#28700
bzobzo
Participant

Le premier orgasme a été…violent. Quasi immédiat, pas eu besoin de quelconque technique de respiration, contractions ou autres. Non, il est parti direct, accélération tonitruante et dépassement de vitesse. Atomisé que j’étais. La tête enfouie dans l’oreiller pour masquer les gémissements.

hé hé , me rappelle mon orgasme d’accueil, immédiatement dès que j’insérai le masseur

le premier contact entre le masseur et ma prostate,
comme s’ils étaient énormément heureux de se retrouver

eh ben voilà, maestro,
un vrai volcan,

oui pour aller plus loin, il faut que tu puisses te lâcher complètement,
crier, hurler si l’envie t’en prend,
et il te prend déjà

ces sons qui montent de ta chair en fête, il faut les laisser sortir, prochaine étape
pour goûter encore plus pleinement ce plaisir, ces orgasmes,
cela participe à monter encore plus haut

j’adore m’entendre gémir, crier, râler, c’est très excitant,
il faut pouvoir se lâcher à 100% de ce côté,
à partir d’un moment pour goûter encore plus pleinement

animal en rut, animal en chaleur,
les cris vont baiser ta gorge, tes oreilles en sortant