#31508
bzobzo
Participant

tout s’est encore tellement merveilleusement passé ce soir,
courte séance car lourde et longue journée de travail, plein de stress
mais des moments comme cela sur mon lit,
moments de total abandon, moments de totale volupté,
sont des instants comme des diamants scintillants pour mon âme et mon corps

ces derniers jours où ma base technique semble désormais bien en place,
les sensations viennent tellement facilement, présentant tant de nuances , tant de finesse
qu’après quelques minutes une fois que la machine est bien lancée,
un chant semble s’élever de partout,
de mon sang, de mes muscles, de mes tréfonds, de mes os, du fond de mon cerveau,
de partout semble monter un air de sensualité, de volupté, d’harmonie sauvage,
d’union, de réunion, de fusion, de mystère, sans limites

la douceur et la puissance, sont désormais tellement confondues en moi,
je me dis « comme c’est doux » mais j’aurais pu aussi bien me dire « comme c’est puissant »,
je veux dire que la puissance et la douceur ne font plus qu’un,
alors le nectar coule partout en moi, réparant mes cellules, réparant mes nerfs,
réparant tout du combat de la journée

je me suis aussi pas mal attardé avec les doigts dans mon anus-pussy,
comme je l’ai déjà écrit, je n’utilise plus rien, plus de crème et bien sûr plus de lubrifiant,
les doigts bougent beaucoup moins facilement,
c’est rêche, c’est ardu pour bouger là-dedans
mais les sensations sont plus inouïes que jamais ainsi

mon petit pussy, vaillant, ardent, doux, musclé, tellement réactif,
j’introduis les doigts dedans
et c’est comme si je les enfonçais dans la gueule d’un cratère,
sauf que l’éruption, c’est vers l’intérieur, des coulées de feu liquide dans mes entrailles,
comme ces doigts me rendent fous de bonheur,
j’arrête pas d’écarter et de serrer les jambes,
comme un oiseau qui bat des ailes, je volète d’orgasme en orgasme,
le moindre mouvement de ma main là-dedans
et je pars en vrille de bonheur, le bassin empli d’une volupté qui me fait décoller

bon je vais arrêter là
car j’ai encore envie de me faire une autre séance d’une bonne demie heure,
je vous embrasse tous et toutes,
un bzo boursouflé de bonheur
comme un ballon à l’hélium ballotté au bout d’une ficelle,
vous salue bien