#42077
bzo
Participant

Il est ou l’aneros
Où je vais je n’est pas besoin d’aneros

tu veux dire que toi aussi, tu n’utilises plus trop le masseur?

si oui, je te comprends tout à fait,
autant dans un massage prostatique plus traditionnel, exclusivement,
cela fait sens d’alterner, on peut bien varier, enrichir sa palette ainsi,
émuler, moins risquer la routine

autant en mode yin, cela perd très nettement de l’intérêt,
en ce sens que déjà, le mode yin, se pratique beaucoup hors du lit,
je suppose pour toi aussi,
donc utilisation quasi impossible du masseur

et puis second point, même au lit, aussi
on peut vraiment exploiter au maximum,
la liberté de mouvements, de postures et de changements de position
qu’offre l’aneroless

avec un masseur , on ne peut pas bouger comme on peut le faire en Aless,
on est nettement plus limité dans ses mouvements
car le masseur va rapidement perdre de son efficacité si on se met dans certaines positions,
etc, etc

sans même parler de la notion de corps étranger en soi,
d’un intermédiaire entre mon corps et moi, durant l’action,
je n’en veux absolument plus, je veux ce dialogue intime , direct, au plus près de mon corps,
sans aucun objet en plastique ou en silicone, entre nous

on ne sent plus avec la même acuité, la complicité,
on n’a pas la même sensation de communion,
s’il y a cet intermédiaire en plastique

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 6 jours par bzo.