#25449
bzobzo
Participant

elle est tout de suite là en moi aux commande désormais,
même sans masseur

hier soir, devant mon ordinateur, je mets en pause le film que je regardais,
je ferme les yeux, j’applique une première contraction,
tout de suite elle surgit, semble me susurrer:
« laisse-moi faire, laisse-moi t’animer, sens au travers moi, prends ton plaisir au travers moi »
je m’abandonne, je me laisse aller, je me laisse faire
et déjà ce sont ses sensations qui sont là, ses mouvements qui m’animent,
mes reins se cambrent, mes fesses s’écartent un peu,
pour mieux sentir les contractions me pénétrer, je commence à gémir

en quelques instants, je suis au bord de l’orgasme,
mais l’explosion n’arrive pas, les contractions ainsi sont bien plus fatigantes
ou c’est moi qui ne suis pas encore assez adroit sans le masseur,
je rouvre les yeux et continue de regarder mon film,
agréable interlude que je réitère plusieurs fois

le plaisir prostatique, c’est vraiment avant tout par un trou de serrure dans sa tête,
bien que la prostate participe pleinement même s’il n’y avait pas de contact direct
je l’ai bien senti dans cet bref épisode ,
c’était fascinant comme tout se mettait en branle aussi ainsi

mais il y a encore du chemin,
mais c’était pas mal du tout,
c’est pas mal différent des sensations avec masseur,
pour l’instant j’ai exclusivement la sensation de faire l’amour, c’est très sensuel,
je sens mon corps très fort à travers elle, la prostate en soi, exsude peu de sensations directs,
cela manque pas mal mais par contre je suis au bord de l’orgasme en un clin d’œil