Même si cela peut paraitre un peu bizarre à première vue, la connaissance anatomique de la région anale et du bas ventre est importante pour comprendre comment utiliser au mieux l’Aneros, et donc, quel groupe de muscles contracter.

Cette petite introduction vous permettra de comprendre l’ensemble des termes utilisés dans ce document et surtout de mettre un nom sur certains muscles afin de les identifier sans se fourvoyer lorsqu’il faudra les faire entrer en scène lors de contractions.

Ne vous paniquez pas, cette introduction est rapide, compréhensible et simple.

Structure générale

La structure physique stimulée durant l’utilisation d’un Aneros est le canal anal ainsi que le rectum. Le canal anal est un groupe de muscles d’environ 4 cm de long et qui est composé des sphincters externes et internes. Le sphincter externe est appelé anus, le sphincter interne se trouve juste à l’intérieur sous le sphincter externe. Ces deux muscles fonctionnent ensemble et permettent d’ouvrir ou de fermer l’anus, ils sont la porte d’entrée du rectum.

Le rectum est un tube d’environ 15 cm de long qui est situé juste derrière les sphincters. Le rectum est le segment terminal du tube digestif, juste avant que celui-ci ne débouche à l’extérieur par le canal anal.

Structure musculaire

La structure musculaire de la région anale vu de dessous est la suivante :

On peut voir au centre les Sphincters qui dessinent l’anus, et juste au dessus se trouve le périnée.

La plupart des gens prennent du plaisir à ouvrir ou fermer les sphincters car cette région contient une forte densité de nerfs.

Vue en coupe, cette région du corps ressemble au dessin suivant :

1. Vessie 2. Pubis (os) 3. Pénis 4. Corps caverneux 5. Gland 6. Prépuce 7. Méat urétral 8. Côlon sigmoïde 9. Rectum 10. Vésicule séminale 11. Canal éjaculateur 12. Prostate 13. Glande de Cowper 14. Anus 15. Canal déférent 16. Épididyme 17. Testicule 18. Scrotum

On retrouve sur la partie gauche du dessin la verge (3) ainsi que les bourses (17). La partie droite du dessin correspond aux fesses. Sur cette partie, on retrouve les muscles sphincters constituant l’anus (14), et le rectum (9) comme expliqué dans le paragraphe précédent.

Juste derrière le rectum au dessus de l’anus, se trouve la prostate (12). C’est une glande de la taille d’une noix qui est responsable de produire les fluides qui vont aider à l’éjaculation. C’est cette glande qui produit notamment le liquide séminal qui apparait au bout de la verge en érection quand l’homme est excité.

L’Aneros masse directement, via l’action de contraction des sphincters, la prostate. C’est cette action de massage qui va amener l’utilisateur de l’Aneros à des orgasmes différents et non éjaculatoires (c’est à dire sans émission de sperme).

Le périnée est une petite zone localisée entre le scrotum et l’anus (entre 18 et 14), à environ 3 ou 5 cm de l’anus suivant les individus. Sous cette zone, à l’intérieur du corps, se trouve un plexus nerveux en grande partie responsable de la transmission des signaux du plaisir dans toute la zone génitale. L’Aneros stimule cette zone en même temps qu’il stimule cette glande qu’est la prostate ainsi que la région anale qui est fortement innervée.

Fonctionnement de l’Aneros

Les mouvements de l’Aneros sont assurés principalement par la contraction des sphincters. On peut voir l’action des sphincters sur le positionnement de l’Aneros et la manière dont il vient masser la prostate sur les schémas suivants :

Lorsque le sphincter est décontracté (Figure 1), l’Aneros touche délicatement la prostate. Lorsque le sphincter se contracte (Figure 2), l’Aneros est poussé légèrement vers la prostate et le bras déporté de l’Aneros appuie plus fort sur la zone adéquate au niveau du périnée. La zone anale est stimulée par la friction provoquée par les mouvements de l’Aneros, la prostate est stimulée par les appuis et pressions de l’extrémité de l’Aneros, le périnée par la pression du bras déporté extérieur de l’Aneros.

Tout est réalisé par de simples contractions des sphincters. L’Aneros stimule donc les trois zones érogènes en créant une boucle de sensations de plus en plus fortes. Les sensations agréables provoquées par la contraction des sphincters facilitent de nouvelles contractions et ainsi de suite jusqu’à atteindre l’orgasme.

Les rythmes et intensités des contractions peuvent être variées à volonté en fonction de la contraction imposée sur les sphincters, l’utilisateur doit explorer ses sensations pour découvrir quelles intensités et rythmes produisent le plus d’effet.

L’Aneros n’est ni un « plug » ni un «gode» (comme ce que l’on peut trouver dans les sex-shops). Il est différent autant au niveau de sa forme que de son fonctionnement. Les godes et plugs sont destinés à la pénétration et obtenir une sensation de remplissage. L’Aneros est spécifiquement conçu pour masser la prostate simplement à l’aide de contractions et à conduire à une variété d’orgasme tout à fait unique. Il ne nécessite pas qu’on l’aide à bouger, les mouvements de l’Aneros seront créés par les muscles de votre corps.

Laisser un commentaire