#35457
bzobzo
Participant

mes couilles, mon sexe, entre mes cuisses, sans cesse pressés, frottés, malaxés,
forment un paquet tellement chaud, tellement doux, tellement soyeux,
ils semblent irradier des vibrations de chaleur frissonnante,
c’est comme un nid chaud, un nid vivant de duvet et d’ailes caressantes, entre mes jambes

et puis à tout instant de la séance,
cette sensation de traire, de traire ce paquet entre mes jambes,
d’en tirer un nectar tellement ineffable, qui emplit mon bassin,
puis tout mon corps

comme leur complicité, est devenue totale, à mes jeux,
ce appareil génital initialement destiné uniquement à obtenir des sensations en se raidissant, en se gorgeant de sang,
désormais chaque soir des heures durant, se laisse traire comme un pis,
laissant échapper un nectar tellement voluptueux, tellement langoureux