#13693
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je suis très heureux de lire que votre cheminement vers le Super O’ vous permette de prendre « de plus en plus de plaisir ». Je suis aussi très heureux que vous soyez en mesure d’avancer votre marque sur la Carte au trésor de 12-13 en juin à 22 aujourd’hui. Votre moi sensoriel et votre moi intellectuel ainsi rassemblés doivent vous porter à continuer votre formidable aventure.

Il faudrait ensuite faire en sorte que les contractions involontaires soient extrêmement subtiles, ce qui n’est pas toujours évident.

Vous n’avez rien à faire pour les contractions involontaires ! Par définition elles se produisent hors de votre contrôle. Ce que vous contrôlez ce sont les contractions volontaires qui déclenchent la boucle de rétro-action automatique.

Si les contractions involontaires vous paraissent trop fortes et si vous ressentez une perte de sensations à ce moment, cela peut être dû à une tension « défensive » de votre corps au moment où vous vivez cette première perte de contrôle. Dans cette situation la solution est dans la mesure du possible d’accepter consciemment de lâcher prise, de s’enfoncer encore plus dans la relaxation, de se concentrer encore plus sur l’instant présent en effaçant tout le reste.

Le témoignage de @BruceWayne confirme l’importance de cette attitude d’abandon, de renoncement au contrôle qui est à la base de l’induction hypnotique apportée par Hypnaerosession. L’avantage de cet enregistrement est qu’en vous guidant il vous décharge de toute responsabilité sur le déroulement de la session et vous plonge naturellement dans l’écoute de vos sensations et le lâcher-prise. L’inconvénient est que l’induction est effectivement en anglais, voire en américain. Même si le vocabulaire et les expressions restent assez courantes, il faut une bonne pratique de l’anglais pour en tirer profit.

Ces conseils n’ont rien de magique et ne font que répéter ce que vous avez déjà lu. Mais ce sont ces petits efforts de concentration qui m’ont permis de débloquer mon propre cheminement. Vous nous montrez déjà, @Jeff, de grandes qualités ; vous ne vous mettez pas de pression, vous êtes patient et vous êtes parfaitement à l’écoute de votre corps. Continuez, vous êtes bien parti et je suis persuadé que vous viendrez nous décrire votre premier Super O’ bien avant que vous ne le pensez.