Site icon NouveauxPlaisirs.fr

Test du vibromasseur “Transformer” de Picobong

Tout en courbes et en tige, flexible à volonté avec ses deux têtes vibrantes réglables sur 5 vitesses et 10 modes différents, le concept du “Transformer” c’est de laisser l’imagination prendre le dessus grâce à ses possibilités d’utilisation infinies.

S’il n’avait pas été rose bonbon, sa forme aurait pu faire penser à quelque chose de végétal, qui pour ma part aurait été tout aussi inspirant. Sa forme évoque des souvenirs de films d’animation hentaï dans lesquelles toute sorte de chose bizarres peuvent prendre vie et avoir une libido : plantes, robots, créatures étranges pleines de tentacules ou serpents à deux têtes… Je suis immédiatement séduite à l’idée de sentir ses formes arrondies s’approcher en vibrant de mon antre. Vivement le retour à la maison pour voir cela de plus près.

Sans autre emballage que son petit dépliant explicatif, il faut avouer que le transformer va avoir besoin d’une boite de rangement spécifique. Sur le dépliant on peut lire que c’est le plus polyvalent des accessoires coquins, qu’il est à la fois vibreur “rabbit”, masseur clitoridien, anneau vibrant, vibreur point G, masseur prostatique et bien plus encore… pour elle et lui, elle et elle, lui et lui. Un vibreur transformiste “Aussi tordu que votre imagination” qui offre des millions de sex-toys en un seul !

Vraiment? Mon indétrônable Womanizer aurait-il du souci à se faire ou aurait-il enfin trouvé le partenaire idéal ?

Analyse de l’objet

Dimensions: 64 cm au total, tige totalement flexible (42cm de long sur 1cm de diamètre). N’ayez pas peur de lui faire craquer quelques vertèbres, on dirait un peu un tuyau de douche recouvert de silicone doux et velouté.

Les deux embouts vibrants mesurent 11cm de longueur 3cm de diamètre chacun, et l’un est muni du dispositif d’alimentation par USB et des boutons de réglages si discrets qu’il vaut mieux les avoir repérés avant de se retrouver à tâtonner pendant X temps.

D’ailleurs il faut savoir qui si vous appuyez deux fois sur le bouton M vous accédez directement à la puissance maximale! à bon entendeur, ça peut éviter quelques surprises. On prie pour que l’étanchéité du clapet sur la prise USB soit irréprochable et que le nettoyage ne soit pas fastidieux à cause des reliefs des boutons.

Les modes de vibration font étrangement penser aux même modes qu’un autre vibro bien connu (le “Ina” de Lelo) et pour cause, puisque Picobong est une marque créée avec le soutien des suédois Lelo. On peux reconnaitre que les modes sont assez variés et d’un niveau de puissance largement suffisant pour parvenir à l’orgasme.

Utilisation

Alors, les vibrations sont elles assez efficaces?

Oui, très vite je constate que la puissance des vibrations monte très fort et que celles-ci peuvent être diablement performantes en peu de temps. La taille allongée des deux têtes sont pratiques pour les poser de part et d’autre du clitoris et sentir les vibrations se répandre en cascade tout autour. Rien n’empêche à cet instant de se servir de la tige recourbée comme d’une arche pénétrante, c’est d’ailleurs la chose la plus logique qui me soit venue en tête à cet instant.

La flexibilité rend-elle l’objet pratique à utiliser?

Oui et non, on peux le changer de forme effectivement mais sa flexibilité, qui peut être un avantage à certains moments et donne des idées ne permet pas cependant de faire usage de cet objet comme étant rigide, car lorsqu’on l’appuie sur une surface il se tord sous la pression.

Les boutons de réglage, trop discrets, sont compliqués à trouver dans le feu de l’action et la prise de chargement qui est placé sur une des têtes insérables reste pour moi à revoir.

Note d’Adam : une utilisatrice m’a même indiqué de faire attention à la prise de chargement qui peut faire mal lors du retrait quand on utilise l’extrémité en anal si le capuchon s’ouvre lors du passage entre les sphincters. Attention à bien le mettre en place donc.

La forme de l’objet est elle appréciable?

Oui, pour ce qui est de l’utiliser pendant le coït car la finesse de sa tige et la taille de la partie vibrante est suffisamment discrète une fois insérée pour recevoir autre chose en même temps (enfin, je parle pour moi).

La forme allongée des parties vibrantes est également très agréable à insérer derrière (avec du lubrifiant of course) elle pénètre sans gêne et progresse gentiment comme le ferait un plug (d’ailleurs bientôt un article à ce sujet).

Sur le dépliant on voit des photos de l’objet dans différentes positions suggérant diverses utilisations :

RABBIT VIBE inside and out : le premier que j’ai testé, on aurait envie que la stimulation du point G soit plus franche mais pour cela il faut s’entrainer à coordonner tout les mouvements ensemble pour garder le vibreur en place sur le clito et en même temps appuyer sur la tige vers le périné.

LOTUS face to face : On imagine pour deux filles face à face, ou alors un devant un derrière…whou ça me laisse rêveuse tout ça…

TIRE BOUCHON pour lui et elle : On imagine un anneau pénien dont un embout viens titiller le pubis de Madame et l’autre embout glisser entres les fesses de Monsieur? En pratique on doute sérieusement de la tenue de l’anneau vu le diamètre extrêmement large qu’on parvient à faire en courbant la tige au maximum. Donc ne tiens pas tout seul : ne laisse pas les mains libres… à moins que se soit la contraction musculaire du fessier de monsieur qui maintienne l’objet en place? À voir…

DOUBLE TROUBLE joue contre joue : là faudrait me montrer ça en action parce que je vois pas bien, fesses contre fesses? Ha oui en se mettant comme ça alors? Ça a le mérite de faire travailler l’imagination, on va bien s’amuser.

conclusion

L’avantage du Picobong Transformer est qu’il permet de s’amuser, de faire fonctionner l’imagination et finalement de rendre un moment câlin fun et ludique. Certes, ce n’est pas le plus puissant des vibromasseurs ou même le plus pratique mais ce que l’on perd en facilité d’utilisation, on le gagne en amusement si tenté que l’on se trouve dans cette optique de sexualité joyeuse et ludique.

Le Picobong Tranformer - note de 3,5 / 5

Je mettrais donc la note de 3,5 / 5, car il ne s’adresse pas à tous les couples et qu’il ne peut pas faire office de vibromasseur principal.

Merci à Piment Rose qui m’a fourni gracieusement le Picobong Transformer pour réaliser ce test !

Quitter la version mobile