#27521
bzobzo
Participant

eu mon premier super O, vers 02h 15
dans mon fauteuil devant mon ordinateur,
j’avais les jambes écartées, les bras croisés sur mes seins,
les serrant comme si j’avais peur qu’ils s’envolent si j’enlevais les mains

bien enfoncé dans ma chair entre mes cuisses écartées,
il y avait vous savez quoi, bien dur, bien raide, bien turgescent,
il y a eu une fissure dans ma réalité,
j’ai senti quelque chose fondre dans le coeur du béton,
une plaie s’est mise à saigner de l’or, les premiers tremblements sont arrivés
et puis le plaisir en staccato, comme des rafales de mitraillette,
l’instant d’après je pleurais de joie, je pleurais de bonheur

je me demande si je vais dormir cette nuit,
je n’ai envie que d’une chose, c’est de m’envoyer en l’air
et de jouir
et de jouir encore,
il faut battre le fer pendant qu’il est chaud
et pour être chaud, il est chaud