#27429
JieffeJieffe
Participant

Andraneros,

Je te remercie pour ces précisions anatomiques qui éclairent tout d’un coup ma curiosité. C’est certainement pour cela que j’ai entendu que le point G était une partie, ou relié au clitoris. En fait il n’en est rien, c’est par leur proximité que l’on pourrait le croire.

J’ai compris cela après mon éveil prostatique ce qui me permet d’accompagner beaucoup mieux le plaisir de ma femme depuis.

Il y a un reportage qui traine sur Youtube qui provient d’une émission télévisée dans laquelle un homme (Arnaud de mémoire) présente le massage prostatique (avec un aneros qu’il a emmené sur le plateau). Il dit une phrase qui m’a frappé: le massage prostatique permet à l’homme de se rapprocher du plaisir féminin, et de mettre l’homme et la femme sur la même longueur d’onde.

Edit: j’ai retrouvé la vidéo, que vous devez connaître certainement.

Tu vis déjà cette situation @jieffe quand tu nous dis que désormais tu ne ressens plus le besoin d’une éjaculation libératrice après tes meilleures sessions. Est-ce que je me trompe ?

Oui, effectivement. C’est en grande partie ce qui m’a poussé à créer cette discussion. D’une part je brûle de savoir comment est ce que les femmes peuvent en parler, et d’autre part pour savoir si cela ressemble à ce que j’ai pu découvrir.
Ça y ressemble effectivement grandement.

N’est-ce pas ce que tu es en train de découvrir peu à peu au fur et à mesure de ton cheminement ?

Oui, tout à fait. Ça vient doucement, je pense que c’est un apprentissage, mais je découvre des zones qui me procure du plaisir que j’ignorais jusqu’à présent.
Ce n’est pas à toi que je vais l’apprendre Andraneros, mais je le précise pour Vanyfraiz, dans l’acte sexuel, nous sommes tout de même très concentré sur l’action. L’effort physique qu’il demande n’est pas propice à la relaxation nécessaire pour appréhender les sensations dans notre corps, et la plus grande partie de notre attention est quand même occupée à ce que nous faisons. Il reste peu de place pour ne serait ce que porter un minimum d’attention aux sensations.
C’est la grande différence à mon sens entre donner et recevoir.

Ma femme s’est approprié ma nouvelle sensibilité, ….et lui ouvre la porte à plus de jouissance,
• parce qu’ainsi elle m’apporte encore plus de plaisir et que cela répond à son désir.

C’est génial de lire ça, j’adore. Tu illustres ici véritablement ce que dis Arnaud dans son témoignage.
Je suis un peu en jachère en ce moment, mais j’ai le temps. Je souhaite affirmer encore ma découverte de l’orgasme prostatique et je suis vraiment curieux de savoir comment se passera ma prochaine relation sexuelle. J’attends ce moment avec impatiente, mais je sais déjà que je l’aborderai différemment.