#14377
Avatarsilvae
Participant

Bonjour à tous,
J aimerais partager avec vous mon expérience très récente à ce sujet. J ai également quelques questions d’ordre technique .

J ai donc découvert il y a plusieurs mois, la possibilité du massage prostatique en surfant sur le net . J ai très vite fais la découverte du site et du traité bien évidement.

je tiens à remercier les créateurs du site ainsi que ceux qui animent le forum. Vous m avez ouvert ma vision de la sexualité en proposant un discours courtois , réfléchis et pragmatique . Merci .
. Que du bonheur .

Il y a 6 mois je fais l’acquisition d’un hélix.
Au début, je suis le traité, fais les erreurs de base tel le manque de lubrification, les séances dans de mauvaises conditions ( stress horaire, mauvais moment ) . je tente les musiques de relaxation, l aneros session . Les différentes positions . Ma position préfèrėe n est d ailleur toujours pas véritablement défini ( sur le dos , ventre , côté ). Mais j arrive à certaines choses dans chaque positions.

Je pratique régulièrement tout les 2,3 jours parfois plus. J ai eu à ma deuxième séance, un orgasme. Une petite bombe dans le bas ventre . Sans contractions involontaires. Mais 10 fois plus fort qu un orgasme classique . Différent aussi. Cela m a tout de même laisse échappé quelques gémissement …. Mini O ?

Quoi qu il en soit, plusieurs mois a poursuivre les séance sans arriver qu’au mieux à des vagues de plaisir flou, toujours pas de contractions involontaires. C est plutôt frustrant. Mais comme défini ici le cheminement est long.

Il y a deux semaine , je fais de réelle progrès . J arrive a avoir des contractions involontaire du sphincter avec sensation de plaisir. Je commence a bien me représenter la prostate . J ai un rituel rodé qui ne me prend plus autant de temps. Je me plante certainement sur la détente . Je désir trop l orgasme quand il monte .

Voici le tableau . Mais ça avance 😉

Il y a deux mois j ai avouer mon jouet à ma femme . Je lui est expliqué pragmatiquement la situation . Ces orgasmes incroyables qu il était possible d avoir . De comment ça fonctionnait. Elle a plutôt bien accepté. Sans trop rentrė dans l’idée, elle attendait sur le pas de la porte que je l invite.

L avant veille j ai dormi avec l aneros à côté d elle . Sans lui dire mais non inquiet qu elle puisse le découvrir . Cela était très excitant . J ai senti quelque chose mais je suis tombé dans le sommeil . RAS durant la nuit a par un peu de liquide séminal sèchė…

Hier soir ma douce rentre tard. Je passe 1h30 avec l aneros . Encore quelques montėes de plaisir prometteuse mais toujours pas l impression de prendre le bon chemin . Peut être l effet rewiring, je le ressent tout à fait comme mon premier orgasme . Terre inconnu que tu cherche, qui aujourd’hui hui est si facile a trouver .

Ma femme rentre, je suis très motivé pour lui dire que j ai le jouet en me disant que c était l’occasion de faire l amour avec l aneros pour un super orgasme 🙂
Pas de chance, elle est tellement crevé qu elle m annonce , le plus désolé possible , qu elle n a la force de rien ce soir .
Je me couche néanmoins avec la aneros me disant que c est l’occasion de faire cet exercice de nuit . Je caresse ma femme sachant que parfois ça marche …
🙁

Enfin je lui dis que j ai mon jouet . Puis je lui demande si elle veut bien me caresser un peu le dos , le torse. Un tout petit câlin .
Sous ces mains je me sens très bien . Je sens bien l aneros mais la séance m a bien fatigué. Le câlin devient sensuel , j en ai très envi . C est alors que je rentre dans une sorte de trans. J’ai une envi forte de crisper mon corp ce qui entraîne de nombreuses contractions involontaires. Je ne ressent pas de plaisir vraiment de la prostate , je prend un plaisir dans tout le corp . C est la que viennent mes interrogations .

J avais un étrange plaisir dans tout le corps mais pas un orgasme du type deuxième séance dont je parle plus haut . Ma réaction neanmoins fut forte . J ai convulsé , vocalisė, respiration haletante et forte , j était perdu mais pas de plaisir, plutôt un bien être très fort et peut être une sorte d’excitation extrême. D ailleurs au début du câlin j ai peut comme un peu simulé le bien être pour essaye de vendre le truc à ma femme .

Je ne sais pas si finalement je pas simplement simulé sans le vouloir. C est étrange .
Pensez-vous que ce soit une sorte d orgasme de la prostate brime par la séance précédente ? Un dry-o ? Un mini-o

Ma femme m a donc vu dans un état que je ne contrôlais plus ( ou que je ne voulais pas contrôle d ailleurs ).
Pendant quelques moments j avais comme une petite honte a vocaliser mais je sautais de plus belle dans le laisser aller, dans ces bras .
J ai eu trois vagues de convulsion entre ces bras; a m accrocher à elle de toutes mes forces; gémir et même mordre l oreiller pour ne rien vous cacher.
J ai senti dans un premier surprise , stupéfaite puis finalement un peu inquiète de me voir ainsi . A la fin de la troisième vague elle m a proposé de ralentir , un peu inquiète de me voir dans un tel état . J était un peu épuisé , j ai donc ralenti volontairement . Nous avons fini sur petite masturbation qui a emmené une très grande émission de sperme et de liquide séminal.
Ma femme était stupéfaite.
Nous nous endormons.

J ai toute la journée eux des chatouille très agréable dans la zone.

Je m inquiète de savoir si ma femme pourrait voir l aneros comme comme un ennemi car elle a bien vu qu il m a mis dans un état incroyable. Je pense qu elle s’inquiète de me voir préférer mon jouet a elle , ou au moins jalouser qu il me donne plus de plaisir … Quand pensez vous ?

Nous ne nous sommes pas vu depuis cette nuit et je pense que demain nous aurons certainement une petite discution.

Voilà mon expérience. La recherche de ce nouveau plaisir est délicieuse bien que complique. Néanmoins je trouve qu elle permet de mieux se connaître.

Je vous souhaite une bonne nuit.

Silvae

PS : Au secours je galère toujours avec le bras du périné qui glisse sur le côté ce qui m angoisse et me fais louper un bon nombre de séance … Une idée ?