#25033
bzobzo
Participant

juste au-dessus j’ai écrit plusieurs fois le mots d’émoussement

mais c’est une façon négative de voir les choses
qui n’est peut-être en plus pas du tout exacte

je veux dire par là qu’après une période où on va de découverte en découverte,
où les sensations s’enrichissent, se renforcent,
après cela on entre dans une période de maturité
où chaque séance va nous apporter une solide dose de plaisir,
des multiples orgasmes et plus ou moins régulièrement des super O

on peut dire aussi qu’en entrant cette période,
on va progressivement ne plus ressentir le besoin d’une séance quotidienne:

d’une part la nécessité de recharger ses batteries
qui peuvent durant les séances être énormément mises à contribution
(une séance de deux heures avec moultes orgasmes et quelques super O,
c’est une sorte de marathon orgiaque qui épuise complètement)

d’autre part, ce type de séance où le plaisir peut nous mener très loin
satisfait de fond en comble, on se sent divinement apaisé après,
le sentiment d’assagissement dans les profondeurs est total,
le silence après la musique de Mozart, c’est encore du Mozart

alors il est peut-être normal après de pareilles séances régulièrement
de ne plus ressentir le besoin de se mettre au lit tous les jours avec son masseur