#26806
bzobzo
Participant

aujourd’hui au boulot j’ai été plus loin,
je me suis offert toute une série de micro-séances,
enfin le terme micro-séance est sans doute excessif,
disons que je me suis offert quelques contractions
avec une main discrètement caressant
ou plutôt pressant en se déplaçant lentement mon flanc, ma poitrine à travers la chemise
ou la cuisse à travers le pantalon

et cela fonctionnait, je sentais les ondes plaisantes se diffuser dans mon bassin,
un peu monter dans mon corps grâce à la main
paumes, doigts au contact de la chair, même à travers le tissu
qui attirent et attisent les vibrations émises par la prostate,
une fois qu’on est parvenu à bien établir une complicité, une coordination
entre ces différents musiciens du « big band prostate orchestra »

je ne’insisterai jamais assez à quel point la main est importante dans le massage prostatique,
il éveille le corps, le fait participer pleinement au plaisir prostatique
en fait un acteur à part entière,
aussi bien en tant que réceptacle du plaisir, prolongeant le rayonnement de la prostate partout
et pas seulement au bassin
mais aussi en tant que générateur du plaisir, prenant le relais de la prostate ,
une extension active de celle-ci

pour en revenir au bureau,
il fallait bien sûr ne pas se laisser déborder par le plaisir,
quand je sentais que cela devenait trop intense,
que je risquai de gémir ou que le plaisir commençait à se refléter sur mon visage
et que ma voisine risquait de se rendre compte qu’il se passait quelque chose là,
je m’interrompais un peu

des petits breaks, où au lieu de rêvasser ou de traîner sur internet,
au lieu je m’offrais un peu de plaisir prostatique

je n’en suis qu’à mes débuts, je vais être de plus en plus habile à ce jeu-là
et m’en permettre de plus en plus

à quand mon premier orgasme au bureau?

ha, ha sans doute jamais tout de même
mais sait-on jamais…