#14866
AndranerosAndraneros
Modérateur

Ce n’est pas un roman. C’est le témoignage de vos trois premières sessions et votre description est très claire.

La première séance vous a permis de prendre conscience de l’importance d’une bonne lubrification. N’hésitez pas à lubrifier généreusement l’intérieur du rectum, la zone anale et le masseur.

Votre deuxième séance montre que vous êtes très sensible aux mouvement de votre Helix. Il n’y a pas une unique bonne méthode de maintenir ou d’alterner les différentes contractions. Faites des essais et conserver la méthode qui laisse les contractions involontaires prendre le plus facilement le contrôle du masseur.

Les contractions involontaires concernent toute forme de poussée. Celles dont nous parlons pour donner au masseur un mouvement sur la prostate sont les contractions anales puisque le masseur s’installe sur l’anus, sa tête en appui su la paroi rectale en face de la prostate. Cela n’empêche pas le masseur de recevoir d’autres formes de poussée (dont certaines peuvent tout simplement l’expulser). Votre troisième sessions apporte une réponse à la question que vous vous posiez lors de la deuxième

A votre stade la démarche à suivre est d’être à l’écoute des réactions de votre corps, et de vous concentrer sur ce qui vous apporte le plus de confort, le plus de sensations, le plus de plaisir. Un point important est de rester le plus détendu possible quand le plaisir s’intensifie et de résister à toute envie de se contracter.

Pour monter de plus en plus fort vous devrez vous détendre de plus en plus, ne pas hésiter à varier les contractions en fonction de ce que vous dit votre corps, et vous avez la chance qu’il soit très bavard dès les premières sessions, être avide de recevoir chaque sensation et lui laisser l’espace dont elle a besoin pour s’intensifier.

Bon cheminement @mrik.