#25177
bzobzo
Participant

j’avais zappé cette question

Quelle a été la durée de ton apprentissage

on n’arrête jamais d’apprendre, il n’y a pas de limites au plaisir prostatique
par conséquent on continue aussi toujours à apprendre des nouvelles choses au fil des jours

ceci dit, je comprends bien ce que tu entends par période d’apprentissage,
une première sérieuse limite au-delà de laquelle on a passé un stade initial, je dirai,
est comme je l’ai écrit juste au-dessus,
une fois que notre plaisir devient consistant, régulier
et qu’on parvient pratiquement à chaque séance à éprouver des orgasmes intenses
sauf conditions particulières , genre fatigue, ou bien séance trop courte

après on peut écrire qu’on parvient encore à un autre stade,
une fois qu’on parvient assez régulièrement à éprouver des super O,
on peut commencer à dire qu’on est expérimenté ,
c’est à ce stade que je me situe

cependant il n’y a quasiment pas un jour encore actuellement
où je n’apprenne pas quelque chose et que des aspects nouveaux de notre pratique,
ne se révèlent à moi,
j’ai l’impression que cela va rester ainsi
car encore une fois il n’y a pas de limites, ni dans l’intensité qu’on peut éprouver,
ni dans la variété des sensations,
donc pour quelqu’un qui ne se laisse pas enliser dans une routine,
il y a toujours des choses à apprendre

y a-t-il des stades encore plus loin,
des gens dont la maîtrise est telle
que pratiquement à chaque séance ils parviennent à éprouver des super O?

De toutes les façons, il y a super O et super O,
je suppose qu’avec le temps ils deviennent de plus en plus intenses.
Comment peut-on définir un super O,
je dirai un orgasme d’une extraordinaire intensité qu’on éprouve dans tout le corps.
cela me semble déjà suffisant pour définir un super O.
Après il y en a certains qui ne durent que quelques secondes, d’autres plusieurs minutes,
certains avec des convulsions, des soubresauts, des tremblements, d’autres avec rien de tout cela

et sans doute encore d’autres types ,
je compléterai mon bestiaire quand j’en aurai vécu des nouveaux types