11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Articles
  • #15843
    AvatarNomade
    Participant

    J’ai pris du temps pour traduire une partie du WIKI d’Aneros
    La partie la plus importante , selon moi ….
    Venant compléter le traiter d’aneros ….
    Pardonnez moi pour mon orthographe , j’ai mis un bout de temps à le faire ….
    Et je suis pas sûr non plus que cela soit compréhensible ….
    ( j’ai pas assez de recul pour l’instant .. )

    TUG OF WAR ( tir à la corde )

    90 % du voyage au Super-O peuvent être faits sans l’Aneros.
    La clé est la préparation.

    Deux muscles sont impliqués dans ce que fait l’aneros, votre muscle PC
    (celui que vous utilisez pour arrêter d’uriner)
    et votre sphincter anal (le muscle que vous utilisez pour retenir un gaz).

    Localisez ces muscles et apprenez à les manipuler. Contractez votre sphincter anal,
    puis votre muscle PC, et encore de nouveau

    Essayé deux contractions d’un, suivi par deux contractions de l’autre, etc.

    Essayez alors de les contracter tous les deux simultanément.

    L’ensemble de l’habilité final pour apprendre est de les contracter dans un mouvement se roulant,
    où dire qu’une contraction du sphincter anal roule directement dans une contraction du muscle PC.

    Pensez-y comme une danseuse du ventre ondulant son estomac, ou la balancement d’un vélo lorsque le cycliste
    ce mets en danseuse, lors d’une phase d’accélération , ce n’est pas deux contractions séparées
    C’est une vague de mouvement. En surmontant cet exercice, vous devrait ressentir une P-Wave.
    S’il en est ainsi, c’est un bon signe.

    Maintenant que vous savez(connaissez) où tous vos muscles clés sont et comment les manipuler,
    vous êtes prêts à utilisé l’aneros.

    Soyez sûr d’être bien lubrifier (envisagez d’essayer la méthode de préservatif).
    Décontracter vous pendant 10-20 min , ne fait rien d’autre , puis Essayez quelques contractions légères
    comme « un contrôle(chèque) de mobilité. »

    allongé sur le dos pour un essais, les genoux sont replié, le plat des pieds sur le lit,
    le placement d’un oreiller sous votre bas du dos / le bout(derrière) pour vous relever légèrement
    et ainsi éviter de faire toucher la poignet de l’aneros et réduire ses mouvements.

    placer vous et détendez-vous. Mais « ne faites rien »
    Allumez la mèche avec des contractions de votre sphincter anal,
    votre muscle PC, etc. Mobilité de test,

    À ce point vous ne devriez avoir aucun but particulier

    Faites les exercices que vous avez faits , notez les sensations.
    Quand vous êtes prêts pour quelque chose de plus, contractez votre sphincter anal et le muscle PC

    Vous n’avez pas besoin de faire une contraction trop forte, juste quelque part entre 70-80 %.

    Continuez à tenir, la prise pendant environ 30 secondes.

    Commencez alors à lentement ressortir des contractions. Comme l’aneros est en mouvement de retrait,
    avec une chance celui-ci sera attrapé dans un « tir à la corde » entre les deux ensembles
    de muscle.

    La clé est un déséquilibre dans les forces des muscles. Comme vous vous adoucissez
    sur la contraction double, un ou les deux muscles essayeront toujours de tenir le coup.

    Après saisi pendant quelque temps le muscle sera fatigué et comme il sera en train de ressortir ,
    mais pas tout a fait , il commencera à flotter avec l’épuisement.

    Comme un haltérophile sur son dernier lever. Ceux-ci sont involontairement élusif.
    La première fois que vous ôtez cet « acte de non mise en équilibre » vous obtiendrez probablement
    quelques sensations intéressantes qui peuvent être conservé quelques secondes, parce que la première
    fois que cela arrive et vous le sentez, vous essayerez naturellement de le contrôler et
    cela s’arrêtera.

    Le tout est de freiner votre aneros , juste assez pour déclencher le déséquilibre de muscle et
    le tenir ensuite.

    C’est tout ce que vous devez contrôler : la prise, mais il faut un peu d’habilité pour la gérer.

    Après quelques tentatives vous attraperez le coup pour le faire et l’amusement commencera vraiment
    à commencer.

    C’est à ce moment-là que vous pouvez commencer à secouer, commencer à respirer a fond et remarquer
    de nouvelles choses.

    Votre sphincter anal peut aussi déclencher le spasme à ce point et tirer l’Aneros a l’interieur , c’est tout
    bon.

    Quand le spasme s’adoucis lentement et comme l’Aneros descend lentement en bas,
    il peut déclencher encore un autre spasme , c’est le début du Super-O.

    Si vous ne pouvez pas tout à fait obtenir la tension entre votre sphincter anal et
    le muscle de PC correctement non équilibré, ou vous ne l’avez juste pas pratiqué assez,
    voici une façon pour le déclencher.

    En contractant votre sphincter anal et le muscle PC, appuyez sur le lit avec l’un de vos pieds.
    Ceci créera aussi le déséquilibre intérieur et devrait commencer à faire entrer l’aneros
    dans sa danse magique.

    Quand vous avez l’Aneros dansant à l’intérieur , les sensations commencent alors a parvenir à un tel
    niveau , qu’elle sont à leur paroxysme ,

    en tenant les contractions, redresser votre buste en maintenant les jambes sur le lit en forme de V et
    faite le pendant une période comme on le fait souvent quand on se réveille le matin.
    Ceci réaligne le muscle de PC
    et les sphincters anaux donnant une augmentation renouvelée de force et avec cela, le Super-O
    se déclenche.

    Allez-y.

    Mais comme vos muscles sont en dehors de tout contrôle , il glisse lentement l’un vers l’autre , comme
    pendant un tir à la corde , dans un sens puis dans un autre , sans relâcher la tension entre les deux

    Cette sensation peut donner le coup d’envoi, ou certains verraient que ce n’est qu’une extension du mouvement
    initial,

    dans tous les cas cela est agréable.

    Quand vous devenez plus avancés , avec plus de sessions, vous pouvez en réalité ajouter des contractions
    pendant le Super-O , le prolongeant en cela.

    Une fois que cela arrive, vous pouvez être sûr d’être en plein orgasme . Après que le Super-O redescend ,
    replier les genoux de nouveau, le plat des pieds sur le lit et recommencer le tir à la corde
    entre le sphincter anal et le muscle PC de nouveau.

    La danse recommence, les sensations reviennent , étirent, Super-O.
    Un autre tour pour tirer pour donner un coup de pied dans le Super-O,
    tandis que vos genoux sont toujours pliés et les sensations viennent encore et encore ….

    Frottez vos pieds dans les deux sens à travers le lit comme si vous essayiez de développer
    l’électricité statique pour choquer quelqu’un. L’effet net est plus de déséquilibre là-bas,
    plus de stimulation et quand vous allez avoir une plus grande chance de frapper la terre du Super-O.

    Nomade

    #15844
    Avatarhector
    Participant

    Merci pour cette traduction Nomade 🙂

    #15845
    HyménéeHyménée
    Participant

    Merci Nomade, c’est très inspirant ! Deux termes à méditer, tant leur rapprochement ouvre à de multiples interprétations : déséquilibre et épuisement, … sur la corde tendue entre deux paquets de muscles

    Merci encore 🙂

    #15872
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Merci @Nomade d’apporter la description de cette texchnique très avancée à nos amis qui ne lisent pas l’anglais. Quand j’aurai un peu de temps je compléterai votre apport en fluidifiant la traduction et reprenant la présentation.

    Quel usage faites-vous de cette technique de contrôle musculaire ? L’utilisiez-vous de façon innée ou bien avez-vous pratiqué une forme d’entraînement pour acquérir cette capacité de contrôler séparément vos muscles périnéens ? Si c’est le cas combien de temps vous a-t-il fallu pour obtenir le résultat désiré ? Enfin la jouissance orgasmique de vos sessions est-elle vraiment accrue en utilisant cette technique ?

    merci encore et bon cheminement @Nomade.

    #15937
    AvatarNomade
    Participant

    Je ne contrôle pas cette technique de façon innée …. ni même acquise … pour l’instant.
    Cela étant dis , je pratique les exercices comme décrit dans l’article ; pour l’instant , et à mon niveau je ne ressens rien de concrets , je pense que je ne contrôle encore pas très bien mes muscle indépendamment l’un de l’autre ….

    Car pour l’instant ma route n’a pas encore croisé celle du super O.

    A ce propos , j’ai beaucoup plus de sensation et de plaisir actuellement avec le plus petit des peridise , que de l’helix …………
    Voir même , j’ai l’impression d’avoir régresser avec l’helix et avoir sur développer mes sensation et l’écoute de mon corps avec le petit peridise … paradoxe non ?
    De plus une chose venant en plus confirmer mes affirmations , j’ai acquis très récemment un tempo et un Progasm Jr …..
    Avec le progasm , même constat que l’helix ….
    Alors que le tempo …. hum une divine , exquise , sensation de toucher et de plaisir  » a tomber  » ….
    Je comprend pas encore très bien le comportement plus ou moins approximatif de mon corps vis à vis de mon re-wiring , car oui , j’en suis encore là , bien avancé mais toujours en pleine phase ….

    #15940
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    N’ayez surtout pas l’impression que vous régressez @Nomade car ce que vous ressentez est fréquemment décrit sur les forums spécialisés. L’expérience des anéronautes varie dans le temps et les sensations évoluent. Votre cheminement fait que certains masseurs vous apportent moins de sensations après vous avoir plongé dans la jouissance la plus délicieuse. En même temps votre corps apprend à recevoir autant voire encore plus de plaisir d’autres masseurs. Il n’y a aucune régression dans cette évolution et vous découvrirez bientôt que l’Helix ou le Prograsm vous conduiront eux aussi encore plus loin dans la jouissance.

    Je suis très heureux de lire tout ce que vous apporte vos nouveaux amis Peridise et Tempo. Comment ressentez vous l’expérience du plus petit des Peridise après votre expérience d’un plug gonflable ?

    Ce qui m’étonne encore c’est que notre cheminement ne nous fait jamais tourner en rond. Au contraire plus nous nous laissons envahir par notre jouissance, plus nous faisons de découvertes. Bon cheminement @Nomade.

    #16089
    AvatarNomade
    Participant

    Pour ce qui est du plug gonflable … exit ! …. je l’ai malencontreusement trop gonflé à ma dernière
    séance , un Default de ce dernier à fait apparaître un micro trou … pas moyen de le réparer ….
    Je m’en sépare sans regrets , il m’a bien servi ……

    L’utilisation du plus petit des peridises est une pure plénitude de subtilité …. juste incroyable ….
    mes séances file à une vitesse ….

    mais ce n’est rien face au tempo ……….

    Je pense avoir dépasser mon re-wiring anale ….

    Dernière séance , je me sens excité , la pression monte , je mets à jour mes visuelles sensuelleS , que je découvre aussi bien sur ce blog que sur les différents lien sur lesquels renvoi ces ces dernières…

    Mes sphincters commencent à ce manifesté sous d’agréables pressions , enserrant mon canal délicatement…..
    C’est juste divin ….

    Sachant les sensations délivrées par le tempo à chacune de mes séance , ni une , ni deux je me prépare à le recevoir une nouvelle fois ….
    Même prépa que pour les masseurs …….

    Douce et fraîche sensation d’insertion , telle une italienne de glace fondant langoureusement sur les papilles après s’être fait caresser par une langue pleine de chaleur et de désir …..

    Un gout de métal monte sur mes gustatives de papilles … je le sens intensément plus présent que jamais dans mon intimité ….

    Rien qu’à l’idée , mon corps monte progressivement en ébullition ….

    Mix personnel lounge sensuelle aux accords et tempo vibrant de concert avec le corps dans mon ouïe …

    Me voila isolé du monde … à la Mercie de mon corps , de mes sensations ….

    La danse  » magique  » de la corde tendu entre déséquilibre et épuisement commence sa lente ondulation emplie de vagues vibrante se propageant full body , la moindre de mes extrémités se transformant , au contact de mon démon de repos qu’est ma literie , en zone érogène intense , renforçant de surcroît ,
    chacun de mes tremblements infimes …….. instantanément traduis en frisson de plaisir des plus exquis …….

    Mon sexe se gorge , il pompe , encore et encore ….. mélange entre fellation , masturbation , coït , levrette …. les sensations ne font pas que se bousculées , elles se mélange toutes ……

    Je n’arrive plus à en faire la différence , j’accède à un niveau de plaisir , jamais encore touché auparavant par mon corps …..

    Je respire lentement sur ces sensations , j’ai encore le contrôle sur cette dernière , je sens subitement mon flux sanguin augmenter , cœur et sexe pompant de concert , battement intense dans ma tête …. je commence à perdre pieds , je plonge ….. mon subconscient prend le relais …

    Me voila simple voyageur …….

    Liquide se déplaçant dans un fin canal , dont l’étroitesse vient émergé et submerge mes sens , renforçant d’autant plus l’intégralité de mon fougueux désir ….

    Je m’en suis pas rendu compte …. pas le temps pour cela …..
    Je lâche prise …. l’abandon est total ……..

    Je replonge à de multiple reprise , le temps semble ne plus avoir d’emprise sur mon âme ….
    Les mots me manques ….

    Pompe et pompe encore …. j’éjacule , lentement , surement , mon corps venant toujours plus enlacer délicatement le Tempo , dans l’étreinte la plus sensuelle qui me soit permis de vivre ……

    ……………….
    ………………
    ………………

    à ma reprise de conscience , je me rend comte que je n’ai pas éjaculer , par contre j’ai mouiller , aussi fort , en termes de plaisir que de quantité , qu’une éjaculation ….

    Je ne penser pas que je pouvais mouiller à ce points , toute la partie au alentour de mon sexe entièrement recouverte de liquide séminale , transparent , collant , glissant , telle une huile de massage , j’ai fini ma session en me caressant avec cette  » huile  » …. à essayer , je le recommande , pour prolonger une séance et de surcroît toutes vos sensations ….

    Aneros’ment vôtre …………..

    #16094
    HyménéeHyménée
    Participant

    Très bien 🙂

    #16099
    HyménéeHyménée
    Participant

    Sinon Nomade, avez-vous essayé le Duke ? C’est une tuerie ! 😀

    http://www.nouveauxplaisirs.fr/test-du-vibromasseur-prostatique-fun-factory-duke/2186

    Bonne nuit

    #16101
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    J’ai le sentiment @Nomade que l’intensité de la jouissance que vous éprouvez désormais pendant vos sessions a réduit le besoin de « défonce » qui caractérisait vos premiers témoignages. Je vous sens plus en paix avec votre corps. Est-ce bien ce que vous ressentez ?

    #16357
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Je propose ici, comme je m’y étais engagé début mai, une traduction de l’article du Wiki Aneros plus facile à lire, je pense, que la version proposée par @Nomade. Merci encore @Nomade d’avoir ouvert la voie.

    METHODE DU TIR A LA CORDE
    ( Adapté de l’intervention sur le forum de CaveOfMystery : le chemin rapide et impur vers le Super-O)
    Traduction :
    90 % du cheminement vers le Super-O peuvent être faits sans l’Aneros. La clé est la préparation. Deux muscles sont impliqués pour que l’Aneros délivre sa promesse, votre muscle de PC (celui que vous utilisez pour arrêter d’uriner) et votre sphincter anal (le muscle que vous utilisez pour vous retenir d’aller à la selle). Localisez ces muscles et apprenez à les manipuler.

    Contractez votre sphincter anal, puis votre muscle PC et recommencez. Alternez les contractions, puis deux contractions anales, suivies par deux contractions PC, et ainsi de suite. Essayez alors de les contracter tous les deux simultanément. L’objectif final de cet apprentissage est d’apprendre à les contracter en un mouvement de balancier, dans lequel une contraction du sphincter anal bascule directement sur une contraction du muscle PC. Pensez-y comme à une danseuse du ventre qui fait onduler son estomac, ou à un cycliste qui pédale sur un vélo, ce ne sont pas deux contractions séparées; c’est un mouvement continu. Quand vous maîtriserez cet exercice, vous pourrez sentir une vague de plaisir (P-wave). S’il en est ainsi, c’est un bon signe.

    Maintenant que vous savez où sont tous vos muscles clés et comment les manipuler, vous êtes prêt à mettre l’Aneros en place. Soyez sur que vous êtes bien lubrifié (envisagez d’essayer la méthode du préservatif [NdT : en glissant le masseur dans un préservatif avant de l’insérer dans l ‘anus]).

    Procédez à l’insertion et attendez 10 minutes. Essayez quelques contractions légères pour faire « un contrôle de mobilité ».

    Essayez allongé sur le dos, genoux pliés, pieds à plat sur le lit, en plaçant un coussin sous le bas du dos ou sous les fesses pour vous surélever. Mettez-vous en place et détendez-vous. Mais ne restez pas sans rien faire et, au contraire, jouez doucement avec le masseur. Faites de légères contractions de votre sphincter anal et de votre muscle PC, recommencez… Vérifiez la mobilité du masseur, jouez avec. A ce stade vous ne devez avoir aucun autre but que vous concentrer sur ce que vous ressentez dans votre bas-ventre. Faites les mêmes exercices que ceux que vous faisiez sans la présence du masseur, enregistrez ce que vous ressentez.

    Quand vous êtes prêt pour aller plus loin, contractez à la fois votre sphincter anal et votre muscle PC ; maintenez la contraction. Vous n’avez pas besoin de contracter complètement vos muscles, seulement à hauteur de 70-80 %. Maintenez cette contraction pendant environ 30 secondes. Ensuite commencez à relâcher lentement la contraction. Quand vous êtes en phase de retrait, avec un peu de chance votre Aneros sera pris dans un va-et-vient [NdT : le fameux « tir à la corde »] entre les deux groupes de muscles. La clé réside dans un déséquilibre entre les forces des muscles. Lorsque vous relâchez votre double contraction l’un ou les deux muscles vont tendre à la maintenir. Après être resté contracté un moment le muscle fatigue, et quand vous relâchez votre contraction, sans la relâcher complètement, il se mettra à trembler sous l’effet de la fatigue, comme un haltérophile lors de sa dernière répétition. Ce sont les contractions involontaires si difficiles à obtenir.

    La première fois que vous déclenchez ce « mouvement de déséquilibre » vous obtiendrez probablement quelques sensations intéressantes qui pourraient bien être de courte durée, parce que cette fois là vous essaierez naturellement de garder le contrôle, ce qui mettra fin au mouvement. L’astuce est de relâcher votre contraction juste assez pour déclencher le déséquilibre musculaire et de la maintenir à ce niveau. C’est tout ce dont vous avez besoin pour garder le contrôle, mais y parvenir requiert un peu de savoir-faire. Après quelques tentatives vous aurez le coup pour le faire, et l’amusement pourra vraiment commencer. C’est alors que vous pourrez commencer à trembler, à respirer profondément et aussi à faire de nouvelles découvertes. A ce point votre sphincter anal pourra aussi être pris de spasmes et tirer l’Aneros à l’intérieur ; c’est un bon point. Quand la contraction se relâche doucement et que l’Aneros glisse lentement vers la sortie, un autre spasme peut se déclencher, c’est le commencement du Super O’.

    Si vous ne parvenez pas à déséquilibrer correctement la tension entre votre sphincter anal et votre muscle PC, ou si vous ne vous êtes pas suffisamment entraîné, voici un truc pour atteindre plus vite le résultat. Pendant que vous contractez à la fois votre sphincter anal et votre muscle PC, appuyez sur le lit avec l’un de vos pieds. Ce geste créera un déséquilibre au niveau de votre périnée et devrait lancer la danse magique de l’Aneros.

    Quand vous êtes parvenu à faire danser l’Aneros dans votre tréfonds et que les sensations commencent à à pousser votre excitation au paroxysme, tout en tenant les contractions , allongez vos jambes, écartées en V, à plat sur le lit et étirez-vous comme vous le faites en vous réveillant le matin. Ce geste réaligne votre muscle PC et votre sphincter anal en leur donnant un regain d’énergie qui va bien lancer le Super O’. Profitez-en. Mais quand vos muscles se détendent après tout cet effort, et que le masseur glisse lentement le long de votre point spécial [NdT : la zone prostatique], il peut déclencher un deuxième orgasme ou ce que certains verraient comme l’extension du premier ; quoiqu’il en soit c’est super agréable. Quand vous aurez progressé vous pourrez ajouter des contractions pendant le Super O’ pour le faire durer plus longtemps.

    A partir du moment ou cela se produit vous pouvez bien être dans la « zone » [NdT : état quasi-orgasmique qui ouvre la porte à la répétition des orgasmes]. Lorsque l’intensité du Super O’ reflue, pliez à nouveau les genoux, pieds à plat sur le lit, et recommencez le tir à la corde entre le sphincter anal et le muscle PC. La danse commence, les sensations s’accroissent, étendez-vous, plongez dans le Super O’. Un autre truc pour accrocher le Super O’, quand vos genoux sont encore pliés et que vos sensations s’intensifient, frottez vos pieds d’avant en arrière sur le lit comme si vous vouliez faire apparaître de l’électricité statique. L’effet net est d’ajouter du déséquilibre dans votre zone périnéale, d’augmenter la stimulation, et quand vous passez à la phase d’étirement d’accroître la probabilité de basculer dans le paradis du Super O’.
    Fin de traduction

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.