#11208
TortuegénitaleTortuegénitale
Participant

Cela me donne envie de m’y mettre, pour de bon.

Je pleure à chaque fois que j’écoute Chopin, et j’aime cela. Pleurer est le verbe de la délivrance, fidèle et doux. L’orgasme du coeur dont je vous avais parlé fut un « feu de larmes ».

La musique m’amène à un mélange de tout : larmes, chaleur, coeur battant, extase intellectuelle et perceptive. Je me demande si l’orgasme cérébral existe..