#15272
AndranerosAndraneros
Modérateur

Les questions à caractère personnel ne sont pas indispensables mais elles sont utiles pour pour personnaliser les conseils que vous pourrez recevoir de notre communauté et pour vous aider éventuellement à mieux identifier vous-mêmes les freins qui ralentissent ou bloquent votrte progression.
-1) Vous êtes donc à l’aise avec cette voie d’accès au plaisir. C’est évidemment un bon point. Il vous reste à gérer les préparatifs. Si tous sont utiles, ils n’en sont pas pour autant nécessaires pour chaque session. Tout dépend de la nature de votre transit intestinal. S’il est régulier et sans problème vous pouvez commencer par la phase lubrification. L’expérience vous dira comment se passent vos sessions et vous ajusterez vos habitudes en fonction de voos besoins.

-2 & 3) Tout va bien.

-4) C’est un point où l’aspect relaxation / méditation prend de l’importance dans la mesure où cette pratique permet de vider son esprit pour laisser tout l’espace de pensée à la perception des sensationsinternes générées par le masseur.

plus je lis de choses sur le plaisir prostatique, plus j’en viens à croire qu’anéros ou pas anéros, le plaisir est surtout émotionnel et psychique. J’en viens à douter même de l’intérêt de l’objet à la longue

Vous avez entièrement raison. Sur le forum du fabricant certains intervenants présentent le masseur comme un support d’entrainement qui n’est plus nécessaire dès que l’on maîtrise l’accès à l’orgasme prostatique (« Aneros-less orgasms »).

-5) Sentez-vous le masseur bouger quand vous contractez votre anus ? Avez vous pris l’habitude de faire des exercices de Kegel?

-6) Ces préparatifs ne sont pas des préliminaires à proprement parler, mais plutôt une forme d’hygiène de vie et d’habitudes à intégrer dans votre vie courante. C’est à vous de voir s’ils sont nécessaires, utiles ou inutiles.

Merci d’avoir répondu à ces questions et à très bientôt pour la suite de votre expérience; Bon cheminement @obobob3.