NouveauxPlaisirs.fr

Test du vibromasseur Fun Factory Cayona, petit et mignon !

Fun Factory Cayona

J’ai un nouveau job, un nouveau boss, qui aime les pulls roses et les apéros. Il y a quelques jours, Adam a rempli ma petite besace d’orgasmes potentiels. Faire partie des testeuses de NXPL m’amuse beaucoup, et je vais faire de mon mieux pour apporter toute satisfaction. Merci chef! Le premier jouet qui m’est confié à tester est le mini vibromasseur de chez Fun Factory, le CAYONA. J’adore Fun Factory, je possède déjà le TIGER G5, et il est redoutable!

Présentation du Fun Factory Cayona

Mon nouvel ami est bien protégé dans sa boite en carton, siglée Fun Factory. Lorsque j’ouvre le coffret, je découvre le guide de l’utilisateur et le câble USB pour charger le jouet, grâce à ses pôles magnétiques. Je ne crois pas me tromper en indiquant que le système Click’n’charge n’existe que chez Fun Factory. Je note qu’il n’y a pas d’adaptateur et que par conséquent, le vibromasseur sera à charger via un ordinateur, ou l’adaptateur d’un autre appareil.

Le jouet en lui même est bien emballé, la poignée est entourée d’une gaine en plastique noir, gage d’un produit qui n’a jamais été utilisé (encore heureux! ;))

Le Fun Factory Cayona, dont j’ai la version jaune, est composé d’un corps en silicone médical (sans phtalate) de haute qualité, incurvé et flexible. Les finitions sont parfaites, rien ne peut venir blesser ou griffer la peau. Le design de la face avant évoque un pétale de fleur, qui comporte une excroissance en forme de boule en son milieu, en réalité la butée qui vient se positionner sur le clitoris.

Le vibromasseur mesure 16,5 cm dans sa totalité, dont 7,5 cm pour la partie insérable, jusqu’à la butée, le diamètre très respectable est de 4 cm. Sa poignée de commande comporte trois boutons, « FUN », « + » et « -« , je regrette un peu qu’elle ne soit pas ergonomique comme celle de ses grands frères où l’on peut insérer les doigts (non, il n’y a pas d’allusion graveleuse dans cette phrase!)

Le jouet bénéficie de la fonction « blocage » (il faut presser « Fun » et « -« ) afin qu’il ne se déclenche pas intempestivement dans votre sac. Pour débloquer c’est « Fun » et « + » .

Il y a 12 (douze!!) modes différents, répartis sur 4 «thèmes »:

Il charge en quelques heures, le moins que l’on puisse dire, c’est que les vibrations dans la paume de ma main sont prometteuses, et comme Fun Factory indique qu’il est entièrement étanche, je décide de le tester dans mon bain…

Test du Fun Factory Cayona

Premier essai, seule dans mon bain

C’est toujours un peu flippant de tester un jouet, même étanche, dans le bain. Et s’il ne l’était pas totalement, si je l’abîmais?? Argh…

Mais bon, j’essaie de bien faire mon travail, je me sacrifie et je me fais couler un bain bien chaud (oui, j’ai le sens du devoir moi! :-)) Après un petit quart d’heure de barbotage et de détente, je me décide à tester mon CAYONA.

Je le mets en marche, et c’est parti! L’insertion est facile et agréable, il n’est pas trop gros. Je teste rapidement les différents modes, les boutons sont intuitifs une fois qu’on a compris le truc: il ne faut surtout pas presser « fun » sinon le vibromasseur s’éteint illico, vous laissant pantelante (et frustrée).

Tiens, je remarque que la butée ne bute pas.. Je ne sais pas si c’est moi, mais cette excroissance est sensée se positionner sur le clitoris. Et bien cela ne fonctionne pas pour moi. Mon clitoris est trop « haut », bon…

Je me décide pour le mode 6, la plus puissante des vibrations en mode continu et je commence a effectuer des va-et-vients…
Et là, c’est le drame..

J’exagère probablement un peu, mais la poignée ergonomique et creuse des gros vibromasseurs de chez Fun Factory manque vraiment sur ce type de fonctionnement. Je ne vois pas ce que je fais, j’appuie donc par mégarde sur « Fun » et le vibromasseur s’arrête, la prise est un peu aléatoire à une main, j’essaie de ne pas mettre d’eau partout, de ne pas glisser et couler au fond de la baignoire, c’est un chouia compliqué et je suis déconcentrée…

Les vibrations sont puissantes, bien reparties sur tout le corps du jouet, et pénètrent bien en moi, c’est très agréable, mais pas d’orgasme.

Ok, j’essaie autre chose. Je suis hyper clitoridienne, comme beaucoup de femmes, et cette butée qui ne bute pas m’agace. Je décide donc d’appliquer l’extrémité du vibromasseur directement sur mon clitoris à la manière d’une wand.

Rhaaaa, ça va mieux, beaucoup mieux !!! Ce que je préfère, c’est le mode vibration continue… Vitesse 1 : mouiiiii…. Vitesse 2 : oulah…. Vitesse 3: whaouh… Et vitesse 4: jackpot!!! Ça viiibre, ça monte, je sens tout mon corps (enfin pas tout, mais vous avez saisi l’idée ;-)) qui se contracte et j’attrape mon orgasme au vol… Pas un très gros, mais un sympa quand même. Voila un très chouette accessoire pour dans le bain!

Deuxieme test, à deux

Voyons un peu pour une utilisation à deux. J’invite un de mes amimoureux à passer la soirée et la nuit dans mes bras…et dans mes draps, pour tester ce petit Fun Factory Cayona ensemble. Il est partant, c’est cool !

Après un petit dîner concocté maison, nous formons le projet d’écrire le test en duo à 4 mains, et nous convenons qu’il m’enverra sa contribution par mail, le lendemain. Après une exquise soirée, une délicieuse nuit, un petit déjeuner express (et bien oui, nous nous levons à l’aube pour aller travailler !) et un départ en fanfare. Il m’envoie sa partie.

Et comme je trouve qu’il écrit plutôt très bien, qu’il est complètement raccord avec mes sensations et qu’en plus, je suis une fainéante, doublée d’une testeuse en retard (je vais me faire disputer rhooooo !!), je décide de vous livrer sa prose telle quelle. (Note de NXPL : heureusement sinon tu connais la punition pour les testeuses en retard niak niak …) Dont acte.

« Invité par Avant Tureuse à compléter le test de son CAYONA, je vous livre mes impressions « de l’autre côté de la poignée »…

Pour commencer, le jouet est beau, la ligne est superbe, toute en courbe… notamment à l’extrémité, pour stimuler le point G.
La couleur jaune n’a pas forcément ma préférence, mais dans ce cas précis, la teinte est très « pastelle », et il faut reconnaître que les tons « girly » dans lesquels sont disponibles le Cayona sont une réussite.

Le jouet est relativement compact, contrairement à d’autres produits de la marque comme le Tiger ou le Share. On retrouve immédiatement la « patte » de chez Fun Factory : finitions de qualité, boutons en relief et qui donnent l’impression de tenir dans le temps. Le silicone haut de gamme, qui a fait le succès de la marque, est plus rigide et rugueux que sur d’autres sextoys, mais le jouet reste assez souple à l’usage.

Je teste les vibrations pour me rendre compte : le jouet est puissant, le bruit assez sourd, ce qui évite d’être distrait pendant l’utilisation… Les différents mode de vibration sont à la fois classiques et amusants, avec un choix assez large pour satisfaire toutes les utilisatrices.

Le fait qu’il soit étanche offre un plus non négligeable et ouvre de nouvelles perspectives de jeu !

Nous nous installons confortablement, et j’insère le Fun Factory Cayona en douceur, le diamètre est respectable sans être monstrueux, et la pénétration se fait lentement mais surement. Je mets aisément en route les vibrations et commence à monter crescendo. Placé en face de ma partenaire, les boutons sont faciles d’accès, et la courte poignée suffisante pour manipuler le jouet à l’envie.
Toutefois, l’absence d’anneau dans la poignée doit rendre la manipulation autrement moins facile pour un usage en solo.

Assez vite, toute la longueur pénétrante a disparu dans l’intimé de ma délicieuse complice, et je fais varier l’angle du Cayona en observant ses réactions. Le jouet reste assez facile à manipuler, et il est peu encombrant une fois inséré, et l’effet est certain !

J’essaye alors d’appliquer la boule sur son clitoris… problème : elle ne tombe pas du tout dessus, et à vrai dire, je ne crois pas que cela puisse arriver sur une très grande majorité de femmes… Je me penche alors progressivement pour voir si j’arrive à faire frotter la boule sur son bouton, et finit par y parvenir. Malheureusement dans cette position, le jouet ne frotte plus du tout sur la paroi antérieure du vagin, et le point G n’a aucune change d’être stimulé… L’usage mixte « Point G + Clitoris » est donc tout simplement irréaliste.

Qu’importe, oublions la boule : la compacité du jouet présente un avantage non négligeable : je peux m’en servir tout en prodiguant un cunnilingus, et sans faire de contorsionnisme. C’est très agréable de sentir le jouet vibrer, son clitoris sous ma langue, et surtout de voir que ce combo lui fait de l’effet, beaucoup d’effet !

Avec le recul je me demande donc si les concepteurs du jouet ont réellement voulu faire de ce renflement, un stimulateur clitoridien. Pendant nos jeux, je me suis aperçu que la dite boule semblait plutôt faire office de butée, pour éviter que l’insertion ne soit trop profonde, en effet vu la dimension somme toute raisonnable du jouet, on peut imagine qu’avec l’excitation la pénétration puisse aller plus loin que la partie insérable.

Autre théorie, plus personnelle, sur cette boule : tenu manche vers le haut, le design en pétale de fleur du jouet m’évoque plutôt le dessin d’une vulve, et la boule représente alors de façon très convaincante un clitoris.

Quoi qu’il en soit, je recommande sans hésiter le Cayona pour le combo SexToy + Cunni !

Conclusion sur le Fun Factory Cayona

En conclusion, je dirai que le Cayona de chez Fun Factory est un petit jouet diabolique et remarquablement efficace, pour peu qu’on l’utilise en duo. En solo, la prise en main, est à mon avis trop imprécise et source de déconcentration.

Il stimule bien le point G, ou le clitoris, mais pas les deux en même temps. Pour le même usage, je lui préfère son grand frère le Tiger, je reconnais tout de même l’excellent rapport qualité/prix du Cayona . Pour 69,90€, et les performances qu’il obtient, ce serait dommage de s’en priver.

Le Fun Factory Cayona - Note 3,5 / 5

Je lui accorde la note de 3,5/5. Ce n’est pas un vibromasseur thermonucléaire comme peut l’être le Fun Factory Tiger (le test ici), mais il fait bien le job, plutôt très bien même !

Merci à mon partenaire Fun Factory qui m’a fourni gracieusement le Cayona pour réaliser ce test !

Exit mobile version