus de 5/5, cela n’enlève en rien ses qualité et le classement des vibromasseurs vibrants clitoridien indique toujours mon ordre de préférence.  

Le titre le vibromasseur clitoridien le plus puissant du monde viens donc d’échapper au Magic Wand, qui a gardé ce titre pendant au moins 20 ans. Le Fairy Black Exceed est le vrai successeur des Fairy plus classiques que j’avais testé et il procure des sensations tout aussi bonnes et délicieuses. En ce sens, ce Fairy est un très très bon sextoy et certainement dans le top 3 de la catégorie masseur clitoridien puissant.

Alors pourquoi pas la première place me direz vous ? Parce que, d’une part, il est trop puissant pour le commun des mortelles… enfin, disons que la moitié de sa puissance ne sera jamais explorée car c’est trop sur un clitoris. Ensuite, je trouve toujours que les vibrations du Magic Wand sont de meilleures qualités et donne un orgasme plus puissant en stimulant mieux les muscles et nerfs de l’intérieur du corps. En gros, les vibrations du magic wand rentrent plus profond dans le corps qu’avec le Fairy Black Exceed. La seconde place étant pour moi attribuée au Womanizer (dont le test est ici) qui est totalement différent dans l’approche mais tout aussi efficace.

Le Fairy Mini (rose) et le Black Exceed ont le même taille

Le Fairy Black Exceed prend donc une excellente troisième place dans le classement des meilleurs vibromasseurs. Il continue d’être cette machine de guerre à orgasme. Le gros bouton rouge de la dissuasion nucléaire que l’on enfonce pour se laisser submerger par les sensations et dominer par le plaisir. C’est bien simple, sans avoir le clitoris désensibilisé par les vibrations, je vous mets au défit de ne pas orgasmer en moins de trois minutes à la moitié de sa puissance (une amatrice relève le défit ?).

Je lui redonne donc la note exceptionnelle et mythique de 5 / 5 qui le fait entrer dans le panthéon des meilleurs vibromasseurs clitoridiens terrestres et extra terrestres (bientôt un test à ce propos).

Merci à mon partenaire Sextoys Addict qui m’a fourni gracieusement le vibromasseur Fairy Black Exceed pour réaliser ce test !

Quitter la version mobile