Voici les différents niveaux d’énergie que l’on peut atteindre avec les orgasmes masculins et quels sont les chemins pour les atteindre.

Pour cela, j’ai réalisé un graphique qui explique à le positionnement des orgasmes (cette courbe est inspirée sur celle qui a été crée par «Alv» et publiée dans les forums d’Aneros.com il y a des années).

Voici la courbes des orgasmes pour les hommes et les différents orgasmes prostatiques et énergétiques

Le graphique est découpé en 3 zones différentes, une première zone correspondant à l’orgasme classique (zone dans laquelle sont enfermés 98% des hommes), une seconde zone qui contient les premiers orgasmes prostatiques et orgasmes multiples et une troisième zone où les orgasmes se transforment en orgasmes énergétiques de tout le corps (Full Body Orgasm).

L’orgasme classique commence par la montée de l’excitation puis la phase appelée plateau. Durant cette phase se construit, schématiquement, la montée physique et psychologique vers l’orgasme. Si l’homme a son pénis stimulé, il va alors se diriger vers la zone orgasmique et passer rapidement un point de non retour. A partir de ce point, l’éjaculation est inévitable car le corps prend le contrôle et déclenche des processus physiques non contrôlables. Une fois l’éjaculation réalisée, l’homme se retrouve sans énergie sexuelle pendant un certain temps (période réfractaire). Cette description correspond à la courbe 1 sur le graphique.

L’objectif, lors de l’utilisation de l’Aneros, est de réussir à générer des orgasmes prostatiques multiples. Il faut donc éviter ce point de non retour de l’orgasme éjaculatoire à tout prix, d’où la nécessité de ne pas stimuler son pénis pour éviter de prendre la courbe 1, mais bien de s’engager sur la courbe 2.

Grâce à la stimulation de la prostate et aux contractions involontaires, l’utilisateur de l’Aneros va pouvoir avoir des orgasmes multiples de plus en plus puissants. Ces orgasmes se trouvent sur la courbe 2 et sont représentés par les flèches verticales rouges.

Sur cette courbe, soit l’utilisateur décide de terminer par un coït ou une masturbation (courbe 5), et termine la session avec à peine plus d’énergie qu’en ayant emprunté la courbe 1 (l’orgasme éjaculatoire Super-T étant cependant beaucoup plus puissant que l’orgasme éjaculatoire classique car il libère toute l’énergie accumulée lors des orgasmes prostatiques), soit il continue sa session sans éjaculation (courbe 3). Il peut alors découvrir un nouveau niveau d’énergie sexuelle avec potentiellement des orgasmes dans tout le corps et un état spirituel modifié, il entre dans la zone de l’orgasme énergétique (courbe 4).

Sur la courbe 3, les orgasmes s’enchainent jusqu’à ce que l’utilisateur de l’Aneros soit fatigué et décide d’arrêter de lui même sa session. Sur la courbe 4, l’utilisateur découvre un nouvel état énergétique (et potentiellement psychologique) où il se sent en communion totale avec le monde qui l’entoure et l’univers, ce sont les orgasmes énergétiques ou/et spirituels.

2 commentaires

  1. Orgasme spirituel très fort.. En effet plus besoin de religion après … On côtoie Dieu dans sa plus pur intimité. ( ne pas se décourager .. Pour ma part j ai mis plus de 4 ans avant d arriver à ce stade)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.