#15381
AndranerosAndraneros
Modérateur

Lorsque vous commencez votre cheminement @benoit, vous devez accepter l’idée que chacun est différent et que le plus important est de trouver votre voie personnelle vers le plaisir. Cette expérience est très intime ce qui fait que votre tempérament, votre éducation, vos expériences et votre état physique et psychologique influencent beaucoup votre exploration de sensations nouvelles, votre découverte d’une nouvelle voie d’accès au plaisir orgasmique et votre capacité à vous laisser submerger par une jouissance aussi renversante.

Le traité d’Aneros vous propose sous une forme facile à lire un cadre de référence pour vous guider. Les réponses à vos questions qu’apportent les membres de notre communauté sont les conseils que chacun vous propose à partir de sa propre expérience. Ni le traité ni les conseils ne doivent être considérés comme des instructions formelles et exclusives comme le serait le mode d’emploi d’un objet mécanique.

Prenez les logiciels et applications informatiques ou numériques ; vous avez toujours plusieurs moyens d’accéder à une fonction, qui répondent chacun à une ergonomie différente. Vous choisissez la commande qui vous convient selon le contexte d’utilisation. Dans une voiture moderne vous pouvez freiner avec la commande de frein au pied, ou en rétrogradant pour utiliser le frein moteur ou en réduisant la vitesse sélectionnée pour le limiteur ou contrôleur de vitesse.

La relaxation, la respiration, l’écoute de votre corps, la concentration sur vos sensations, l’envie d’être pris par le masseur, le lâcher-prise sont essentiels. Le reste doit se faire en fonction de votre ressenti, de vos expériences, de vos premiers progrès. Cette forme d’apprentissage n’est en rien académique ; elle n’est pas linéaire ; elle ne comporte aucun partiel. En lisant les témoignages vous pouvez constater que la progression sur la carte au trésor ne se fait pas toujours dans l’ordre des 60 propositions inscrites.

Ne soyez pas si tendu. Cette attitude est très vraisemblablement la cause de l’extrême lenteur de mon propre cheminement. Je suis hyper analytique par nature (pour vous aider à comprendre je suis le genre de gars qui doit se forcer à se détendre…) et ma progression vers l’orgasme de la prostate s’est faite « sans moi » quand j’ai décidé de garder le masseur inséré pour la nuit et que je me réveillais sous la pression de vagues de plaisir peu à peu de plus en plus intenses jusqu’à la noyade orgasmique. Mon expérience a donc été « hors des clous » mais c’est ainsi que j’ai cheminé tout en réintégrant au fil de mes progrès les consignes de base fournies par le traité et tout ce que je lisais sur les forums spécialisés.

Il s’agit de votre vie, il s’agit de votre cheminement @benoit. Prenez ce qui vous convient ; testez ; mesurez vos progrès aussi minimes soient-ils ; insistez un peu ; n’hésitez pas à faire des expériences, tout en conservant une certaine cohérence. Rapportez-nous vos impressions, votre ressenti, vos questions. Nous vous aiderons à la lumière de nos expériences.

N’oubliez pas que vous ne devrez rien attendre de la session que vous commencerez pour vous mettre à l’abri de toute pression dont le seul effet sera de bloquer votre progression. Bon cheminement @benoit.