#27781
bzobzo
Participant

Et bien je dirais mon cher bzo que c’est un peu comme de tout. Plus tu pratiques, plus tu as de technique, plus tu peux l’oublier.

ce n’est pas ce que je dis

bien sûr au plus notre technique s’améliore, au plus nos sensations vont s’enrichir, se diversifier et s’intensifier

mais je n’associais pas forcément, même pas du tout en fait, à la technique,
notre capacité à nous lâcher, à laisser l’instinct de plus en plus s’exprimer

pour moi c’était plutôt associé au temps qu’on passait à pratiquer,
au plus on pratique, au plus la capacité de se lâcher
et de laisser l’instinct mener la séance,
avait de chance de se développer

alors que mes constatation de ces derniers jours vont plutôt à l’encontre de cette idée,
en tout cas partiellement au moins

j’ai fait des progrès techniques significatifs
et en même temps j’ai pu constater que ma capacité de me lâcher
et de laisser l’instinct mener les débats,
de vivre dans l’instant l’action, l’acte,
ont considérablement augmentés

cela corrobore en fait cette métaphore que j’avais utilisée il y a quelque temps
pour décrire notre pratique, enfin du moins la manière dont je pratique, moi

la technique est un véhicule,
au début lent et poussif, qui s’arrête tout le temps
puis peu à peu, de plus en plus performant, de plus en plus maniable,
de plus en plus capable de filer à grande vitesse sur de longues distance

au volant il faut apprendre à laisser la place à notre instinct, à nos pulsions,
plus précisément à un instinct et à des pulsions féminines que nous avons quelque part en nous
dans nos abysses

donc ce qui est au volant à notre place, d’après mes observations de ces derniers jours
si les performances du véhicule sont améliorées,
va pouvoir aussi plus librement s’exprimer, plus pleinement,
avec plus de puissance, plus de richesse,
que cela ne dépend pas entièrement, voire pas du tout,
simplement de l’accumulation d’heures de séance