#26267
Avatareveilletajoie
Participant

Bonjour Jieffe
Bravo pour ce beau voyage au 7é ciel ! Ca fait plaisir de lire d’aussi belles expériences – a fortiori quand la vie est un peu chaotique autour (je résonne particulièrement avec ça)
Pour moi il n y a pas de triche dans l’utilisation de tes mains – avec ton niveau de pratique et d’avancement, je pense que tu es déjà assez connecté aux sensations subtiles pour pouvoir t’offrir sans risque des sensations plus fortes – de toute façon quand ça commence à devenir intuitif et que ton corps te mène là où il veut, c’est le meilleur guide.
De mon côté, j’ai « enfreint » récemment la règle d’or de ne pas toucher mon sexe lors d’une session aneros – et finalement j’ai bien fait, parce que c’était ce que je voulais à ce moment-là. J’ai fait il y a quelques jours une session super excitante, et j’ai fini avec le périnée congestionné et douloureux. J’ai fini par relancer ma session pour me masturber et éjaculer, et c’était finalement parfaitement OK.

Quant au côté « ridicule » de rabâcher les expériences déjà vécues par les autres, il ne me semble pas si ridicule que ça. Tant qu’on n’a pas vécu les choses profondément dans sa chair, les mots n’ont pas vraiment de valeur ou de sens. Et les mots pour moi sont un bon moyen, au fil de notre pratique, d’accepter et intégrer les sensations.
Je découvre certaines choses que je n’ose pas encore poser explicitement ici, malgré ma volonté d’être le plus sincère possible. Parce qu’il y a des ressentis que je n’ai pas encore digérés, des chemins de plaisir que je découvre tout doucement, et j’ai même du mal à y croire après l’avoir vécu, comme si c’était un rêve.
Et les mots me semblent bien utiles, d’abord de soi à soi, mais aussi pour créer une résonance chez les autres, leur dire: « c’est possible, parce que là je viens de le vivre »

Où en serions-nous aujourd’hui sans cet espace d’échange que sont les forums? Pour ma part, pas très loin de mon point de départ.

Bref, merci de tout coeur pour tes partages, tes questionnements et réflexions. Tu mérites pleinement ce plaisir que tu te donnes, à ta manière et avec tes propres voies, qui sont à la fois très proches de celles d’autres hommes, et parfaitement uniques et personnelles.