#28743
AndranerosAndraneros
Modérateur

@Happy Elis votre découverte du massage prostatique est encore très récente. Même si certains chanceux parviennent à vivre des orgasmes renversants dès leurs premières sessions, il me paraît tout à fait normal que vous ne soyez pas aussi avancé. Vous devez donc faire preuve de patience, de persévérance et de confiance pour engager votre cheminement dans les meilleures conditions. Plus tôt vous comprenez et appliquez cette attitude, plus sûrement vous connaîtrez les orgasmes dont l’intensité et les répétitions vous font rêver.
Vous nous dites :

Euh je tiens à signaler que je ne me stimule absolument jamais le penis c.est le principe de base du massage prostatique et je pense pas être le seul qui jouit et éjacule grâce à cela…

En effet vous n’êtes pas le seul. Selon votre témoignage vous faites des HFWO pour « hands free wet orgasms », orgasmes avec éjaculation sans utilisation des mains. C’est une étape, souvent mentionnée sur les forums spécialisés, qui marque bien votre sensibilité à la stimulation de la prostate, même si elle n’est pas souhaitée. La cause peut être :
1) Une visualisation de votre nouveau plaisir ou des fantasmes encore trop centrée sur le pénis, dont vous semblez avoir conscience.
2) Une forme de blocage instinctif sous l’effet d’une nouvelle forme de plaisir qui vous bascule, par sécurité, en mode orgasme avec éjaculation, en territoire bien connu ,
3) Un état de tension quand votre plaisir commence à s’intensifier qui vous bascule en mode orgasme avec éjaculation par habitude.
Dans tous les cas vous pouvez améliorez votre réaction au plaisir en vous efforçant consciemment de vous détendre encore plus, de relâcher la tension musculaire quand elle apparaît. Cela suppose une grande attention à ce qui se passe dans votre corps, autour de la zone prostatique. Attention vous ne luttez pas contre les tensions, cause de nouvelles tensions, mais vous y renoncez en vous détendant encore plus.

Si vous avez des marque de lubrifiant très longue durée en silicone et grand format je suis intéressé car les séances se font en ce moment chaque nuit et le durex silicone n’est pas si longue durée que cela…


@jieffe
a déjà répondu à cette question. Vous pouvez bien sûr consulter les tests faits par @adam. Vous pouvez aussi utiliser en combinaison deux lubrifiants différents aux propriétés différentes. Je vous conseille de lubrifier avec soin le rectum et le masseur. Soyez généreux quitte à réduire peu à peu les doses selon votre expérience. Je suis très satisfait du beurre de karité que j’utilise en suppositoire pour lubrifier le rectum 30 à 60 minutes avant d’y insérer le masseur, et en application sur le masseur en plongeant le masseur sorti du congélateur dans le beurre de karité fondu à faible puissance au four à micro-ondes. Vous pouvez lire ce message qui détaille ma méthode.

Enfin, hier j’ai essayé de dormir avec car il paraît que l’on peut être réveillé par des contractions… Pour l’instant rien lol … ma séance d’1h30 s’est terminée à 1:30 du matin (Sans éjaculation mais de puissantes contractions très agréables) 

C’est en le portant pendant mon sommeil que je suis finalement arrivé à débloquer mon cheminement. Cette méthode peut ne rien apporter à d’autres, elle n’est donc pas obligatoirement couronnée de succès. Cela fait partie des expériences que vous pouvez tenter.

Je me rends compte que peut être j’ai trop axé sur le pénis

C’est fréquent et naturel quand on découvre le massage prostatique. Les progrès demandent d’apprendre à vivre cette forme de plaisir très différemment du plaisir sexuel instinctif.

j’ai lu un sujet où un mec disait que quand il se caresse le torse sa prostate réagit. Moi au pire c’est mon penis lol

C’est étonnant mais c’est un changement que j’ai vécu pendant mon cheminement vers le super O’. Mes pointes de seins étaient auparavant très peu sensibles à la caresse. Elles sont devenues extrêmement sensibles et vraiment associées au plaisir prostatique. J’étais incrédule mais c’est une réalité (qui excite particulièrement ma femme). Comme le reste de mon évolution cela s’est fait progressivement.

Je reviens sur ton protocole. C’est du sérieux.
Point 2 – Pour ma part je ferais la lubrification du rectum un peu plus tôt avant la session pour permettre au lubrifiant de bien se répandre dans le rectum.
Point 6 – Au début de la session il est important d’être excité mais il est à mon avis encore plus important de se mettre ensuite à l’écoute de son corps, de toutes les micro-sensations engendrées par la présence du masseur. Se concentrer sur vos fantasmes serait peut-être mieux placé un peu avant la session pour faire monter l’excitation et laisser la place à la concentration sur les effets du masseur après son insertion.
Point 7 – « mon corps me mène jusqu’à l’impatience » C’est le signe que vous « attendez » un résultat de votre session. Cet état d’esprit est contre-productif. En fait moins vous aurez d’attente en tête pendant votre session, plus vous serez ouvert aux stimulations du masseur, plus vous ressentirez le vrai plaisir prostatique. On ne peut pas attendre ce que l’on ne connaît pas donc votre attente et votre impatience vous conduisent inévitablement vers l’éjaculation.

L’Aneros Helix est un très bon modèle, mais il est possible qu’un autre modèle vous convienne mieux. Cela dit je pense que l’Helix produit bien ses effets (HFWO) et que vous devriez persévérer quelques semaines au moins, le temps d’améliorer votre pratique. Sachez que chacun est différent et qu’un modèle de masseur qui fait fondre l’un de vos amis ne vous fera peut-être pas grand-chose.

Rien n’est automatique dans la découverte du plaisir prostatique. Je vous encourage à lire les sujets du forum « Aneros et plaisir prostatique ». Les nombreux témoignages vous aideront très certainement à mieux comprendre ce que vous vivez et allez vivre.

Bon cheminement @Happy Elis.