#26868
bzobzo
Participant

j’y parviens de mieux en mieux aneroless

là je réussis encore à affiner mes contractions,
je crois que j’ai saisi la manière qui me convient,
je parviens à avoir des effets délicieux, puissants, sans effort
et peut les répétant à l’envi

associer à des caresses, le plaisir est immédiat,
j’agrippe mes seins, les presse, les malaxe, cambre les reins,
laisse aller la tête vers l’arrière en fermant les yeux
et entame une contraction au creux de mes reins
que je fais remonter lentement jusqu’à ma prostate,
je la maintiens jusqu’à commencer à sentir vibrer celle-ci,
elles se répandent rapidement à tout mon corps,
je gémis de plus en plus fort, mon bassin se met à bouger rythmiquement
comme si une houle allait et venait entre mes flancs

la sensation du féminin aux commandes, aneroless,
est encore plus forte qu’avec masseur, c’est incroyable,
c’est du que les mouvements sont totalement libres,
aucune des contraintes du au masseur,
comme je l’ai écrit un peu plus haut,
on est quand même limité dans ses mouvements et dans ses postures
à cause du masseur, pour que celui-ci reste efficace dans ses mouvements,
alors qu’aneroless, on peut vraiment bouger comme on veut,
le féminin peut s’exprimer encore plus pleinement et fortement

la séance de toute à l’heure, je vais commencer vers minuit, ce sera ma séance de minuit,
ce sera fity-fifty, moitié avec masseur, moitié sans
avec un peu de chipotage avec les doigts entre,
j’aime cela aussi désormais, j’en fais toujours quelques minutes en fin de séance
ou comme la dernière fois en interlude entre la première partie avec masseur et la seconde, aneroless

quand j’ai plein de lubrifiant dans le fondement et que je suis bien excité,
j’ai remarqué qu’il y avait moyen d’aller chercher la prostate avec les doigts aussi
et que j’arrivais à des sensations tout à fait intéressantes, différentes