#21381
AvatarLerris
Participant

Dans ma situation, le concept d’énergie me parle, même si je le vois un peu autrement.
Ce que je suspecte, c’est que « l’énergie » ou « l’influx nerveux » est constant au niveau de ma prostate, or les muscles qui l’entourent se contractent en réaction réflexe. Je le sens surtout dans les moments de tension ou quand je suis surpris par quelque-chose, je sens réellement la contraction brusque. Le reste du temps, je pense que la contraction est là, mais constante et je ne perçois donc que par contraste, lorsqu’il y a décontraction.
Cette contraction constante bloque l’influx au niveau de la prostate et la propulse à travers ma colonne jusque dans mon visage.

J’ai commencé à expérimenter une chose hier soir et ce matin : essayer consciemment de relaxer la zone au niveau de la prostate.
Je ne veux pas m’avancer, mais j’ai eu l’impression que ça détendait mon visage et réduisait les palpitations, que je ne ressentais plus dans le visage, mais au niveau de la prostate, comme si elles pouvaient enfin se libérer. J’ai ressenti un bien-être qui se diffusait et, hier soir, j’ai même eu l’impression que ça allait déclencher un orgasme. J’ai préféré éviter que ça n’arrive car je ne pense pas pouvoir garder cette décontraction si les sensations deviennent trop fortes.
Bref, c’est une piste que je vais essayer de suivre. Peut-être qu’en m’exerçant à me relaxer, parviendrais-je à rééquilibrer les réactions de mon corps.

Concernant le praticien, il y a aussi une histoire de feeling. Je vais voir, de temps en temps, un kiné spécialisé, avec qui je peux parler de façon assez ouverte. Alors qu’avec mon ancien médecin traitant, c’était tout l’inverse, j’avais même peur d’aller le voir. Parler de choses aussi intimes aurait été vraiment difficile.
Si je décide d’aller voir un acupuncteur, la façon dont je lui parlerai du problème se décidera un peu d’elle-même, suivant le ressentit. Je ne pense pas avoir besoin de trop entrer dans les détails. Comme vous le dites, je peux parler d’exercices de relaxations, de pulsations ou d’énergie dans le bas ventre qui sont montés et sont restés bloqués. Quelque-chose dans ce genre. Inutile de donner trop s’épancher.

En tout cas, je souhaite rapidement pouvoir me débarrasser de ce problème handicapant pour ma vie de tous les jours. Cela dure depuis déjà trop longtemps.
J’espère également pouvoir reprendre tranquillement mon cheminement après ça.
Il faut dire que, paradoxalement, j’ai eu 2 ou 3 orgasmes prostatiques, sans les rechercher depuis que j’ai arrête d’utiliser l’Aneros et de m’adonner à des séances de massage prostatique. Je sais donc que le « Graal », n’est pas loin. C’est un peu dommage d’être stoppé par ces palpitations étranges.

Salut @aneveil, tu as posté juste avant que j’envoie mon message, donc j’édite celui-ci pour te répondre.
Tu évoques des tensions et donc le stress. C’est une composante de mon problème. Pour preuve, les anxiolytiques diminuent mes palpitations.
Cependant, c’est plus compliqué. Je pense que le stress augmente mes contractions sur ma prostate (source de mon problème je pense) et inversement. C’est intriqué.
Par contre, contrairement à ce que laisse supposer ton message, mon soucis n’est pas qu’au niveau des yeux. Les palpitations envahissent mon palet, mes sinus, l’arrière de ma tête ainsi que mes yeux.
D’ailleurs, j’ai essayé quelques exercices pour les yeux, il y a des semaines, mais sans gros résultats.