#31733
bzobzo
Participant

Avec Aneros, je suis un homme, jouissant de ma prostate par mon anus. Anero-less, je suis une femme jouissant de tout mon corps par mon vagin. Toujours aussi troublant cette différence.

cela, je crois, t’est spécifique, est du à ton orientation sexuelle,

personnellement avec masseur comme sans,
c’est avec le féminin en moi que je vis la séance
et le masseur comme les contractions, est ressenti comme la présence d’un sexe masculin dans mon anus-pussy,
me procurant du plaisir comme si j’étais une femme

je crois que tu pourrais très bien aussi avec masseur
arriver à vivre ta séance au féminin,
tu es habitué à vivre ton plaisir au masculin quand tu sens la présence d’un sexe masculin en toi,
le masseur provoque chez toi les mêmes mécanismes de plaisir, de sensations, de réactions
mais avec le temps, si tu te fais un effort sur toi-même,
tu pourrais très bien vivre ta séance au féminin aussi avec masseur,
j’en suis persuadé

c’est excellent aussi, moins fin, moins riche qu’en aneroless
mais très puissant, comme je l’ai déjà écrit plusieurs fois,
une impression de plus grande quantité de sensations, un flux massif,
mais de moindre qualité, moins riche, moins varié,
on est plus limité aussi au niveau des mouvements et des gestes
du fait que le masseur pour garder toute son efficacité, on ne peut pas bouger comme on veut

pour l’instant je n’alterne plus, parce que je suis un gros paresseux
et j’ai la flemme de sortir mon alèse imperméable avec laquelle je recouvre le lit,
de me lubrifier, enfin tout ce petit rituel nécessaire
alors qu’en aneroless, je me mets simplement au lit et c’est parti,
je peux sortir du lit, pratiquer un peu debout, assis, par terre, dans le fauteuil, revenir vers le lit
alors qu’avec le masseur, on est beaucoup plus limité là aussi

mais une fois par semaine, il faudrait que je sorte le masseur
car c’est très puissant et cela en vaut vraiment la peine