#15027
luckylucky
Participant

Bonjour tous,

La 1ère session dont j’ai parlé plus haut avait été très réussie. J’avais réussi à obtenir plusieurs dry-o de suite (carte au trésor 48). Cette réussite était certainement due en partie à ma pratique régulière mais non assumée de l’exploration anale et aussi à l’utilisation du Billy de lelo et du rosebud S que j’avais reçu quelques semaines avant l’aneros.

Le chemin est pourtant truffé d’embûches qu’il faut apprendre à contourner. C’est ainsi que ma 2ème session s’est avérée décevante au regard de la première. Cependant, il faut essayer de tirer les leçons de cet « échec ».

J’ai suivi une procédure identique à la 1ère session. C’est à dire, après avoir effectué les rituels du coucher, ce qui est à même de me relaxer, je suis allé m’étendre sans attendre quoi que ce soit. Je tiens à préciser que je ne fais rien au sujet des contractions, c’est comme si mon corps le faisait tout seul, car je sens l’aneros bouger tout seul. Ce qui a bien marché à la 1 n’a pas marché à la 2. J’étais trop énervé à cause d’un film que j’ai regardé dans la soirée et qui n’en finissait plus. Les images douces que je me projetais dans l’esprit se mélangeaient avec les images du film et je n’arrivais pas à me relaxer. Au bout de la session, j’ai ressenti quelques p-wave (carte au trésor 24) et quelques départs de dry-o (carte au trésor 48) mais guère plus. Au bout d’un moment, le frottement sur ma prostate m’excédait. J’ai arrêté, frustré.

Le lendemain, je me suis intéressé à des images liées à l’orgasme féminin (voire le lien vidéo ci-dessus). Ca réveillait ma libido. Puis en promenant mon chien, j’étais parcouru de vagues sensations de plaisir sans aucun objet. J’ai pas pu résister et j’ai installé le rosebud S. Et là j’ai été parcouru d’ondes de plaisir. Je me suis dit : waouh, ce soir ça va être….! Hm !

La troisième session fut meilleure que la 2ème. Les sensations étaient plus fortes mais je n’ai pas réussi à obtenir un dry-o. Déçu de nouveau ! Par contre, une chose étrange : lors d’un début de dry-o, j’ai eu comme de l’électricité à l’intérieur des cuisses et ça a duré un certain temps sans plaisir spécial. Est-ce juste une réaction insensée de l’organisme ou est-ce un signe empli de signification ?

Aujourd’hui j’avais envie de pénétration et en même temps je me disais qu’il fallait que je détermine avec plus de précision les organes qui me procuraient du plaisir. Il n’y a pas que la prostate. Donc j’ai fait une séance de dilatation anale avec les rosebuds et le billy.
J’ai repéré une zone de plaisir anal que je situe pour moi au sphincter supérieur, à l’endroit où on a l’impression d’avaler. C’est finalement proche de la prostate mais les sensations ne sont pas identiques. Du coup le Billy est redevenu un copain, car là il fait du bon boulot mais sans les vibrations.
Le vibrations écrasent les sensations. Enfin, c’est ce que je constate pour moi.
Donc, voilà, c’était une session : à la recherche des lieux de sensations pour une meilleure connaissance de mon corps.

Bon, enfin, voilà ! Je suis sur le chemin et je continue. Je vais reposer un peu mon corps là. Parce que je l’ai mis à forte contribution ces derniers jours.

A plus pour de nouvelles aventures.

Anerosement votre.
Lucky