#31955
bzobzo
Participant

Je bénéficie d’une totale liberté d’expression corporelle, mouvements, voix, une fenêtre temporelle sûre ce qui n’est pas le cas habituellement. Une absence de contraintes, un environnement où tout est possible.
Ensuite, bien que j’ai l’habitude d’être très rapidement ‘en condition ‘, cette fois j’ai été surprise, totalement dépassée par la rapidité avec laquelle je me suis retrouvée en pleine action.

être totalement libre de bouger, de gémir et même de hurler comme on veut,
c’est précieux,
le terrain est tout de suite tellement plus favorable pour les ébats,
pour décoller plus vite, plus fort et plus haut

e reviens sur une constatation que j’avais déjà évoqué concernant le pouvoir de la vocalisation, et la connivence de cette colonne d’air avec les sensations qui se développent. Le corps entre en vibrations

je sens les sons sortir de ma chair,
de ma chair embrasée,
les cris, les râles, les gémissements,
les couinements, les grincements, de plaisir
semblent monter de tout en bas,
depuis la forge surchauffée de mes entrailles
où comme un fer chaud remue en moi, va et vient en moi, enflammant tout sur son passage,
poussant, propulsant vers le haut, toutes ces colombes sonores bien grasses,
elles se précipitent vers ma bouche, elles pénètrent ma cavité buccale,
l’emplissent en tournoyant, se frottent aux muqueuses de ma bouche voluptueusement,
puis s’envolent vers l’extérieur
comme les jets d’une lente éjaculation sonore se dispersant ,
coulant chaudement, volubilement, hors de ma bouche,
venant se poser un instant à mes oreilles,
se frottant quelques instants lubriquement contre mes tympans,
cherchant à pénétrer par ces orifices, cherchant à les déflorer
avant de s’envoler définitivement dans la pièce paresseusement

J’ai entendu ma voix féminine, nature, comme jamais je ne suis entendue.

moi aussi, cela m’arrive très souvent, tout le temps en fait,
c’est très troublant,
en même temps je me dis que je crie et je gémis tellement haut
que mes voisins doivent se dire que je fais l’amour avec quelqu’un,
ils ne s’imaginent certainement pas que c’est moi qui émets ces sonorités

Merci Bzo de partager avec ton ‘regard et tes mots’ mes sensations, cela me fais extrêmement plaisir.

même si nous avons des déclencheurs totalement différents,
même si nous avons pas mal de différences dans nos façons de fonctionner durant la séance,
nos expériences, nos univers, sont tellement proches