#27381
vanyfraizvanyfraiz
Participant

Reprenons 😉
La zone G fait partie du vagin, elle se trouve à l’entrée, c’est très bien expliqué dans le sujet « où est le point G de ma femme ».
Donc ce n’est pas du tout une prolongation du clitoris.
Les racines du clitoris sont en 2 parties, les corps caverneux et les bulbes, ces derniers sont plus gros et descendent le long du vagin.
Donc lorsqu’on stimule la zone G qui est dans la partie haute du vagin, la partie interne du clitoris est stimulé.

Je précise quand même que la zone G c’est comme la prostate, il faut apprendre à la réveiller et en douceur, il faut arrêter les « cornes de taureaux » avec les doigts, c’est super désagréable et ça mène à rien.Il faut de la douceur et de la patience.L’orchidée de Idée du désir est un excellent sextoy pour cela, de même que le Njoy pure wand.
En stimulant la zone G, celle-ci gonfle et on peut arriver à squirter, avec ou sans orgasme.

Je n’ai pas de préférence d’intensité, car cela dépend aussi de l’état d’excitation.Parfois en solo j’ai l’impression que l’orgasme va être fort et il ne le sera pas.
En couple, c’est tout un ensemble, c’est le moment partagé, la complicité. J’ai un orgasme incroyable en missionnaire une fois, alors que je ne m’y attendais pas du tout, le moment était tellement tendre et fusionnel que c’était magique.

Les vagues et spasmes c’est une réaction mécanique du plaisir.
Par exemple je me suis rendue compte samedi que la stimulation du clitoris avec le Sona cruise, provoquait des contractions anales (en plus des vaginales).

Comment décrire l’orgasme qui part du ventre jusqu’au cerveau, je sais pas trop, c’est assez indescriptible en fait, c’est une sensation qui envahit tout, un moment de déconnection, et surtout un bien-être et un apaisement après.Donc c’est une sorte de fin mais sans en être une.

Je ne recherche pas spécialement l’orgasme, ce qui compte le plus pour moi, c’est le plaisir, toutes les sensations que l’on peut ressentir, il faut être à l’écoute de son corps, ça s’apprend.

Je pense que chaque femme à un ressenti différent de la jouissance, et que beaucoup vont dire qu’elle ont des orgasmes à répétition alors que ce n’est peut-être que du plaisir à répétition, c’est mon sentiment.
D’ailleurs Charlie à propos du Sona a dit « je ne sais même pas si j’ai joui, tellement le truc est fort », donc ça me fait poser question aussi sur des ressentis jusque là inconnus.
Quand on parle de femmes multi orgasmiques, je pense plutôt à multi plaisirs et dans ce cas, les hommes aussi peuvent ressentir cela.

Ce serait intéressant d’avoir d’autres témoignages justement.

Voilà cher Jieffe d’autres questions? 😉