#38692
EpictureEpicture
Participant

Bonjour @Andraneros, ton accueuil chaleureux est toujours un plaisir, je t’en remercie vivement.
Ton message appelle 2 reponses :
Tu fais bien de me rappeler mes propres mots, auxquels aujourd’hui j’apporterai quelques nuances :
« Viser, permettre, maîtrise, faire circuler, maitriser », sonnent aujourd’hui comme inappropriés.
Car cette énergie a sa propre motricité. Elle se deplace d’elle même, elle est là en permanence, il suffit juste de se mettre à disposition de sa fluidité légère (mais potentiellement puissante). Il y a une disposition de corps et d’esprit qui n’entrave pas cette circulation. Cette disposition a quelque chose a voir avec le désir qui monte, auquel je repondai par stimulations diverses, mais qui, sans reponse (sauf si l’on considère cette dispisition de corps et d’esprit comme une réponse) continue de monter et d’aspirer l’énergie sexuelle jusqu’à l’orgasme. Cette disposition est disponibilité, attention, écoute, patience, appreciation, degustation….
La deuxieme reponse concerne les reponses réflexes :
D’une part il faut preciser qu’elles se produisent à l’instant précis de la fin de l’expiration, et d’autre part il faut distinguer le désir qui monte, et l’energie sexuelle. Les reponses reflexes bloquent le désir, mais stimulent l’énergie dans le cours de la respiration. Cependant, il arrive un moment, (qui n’est pas systématique) ou puissance du désir, disposition d’esprit, réponses reflexes et energie sexuelle sont en phase, et là le plaisir est incommensurable. Les choses se font d’elle même, ou pas.
Quoi qu’il en soit, il est vrai que cette disposition conduit à un style de vie qui épure l’inutile de l’existence, et là il y a beaucoup de travail… surtout que notre monde est entièrement recouvert par des couches épaisses d’inutilité.
Bon cheminement à toi @andraneros