#15737
luckylucky
Participant

Bonjour stephane,

C’est vrai que c’est inquiétant. Je ne sais pas si je ressens les mêmes choses que toi, mais ça me perturbe moins, beaucoup moins. J’ai 58 ans aussi, je pense que ça compte.
J’ai des orgasmes plusieurs fois par jour. Je les cherche en plus puisque je me fait des sessions de caresse pour provoquer. J’en suis à ceci que l’orgasme éjaculatoire ne me provoque plus de période réfractaire. Autrement dit, j’éjacule et je continue à orgasmer après et encore…. Quand je fais l’amour avec ma femme, j’ai des orgasmes prostatiques avant, et puis l’orgasme classique, et après….et ça dure, ça dure….

Parfois, ça m’ennuie un peu mais globalement j’adore ma nouvelle situation.
Mes vagues orgasmiques ne déclenchent pas d’orgasmes lorsque je suis concentré à une tâche par exemple, mais si j’ai le malheur de me relaxer, c’est parti pour un tour.
Sinon parfois j’ai un peu mal aussi. Le côté pesant dans le bas-ventre, je le ressens aussi mais le plus souvent ça me semble être comme une boule de plaisir que j’imagine comme le centre de la vie.
Je pense que ce poids est dû à la taille de la prostate, elle doit se gonfler plus du fait de la sollicitation (enfin, peut-être).
Par ailleurs, les contractions des sphincters échappent complètement, ils font bien ce qu’ils veulent. Et cela me provoque des orgasmes et on dirait aussi que ça s’étend à la prostate. Je ne sais pas comment ça marche exactement mais en fait ce n’est pas moi (conscience – volonté….) qui commande, mais mon corps et moi je le suis, je le soutiens et je compose….

Courage ! La jouissance et le plaisir sont durs à vivre. Bah ! Il faut bien quelques inconvénients, non ?

A bientôt
Lucky