#15224
AndranerosAndraneros
Modérateur

Votre excellent parcours de découverte de l’orgasme prostatique, @hector, vous apporte clairement beaucoup plus de satisfactions que ce que vous en attendiez initialement. Ce n’est que le commencement. Vous découvrirez dans les semaines et les mois qui vont suivre de nombreux trésors encore cachés en vous.

Lors des ébats que nous avons, ma femme et moi, je parviens maintenant à atteindre un état où je jouis sans aucune retenue sous l’effet de ses caresses aussi longtemps que je le souhaite. Le seul bémol est que dans ces moments mon érection n’est pas suffisante pour la pénétration. Mais ma nouvelle sensibilité / sensualité me met tellement en phase avec son propre plaisir que je l’accompagne dans sa propre jouissance bien au delà, me dit-elle, de ce qu’elle connaissait du temps où nos ébats étaient « traditionnels ».

Vous découvrez à peine à quel point la relation que vous aviez avec votre corps est en train de changer. Vous commencez à intérioriser un plaisir que la nature et l’éducation vous faisait extérioriser dans la fulgurance éjaculatoire. Ce faisant vous vous donnez les moyens de répéter et d’intensifier votre jouissance. Je remarque que vous n’employez pas l’expression Super O’ dans vos interventions. J’ai pourtant l’impression que vous vous en rapprochez de plus en plus.

J’espère que votre cheminement vers le Super O’ n’est pas la cause de votre séparation et je vous souhaite de retrouver rapidement une compagne qui saura vous soutenir dans votre parcours et commencer ou continuer son propre cheminement vers une jouissance profonde et partagée. Bon cheminement @hector.