Site icon NouveauxPlaisirs.fr

Test du vibromasseur 2 en 1 Hiky, la fusion entre un womanizer et un vibro

Aujourd’hui, je vais m’attaquer à un mastodonte (au moins par la taille) de la galaxie sex-toy, j’ai nommé le vibromasseur 2-en-1 Hiky fourni par la boutique Dèmonia. Cet énooorme gadget se positionne comme une révolution sur le marché du jouet pour adultes. Alors, feu d’artifice ou pétard mouillé ? Let’s see.Dernier test pour cette série et il a un peu (beaucoup) tardé, toutes mes excuses happy fellows! (Node d’Adam : j’en connais qui, si elles continuent vont avoir droit à une petite séance de redressage de testeuse, promis comme c’est un test pour la boutique Dèmonia qui est en retard, je n’utiliserais que ce qui vient de chez Dèmonia … je dis ça je dis rien… en plus j’ai décidé de faire un test pseudo interactif, vous verrez … ps : les NDLR c’est moi aussi)

Présentation du Hiky

Le Hiky existe en noir et rose, mon boss adoré (NDLR : tu essayes de te rattraper ?) m’ayant fourni la “très girly” version rose, je m’attelle au déballage et à la découverte de l’engin.

La boîte est énorme (elle aussi), la photo du jouet est imprimée sur le côté de la boîte (version real size, whaouh!) et il est indiqué que c’est un “vacuum stimulator and vibrator”, tout un programme…

À l’intérieur, le jouet est calé dans un socle en plastique moulé donnant un côté un peu cheap au produit. On nous fournit en complément un petit mode d’emploi assez abscons pour les quiches dans mon genre (NDLR : n’importe quoi …) , et le chargeur, sans adaptateur secteur.

Ma première impression en déballant le sex toy, c’est: “Euh.. C’est gros ce bidule!! Vraiment! Je ne suis pas certaine là.”, et en effet cet accessoire à la forme de banane mesure 20 cm de long ! Et comme il n’y a pas de butée, il est insérable, eh bien, aussi loin qu’il puisse aller! ! (NDLR : c’est la vie de testeuse pour NXPL … faut être capable de faire des choses incroyables avec sa chatte 😀)

Je fais une petite digression pour dire que l’absence de butée interdit l’insertion anale. Okay ? Et ce, quel que soit le jouet ; vos sphincters ont une capacité d’aspiration que vous ne soupçonnez pas (NDLR : wow … ça peut s’utiliser pour faire le ménage aussi ?), et les urgences sont pleines de gens qui bredouillent des excuses après s’être “assis” sur des concombres ou des bouteilles (NDLR : j’ai glissé chef !) . Sans compter que c’est vraiment ultra dangereux (NDLR : plus sérieusement, c’est vrai, voir l’article : Ouups … comment récupérer un plug dans ton cul).

Le diamètre augmente progressivement de 2 cm à 5 cm ; l’une des extrémité du jouet est constituée d’une sorte de cylindre avec un trou au milieu : le fameux vacuum (NDLR : le truc qui marche comme un “womanizer”, qui vous aspire *délicatement* le clitoris). Cette extrémité possède son propre moteur vibrant et sert donc de vibromasseur pour les lèvres et le clitoris, et bien évidemment il y a le trou à aspirer le clitoris (NDLR : elle fait trop peur ta fin de phrase ma chère, on se croirait dans un film d’horreur ;D).

Les commandes sont disposées sur le côté : j’en compte quatre, ça me semble assez peu ergonomique mais nous verrons à l’usage.

La partie courbe du jouet est évidemment le vibromasseur. L’absence de nervures me laisse perplexe.

En ce qui concerne la qualité de composition, c’est le carton plein, silicone et plastique ABS, sans phtalate, hypoallergénique, rien à reprocher, complètement étanche qui plus est. L’extrémité se détache pour un nettoyage plus facile, tout est bon, chouette !

Le Hiky est un jouet complet pour le plaisir de madame, puisqu’il associe la pénétration vaginale, la stimulation du point G, le massage de toute la zone vaginale, ainsi qu’un effet de succion du clitoris (NDLR : punaise c’est un 4-en-1 alors).

Pour moi qui suis une fan absolue du Womaniser, que même le Lelo n’a pas détrôné dans mon cœur (NDLR : ce n’est pas là que ça s’utilise… n’importe quoi cette testeuse 😉 ), ça titille mes envies.

Le jouet se charge en deux heures et promet une autonomie de deux heures également. Selon l’enseigne, vous le paierez autour de 90€.

Test du vibromasseur aspirant Hiky

Je tente un test en solo, et là c’est le drame. De test il n’y aura pas. Je n’arrive pas à faire fonctionner le Hiky, je ne comprends rien aux différents boutons, power (bon, ça, ça va encore!), ~1, ~2, et V.

Je n’arrive pas à le mettre en route, puis il se déclenche et je ne comprends pas quel bouton contrôle quoi, et puis je n’arrive plus à l’arrêter ! (NDLR : ahaha le vibromasseur infernal que tu n’arrives plus jamais à arrêter alors que belle maman débarque à l’improviste).

Bref, j’appuie un peu partout au hasard, le bidule finit par s’arrêter, je me dis que je verrai ça à deux (NDLR : trouillarde).

C’est Petit Chat (NDLR : encore lui ? je vais finir par l’intégrer officiellement dans l’équipe) qui m’accompagne pour ce test à deux, au cours d’une magnifique fin d’après-midi/soirée/nuit/matinée (NDLR : vous êtes infatigables …) dans une chambre d’hôtel délicieusement kitch, aux murs tendus de toile de Jouy, quelque part, sous les toits, perdue au fin fond du VII ème arrondissement de Paris.

Il est arrivé avant moi et a acheté du vin blanc bien frais comme j’aime(NDLR : si vous suivez bien l’article, et ce n’est pas facile avec mes interventions énervantes, vous savez maintenant que les bouteilles ne se rangent pas dans le cul). Il a demandé deux coupes et un tire-bouchon à l’accueil et nous avons prévu de nous faire livrer le dîner dans la chambre pour profiter rien qu’à deux de cette douce soirée de printemps (NDLR : on va rajouter une section Fooding sur le site bientôt).

Au cours de ces dix-huit heures enroulés l’un autour de l’autre, nous en avons fait des choses pas catholiques ! Il m’a attachée, nous avons fait l’amour sauvagement, mais aussi avec une tendresse qui me laisse à chaque fois pantoise, nous avons bu, et mangé, ri et parlé sans fin, le temps a filé trop vite, mais nous avons aussi trouvé un peu de temps pour tester ce fameux Hiky (NDLR : ah quand même …).

Petit Chat a un cerveau, lui ! Il comprend les modes d’emploi et capte vite le fonctionnement du jouet. Le truc, c’est qu’il faut appuyer plusieurs secondes sur chaque bouton pour enclencher la bonne fonction, et je manque de patience ! Blague à part, je trouve ça un peu long comme temporisation.

Toujours est-il que ce n’est pas super pratique.

Je ne vais pas vous faire l’affront de vous expliquer le bouton power (NDLR : mais si !), le ~1 correspond au godemichet, dix sortes de vibrations, le tout étant assez classique, on va du constant, à l’aléatoire en passant par le mode vague. Le ~2 correspond à la grosse extrémité, permettant de stimuler le massage de toute la zone, et qui délivre les mêmes vibrations.

Et le V déclenche l’aspirateur clitoridien, le fameux Vacuum (NDLR : ah oui V comme Visiteur … euh non Vaccuum). Je suis déçue, il n’existe pas de mode constant, ça aspire, puis il y a une seconde de pause, puis ça aspire, une seconde de pause… Etc.

Je suis très dubitative, mais en testeurs professionnels (NDLR : en retard de 4 mois) que nous sommes, nous nous attaquons vaillamment au test. Et ce n’est malheureusement pas une réussite.

Quand on utilise la partie insérable, vu la circonférence de l’objet, on se sent évidemment bien remplie, mais bon, c’est tout. L’absence de nervures ne me convient pas, les vibrations quelque soit le mode me font tout au plus frémir, idem pour la partie massage…

Quant à stimuler le point G comme promis, soit je ne suis pas fichue correctement, soit le jouet n’est tout bonnement pas assez recourbé pour le stimuler.

Pour être honnête, et pour avoir testé la Pure Wand de Njoy, qui déclenche systématiquement chez moi une inondation, je suis convaincue que c’est la deuxième option qui est la bonne (NDLR : elle n’est pas top cette chère Avant Tureuse ? ça c’est l’expérience qui parle ! une testeuse en or … mais qui n’a pas de deadline).

En ce qui concerne le vacuum, c’est pareil, le mode intermittent me frustre plutôt qu’autre chose, et je suis très très loin d’attraper quelque orgasme que ce soit. Par contre, qu’est-ce que ça aspire fort! Je fais des bonds à chaque succion. (NDLR : du coup, le test a du être marrant, on peut peut-être utiliser ce sextoy pour d’autres amusements non ?)

D’ailleurs, Petit Chat remplacera avec beaucoup plus de succès le jouet par sa langue… (NDLR : où peut-on en acheter un de ces petits chats ? )

Conclusion sur le vibromasseur aspirateur 4-en-1 Hiky

Je précise que mes conclusions n’impliquent que moi, et que ce qui n’a pas fonctionné avec moi peut parfaitement déclencher moult orgasmes chez une autre femme.

Le vibromasseur aspirateur 4-en-1 Hiky - Note 1,5 / 5

L’idée était bonne, les couples sont friands de jouets multifonctions et préfèreront un sex toy complet, plutôt que de se promener avec tout un tas d’autres objets. Pour le concept novateur du Hiky je lui donne 0,5 point, pour le reste 1 point, je lui accorde donc la note de 1,5 / 5.

NDLR : Bon ce sextoys n’est pas top top mais mon partenaire Dèmonia a de nombreux autres sextoys très chouettes que nous avons testés ou pour lesquels nous sommes en cours de test, ne vous privez pas d’aller faire un tour dans le magasin (c’est très sympa et pas glauque du tout, n’ayez pas peur) ou sur internet. Si vous passez à la boutique, dites que vous venez sur recommendation du site nouveauxplaisirs.fr, ce serait cool. Bises.

Merci à mon partenaire Dèmonia qui m’a fourni gracieusement le vibromasseur et stimulateur clitoridien aspirant Hiky pour réaliser ce test !

Quitter la version mobile