#21368
AndranerosAndraneros
Modérateur

Merci @fidelio de proposer cette approche. Elle répond à des expériences régulièrement présentées dans les forums spécialisés et plus particulièrement celui du fabricant des Aneros.

Si @lerris vous parlez à votre acupuncteur de masturbation anale prolongée produisant des cascades d’orgasmes d’une intensité insoutenable qui vous plongent dans une forme d’extase quasiment mystique, vous courez le risque qu’il cherche à écourter poliment la consultation en vous conseillant de vous adresser à un autre praticien. Si vous lui parlez d’une forme de méditation (relaxation profonde, respiration contrôlée, contractions ciblées, focalisation sur les réactions de la zone prostatique, lâcher prise sur les premiers réflexes contractiles) qui libère un flux d’énergie orgasmique supposé se répandre dans tout le corps mais qui chez vous semble se bloquer au niveau de la prostate, des orbites et des sinus, vous le mettez dans un contexte qui correspond à sa spécialité et aux connaissances qui la fondent.

Vous avez raison. Quand vous consultez un soignant il est préférable de lui apporter des informations aussi précises que possibles pour faciliter son acte de soin. Dire « j’ai mal » sans dire comment ni dans quelles circonstances cette souffrance est apparue rend le diagnostic plus difficile. Quand la souffrance est associée à une situation hors norme la difficulté est de trouver un praticien empathique et de lui présenter son cas dans le cadre de référence qui correspond à la nature des soins qu’il pratique.

Je vous souhaite de trouver le plus vite possible la bonne solution à votre problème. A très bientôt @lerris.