#15241
AndranerosAndraneros
Modérateur

Votre retour ce soir sur notre forum me remplit de joie, @nicolas775. D’une part votre fidélité est réconfortante, mais surtout vous revenez nous apporter votre « pur bonheur ». C’est formidable ! Vos progrès ont été longs comparés à ceux d’autres anerosiens mais vous n’avez rien lâché et vous avez poursuivi votre cheminement à votre rythme et à votre manière. Je vous félicite pour votre constance et votre application. Je reprends quelques extraits de vos précédentes interventions pour illustrer votre progression depuis 11 mois.

12/03/2015
je suis même parvenu 3 fois à obtenir des mini orgasmes
14/03/2014
j’ai eu le ressenti que l’aneros ondulait tout seul en provoquant des ondes internes de plaisir. C’était un mini orgasme qui a duré 30 secondes… Deuxième mini orgasme suivi quelques minutes plus tard par un troisième épisode beaucoup plus fugitif. Disons, un micro-orgasme. En tout cas, ça marche, mais l’apprentissage est long et il faut de la persévérance.
15/03/2014
Ce matin j’ai réussi à enchaîner une dizaines de mini orgasmes.
j’ai eu l’impression, pendant 50 minutes, de choisir un échantillon de 10-12 aperçus orgasmiques complètement inconnus.
31/03/2014
Mes dernières sessions ne me procurent pas d’ extase, mais le déclenchement des contractions involontaires et des tremblements de la zone du bassin. En tout cas, ca « chauffe » à différents endroits et je sens que c’ est potentiellement explosif.
23/04/2014
Très rapidement… j’ai ressenti le frétillement interne de la prostate qui s’est accompagné de contractions involontaires. Je suis parvenu à les relancer par des mouvements et resserrages des plus subtils autour de l’aneros… Progressivement, mes propres contractions se sont transformées en ce que j’ai ressenti comme une sorte d’échange par écho entre les contractions de ma prostate et l’aneros qui lui répondait. J’avais l’impression d’être un tiers dans cet  » échange  » dont les effets ont fini par me submerger. Cela s’est intensifié jusqu’à ce que survienne un très forte érection et une suite ininterrompue de spasmes et de vagues. J’avais l’impression que cela ne s’arrêterait pas. J’ai expérimenté le « dry O  » et ce, à deux reprises au cours de cette session qui m’a comblé, (et même ému) car je n’en attendais pas tant.
23/07/2014
Au stade actuel, je peux dire que je me suis considérablement approché du Super O car mes deux dernières sessions m’ont amené à des sensations inconnue, insoupçonnées, merveilleuses et d’une intensité encore jamais atteintes.
15/08/2014
Ma dernière séance, après une phase assez insipide m’a encore rapproche du Super O car j’ai ressenti jusque dans les bras des sortes de picotements et décharges directement synchronisés à ce qui se passait dans la région prostatique. Pour moi, la progression est très longue, mais la persévérance est gratifiante. Je continue donc.
18/02/2015
Pour relancer l’excitation, le désir, l’application… j’ai expérimenté le Progasm, puis le Vice sans vibration. J’ai le sentiment que… ces masseurs ont réveillé dez zones nouvelles puisque je suis parvenu à obtenir des sessions extraordinaires. Au cours de la dernière, j’ai ressenti des vagues orgasmiques quasi continues pendant plus d’une heure avec une intensité encore jamais atteinte. Un pur bonheur, mais encore mal maîtrisé..

Il me semble que les moments d’extase orgasmique que vous connaissez désormais vous classent définitivement en dehors de la catégorie « débutants ». Votre exemple devrait encourager tous nos amis qui eux aussi ont besoin de temps pour avancer dans leur cheminement. Je vous remercie d’être revenu pour nous apporter de si bonnes nouvelles et je suis persuadé que les conseils que vous pourrez donner à partir de votre expérience seront très utiles à tous ceux qui débutent leur cheminement vers le Super O’.

A bientôt et Bon cheminement @nicolas775.