#33856
bzobzo
Participant

comme je l’ai expliqué dans mon fil,
avant toute chose,
après avoir expérimenté avec ma webcam il y a quelques mois,
j’ai déterminé que le meilleur angle de prise de vue, était à la perpendiculaire du lit,
j’avais donc accroché la webcam au lustre juste au-dessus
et pu constater qu’on obtenait ainsi un plan très intéressant
offrant en même temps une vision globale du corps en action
mais aussi que quasiment aucun détail n’échappait,
qu’on voyait aussi bien le visage sur lequel se jouait les différentes intensités du plaisir éprouvé

cependant le lustre n’est pas pratique,
un lustre contemporain italien, difficile d’y accrocher quelque chose, pas stable du tout, cela bougeait
donc j’ai décidé d’attendre l’été
où j’avais l’intention de construire une bibliothèque supplémentaire
car les livres commencent à déborder de partout chez moi,
une bibliothèque donc au pied du lit,
qui va servir aussi en quelque sorte de mur de séparation avec le restant de la pièce

je pourrais alors accrocher la webcam très facilement,
elle ne sera pas tout à fait à la verticale
mais pas loin, je suis sûr que l’angle sera très satisfaisant déjà

donc fin d’été je devrais déjà avoir un film ou deux,
cependant, cependant, cependant…
j’avais un peu naïvement fait part de mon intention de me filmer à visage découvert
mais après mûres réflexions et commentaires d’autres personnes par ici,
j’ai décidé pour l’instant d’y renoncer,
je ne veux en aucun cas que même si les chances que cela n’arrive, soient très minces,
que sur mon lieu de travail, on découvre cet aspect de ma vie privée

j’ai encore 5 années de travail, après je suis à la retraite,
je m’étais dit qu’une fois ayant terminé ma carrière,
cela me sera complètement égal d’être reconnu éventuellement
mais en attendant je ne veux pas prendre ce risque

j’en étais arrivé là dans mon évolution par rapport à ce petit film,
je vais le faire sans doute au mois d’août
mais peu probable que je le mette en partage,
je le regrette bien car je sais à quel point ma pratique
n’a rien à voir avec ce qu’on peut voir actuellement, lié au plaisir prostatique
(enfin je n’ai pas tout vu),
j’ai une grande envie de partager, cela me démange,
une tellement longue évolution qui arrive à épanouissement,
une pratique devenue tellement spécifique, tellement spéciale, avec l’identité sexuelle qui éclate
faisant place à une totale androgynie,
cela devrait intéresser quelques personnes
qui verront qu’il y a moyen de s’y prendre autrement,
qu’il y a moyen d’obtenir des résultats très étonnants, tellement extraordinaires à vivre,
mais la raison me dicte de rester prudent