NouveauxPlaisirs.fr

Test du Sqweel XT, le simulateur de pipe en forme de mixeur

Vous avez toujours rêvé de vous faire tailler une pipe par un mixeur de cuisine ? Alors ne zappez pas, votre rêve va être réalisé en lisant cet article. Voici le test du Sqweel XT, un simulateur oral dédié aux messieurs et censé reproduire les délices ultimes de la fellation. Voyons voir cela ensemble … 

Et voici la boite du Sqweel XT

Présentation du Sqweel XT

Le Sqweel XT est livré dans un boite banale, avec une partie transparente permettant de l’apercevoir dedans. Elle est classique, aucunement agressive, bref, rien à dire. Vous pouvez la garder ou la jeter, comme vous voulez.

A l’intérieur on trouve le masturbateur Sqweel XT, une roue de langue supplémentaire (je vais expliquer cela), le câble de chargement et c’est tout. Une petite pochette aurait été la bienvenue pour le ranger mais non.

Tout le contenu de la boite

Tout le principe du Sqweel XT est donc de vous mixer le gland en ayant tout un tas de langues qui tournent autour. Je m’explique. Le Sqweel XT est doté d’un anneau central dans lequel on positionne une roue de langues (en deux dureté, souple ou moyenne). Puis on met son gland dans cet l’anneau où se trouve la roue de langues et on le démarre. La roue de langues tourne alors et va stimuler le gland. Bon c’est un peu compliqué à expliquer, l’idéal est peut-être de vous montrer une photo. Et voilà :

Voici le principe, la roue de langue tourne et vous mixe le gland, facile non ? …

Maintenant que vous avez compris le principe du mixeur à zizi, voici quelques autres caractéristiques.

Il y a 3 vitesses continues (de lent à rapide) et 3 modes qui varient la vitesse pour varier les sensations et ne pas s’ennuyer ferme. Autre point top, il est totalement étanche et on peut donc se mixer le zizi dans le bain sans problème.

Bien évidemment, il dispose de batterie et ne fonctionne pas avec des piles (ouf ! on est quand même en 2016 mais c’est pas encore évident pour tous les fabricants). Le chargement est relativement rapide et une fois chargé le petit rond bleu qui se trouve autour de la prise cesse de clignoter. C’est pratique et bien fait.

Oui, le programme c’est « Extreme oral pleasure » … youpi

Il dispose de deux roues de langues. Une roue de langues souples et une roue de langues plus dures.

La finition est très bonne, le silicone de qualité tout à fait correcte, les langues douces au touché (c’est la densité qui change entre les deux roues pas la texture). Il y a deux boutons sur le côté qui permettent de démarrer dans un sens ou dans l’autre.

Oui, on peut faire tourner les langues de gauche à droite ou de droite à gauche, ce qui fait virtuellement 2 x (3 programmes de vitesse constante + 3 programmes de vitesses variables- = 12 possibilités (Oula … ça se voit que l’on est dans la période du BAC hein ;-))

Il suffit d’appuyer sur un des deux boutons pendant quelques secondes pour démarrer l’engin, ou pour l’arrêter d’ailleurs, c’est le même principe. C’est facile et efficace.

Pour le nettoyer, rien de plus simple, il suffit de retirer la roue de langues et de la passer sous l’eau, si jamais, il faut nettoyer aussi le Sqweel XT lui-même, comme il est étanche, hop sous l’eau et on en parle plus. Passons au test …

Tatan … le Test du Sqweel XT…

Excité comme un petit fou, je me dis qu’il est temps de tester le masturbateur Sqweel XT. Un peu de lubrifiant à base d’eau sur la roue de langues, je la positionne comme il faut. A noter que j’avais mis la roue de langues souples. Première impression, il tient parfaitement bien dans la main, ça commence bien.

Regardez cette photo en pensant à la musique des dents de la mer … ça change tout !

Sans tenir compte du danger de me faire mixer le gland, je décide que ma vie de testeur ne vaut la peine d’être vécu que s’il y a du danger. J’allume le Sqweel XT, pose ma tête en arrière et m’apprête à ressentir la plus belle fellation de ma vie … Et là c’est … ben … rien … enfin juste du bruit moyennement fort, c’est supportable mais ça donne l’impression de faire l’amour à un mixer quand même …

Ben oui, RIEN, sensations pas là, le truc tourne autour de mon gland mais bof… Je le décalotte, c’est un peu mieux, mais re bof … ça m’excite pas, et ça ne me masturbe pas. Je n’y croit pas, il y a marqué sur la boite « Extreme oral pleasure »… Il y a comme un problème …

Le Sqweel XT en position sur le gland en latex d’un pauvre gode d’essai

Ah oui, j’ai la roue de langues souples, je vais passer aux langues moyennes ça va être mieux. Hop, changement de roue en 30 secondes, re lubrification, re-je démarre le mixer, re-je le pose sur mon gland qui s’impatiente … et là c’est tout la différence … cela me procure enfin des sensations très … très … ennuyantes … quoi ????? J’ai beau le passer sur mon gland décalotté, au niveau du frein, j’ai même essayé à la base de mon sexe (mais évidemment ça sert à rien là).

Bah, voué, je Sqweel XT est un gros Fail pour moi, que d’ennui…

Rien d’intéressant alors que je m’attendais à quelque chose de bien top. Bon, et bien voilà. Le test est terminé, je vais terminer à la main, c’est dix fois mieux et au moins je n’ai pas à brancher ma main par la suite pour la recharger.

Conclusion

Le Sqweel XT est un gros Fail, il ne me procure aucune sensation intéressante et n’a pas réussi à me faire jouir. Alors certes, je ne suis pas un éjaculateur précoce et j’ai pas 18 ans, du coup mon gland est un peu moins sensible (oui les jeunes au plus on vieillit au plus on dure longtemps et c’est top ça ;-)). C’est finalement peut être la cible, les très jeunes qui ont un gland tout sensible.

Le masturbateur Sqweel XT - Note 1 / 5

Du coup, malgré la qualité de finition du produit, je vais lui mettre 1 / 5, il ne me donne aucune sensation.

Alors deux solutions, soit vous aimez dépenser de l’argent pour rien et vous pouvez acheter un masturbateur Sqweel XT, soit vous avez envie de vous faire plaisir et vous pouvez acheter un autre masturbateur et il y a du choix dans les bons. Vous pouvez, par exemple, acheter un Fleshlight Stoya qui est top, un Tenga Air Tech qui est aussi super (bientôt le test sur NXPL d’ailleurs) ou enfin, mon préféré, le Meiki Eighteen Tattoo (recherchez dans ma page qui liste tous les tests, il y a une section spéciale sur les masturbateurs).

Merci à mon partenaire KissKiss.ch qui m’a fourni gracieusement le masturbateur Sqweel XT pour réaliser ce test !

Exit mobile version