Ce sujet a 40 réponses, 14 participants et a été mis à jour par Andraneros Andraneros, il y a 1 an et 1 mois.

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 41)
  • Auteur
    Messages
  • #15399
    Avatar
    mmofinder
    Participant

    Comprendre ce que j’ai découvert…

    Chers membres du forum.

    Tout d’abord un immense merci à ce site, qui m’a ouvert les portes d’un plaisir insoupçonné…
    J’ai 40 ans, je suis marié, et j’ai une vie sexuelle épanouie, mais avec des besoins très très intenses… Je ne peux rester plus de 3 jours sans activité sexuelle…

    Je suis tombé sur ce site par hasard en faisant des recherches sur le web… Ma femme m’avait masturbé et je l’avais laissée mettre un doigt dans mon rectum, provoquant une jouissance comme je n’en n’avais jamais connu! Il fallait que je comprenne…

    Npxl m’apportait alors l’explication… Et c’est ainsi que je découvrais le traité d’Aneros que je lisais entier. Je me suis immédiatement acheté un Helix… Il fallait que je teste.
    Je l’ai testé une ou deux fois, en suivant bien les indications, et je dois dire que j’ai ressenti des choses nouvelles, sans pour autant qu’il me semble atteindre un super O.

    Cependant, la lecture du traité m’a ammené à prendre conscience de mon corps, à pratiquer la respiration, et à prendre conscience de l’anatomie de ma zone anale, rectale, pelvienne, pennienne.

    Depuis 3 semaines il m’arrive un truc incroyable que je ne comprends pas, et j’aimerais partager cette expérience avec vous afin de savoir si je deviens fou, ou si je suis juste un incroyable chanceux capable de prendre un plaisir sans limite sans même la présence d’un masseur prostatique…

    J’étais seul en déplacement professionnel pour plusieurs jours, un soir dans mon lit, prêt à me masturber tranquillement, quand m’est venue l’idée d’essayer de me relaxer comme si je pratiquais une séance avec l’Aneros, allongé sur le ventre.

    J’ai commencé à contracter mes sphincters puis j’ai decouvert un autre type de contractions, plus internes, dont je pense qu’il s’agit des contractions rectales, ou bien du muscle appelé plancher pelvien.

    Il s’est alors passé un ensemble de phénomène que je n’ai pas vraiment compris ni maitrisé et qui m’ont conduits à prendre un plaisir hallucinant, sans toucher mon penis, sans avoir le moindre masseur en moi.
    Mon bassin a commencé à se contracter et à se repousser vers l’avant, comme si je pénétrais quelqu’un. Mes muscles se tendaient, ma nuque se contractait. Des tremblements sont apparus, très souvent dans les bras, quelquefois dans les jambes… Au bout d’un moment, mes mouvements de bassins sont devenus totalement incontrolables, ma respiration est devenu très soutenue avec des blocages comme lorsqu’on la bloque pour arriver à jouir lors d’un rapport… Les contractions de ce muscle nouveau pour moi se sont déclenchées seules. Je n’arrivait plus à arrêter le phénomène… Quand je reprenais le dessus, je me calmais qques minutes et les contractions repartaient seules, les mouvements du bassin aussi, avec plus ou moins d’intensité…

    J’ai trouvé le moyen de reprendre la main, en respirant différemment et en faisant baisser mon rythme cardiaque. Je me suis mis à rire doucement de contentement, tellement j’étais content d’avoir trouvé ce nouveau plaisir.
    J’ai pu jouer à ce jeu durant des heures, j’en suis sorti exténué, sans vraiment savoir s’il s’agissait de super O ou pas.
    J’ai fini par me masturber et m’endormir…

    Le lendemain, dans une situation tout à fait normale, assis au petit dej, je me suis rendu compte que je pouvais contrôler ce muscle à tous moment et provoquer instantanément une vague de ce plaisir si nouveau et si étrange… Bien évidemment sans aucun rapport avec ce que je peux vivre dans un lit, mais provoquant ces vibrations et contractions si étranges de mon bassin.

    Depuis ce jour béni, j’ai recommencé ces séances plusieurs fois. Plus je suis reposé et concentré, plus longues et violentes sont les séances… Ce matin, j’ai pû « jouir » intensément et à répétition, pendant près de 3 heures!

    Alors voilà… Je voulais partager cette expérience avec vous, savoir si d’autres vivent la même chose. Essayer de comprendre…

    Même s’il ne s’agit pas de super O, je considère comme une chance inouie de pouvoir vivre ça quand je veux, où je veux, sans devoir être en possession d’un masseur…

    Merci à tous de vos retours et commentaires… Je me demande bien ce que j’ai trouvé…

    #15402
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bienvenue dans notre communauté @mmofinder !

    Pour répondre à votre première question je dis bien sûr un chanceux.

    Votre témoignage est très intéressant dans la mesure où il montre comment on peut découvrir des vagues de plaisir orgasmique sans passer par la case départ.

    j’ai découvert un autre type de contractions, plus internes, dont je pense qu’il s’agit des contractions rectales, ou bien du muscle appelé plancher pelvien

    Ce qu’on appelle le plancher pelvien ou périnée est la zone qui va de l’anus à la racine de la verge. La contraction des muscles qui constituent cette zone (exercices de kegel) tend à :
    -1) fermer l’urètre, ce qui permet de bloquer l’écoulement de l’urine et de retarder l’éjaculation
    -2) resserrer l’anus, ce qui permet de faire glisser le masseur prostatique plus profondément dans le rectum,.
    La contraction du rectum (appelée « reverse Kegel » sur les sites anglophones) est exercée :
    -1) pour expulser les matières fécales
    -2) pour faire glisser le masseur prostatique vers l’extérieur.

    Pour répondre à votre question finale, il semble, d’après votre description, que vos toutes premières sessions avec votre Helix aient permis le réveil musculaire et sensoriel de votre périnée qui n’attendait que ce signal. Vous faites apparemment partie de nos amis qui sont naturellement prêts à ressentir ces vagues de plaisir sans avoir besoin d’un long travail d’apprentissage. J’en suis très heureux pour vous.

    Vous nous montrez aussi, à votre tour, que le masseur est un support qui facilite l’accès au plaisir prostatique, mais qu’à partir du moment où cette nouvelle voie vers l’orgasme est ouverte, il est possible de s’en passer.

    Il serait utile pour nos amis qui débutent avec moins de facilité que vous que vous nous décriviez avec un peu plus de précisions votre état d’esprit (relaxation, concentration, désir), la nature et la localisation du plaisir que vous ressentez. Y a-t-il une différence entre vos sessions avec masseur et celles sans masseur ? Vous ne nous parlez pas d’érection ; peut-on en déduire que votre pénis reste flasque pendant vos sessions ?

    Votre expertise étonnée enrichit ce forum et j’espère que vous aurez souvent l’occasion d’en faire bénéficier nos amis qui en auront besoin. Bon cheminement @mmofinder.

    #15404
    Math
    Math
    Participant

    Quel chanceux! J’ai acheté mon premier Aneros il y a 4-5 ans maintenant…Mais je ne désespère pas!

    #15409
    lucky
    lucky
    Participant

    Salut mmofinder,

    Je connais les mêmes sensations que vous. Je peux moi aussi déclencher des orgasmes. Ca peut aller jusqu’au super 0. Et même ceux-ci sont plus violents qu’avec l’aneros helix.
    C’est vrai que je me sens chanceux également et un peu triste aussi. Avoir fait, sans le vouloir, l’économie de l’apprentissage anerotique me semble être parfois une perte.
    Le travail doit se faire mais à rebours. C’est plus difficile.
    Ce que je veux dire, c’est que en ressentant très rapidement des orgasmes puissants, on oublie pendant un temps qu’il faut aussi prendre conscience des diverses étapes et pourtant j’estime qu’elles sont importantes.
    J’ai commandé, alors que je peux m’en passer, des aneros :
    un eupho, un progasm et un tempo.

    C’est pour tester, voir quelles sont les différences. Qu’est ce que ces nouveaux jouets vont m’apporter ? Quelles parties de mon corps vont se réveiller ? Enfin, bref, je continue à chercher.
    Bienvenue parmi les heureux et les béats !
    Lucky

    #15410
    Avatar
    mmofinder
    Participant

    Merci à tous pour vos réponses qui me rassurent. Je n’avais pas compris que certains arrivaient à provoquer ces orgasmes sans masseur d’où mon étonnement total.

    Alors effectivement, je me considère très, très très chanceux. Avoir ce pouvoir, représente pour moi un véritable graal qui vient compléter ma vie sexuelle.

    Je reste interrogatif sur la nature de la contraction que j’arrive à provoquer. Ce n’est clairement pas une contraction du sphincter anal. C’est très interne, et je n’ai pas la sensation non plus de « pousser » comme pour « expulser des matières fécales ». C’est assez inexplicable.

    Je me concentre pour jouer avec ce « muscle » et instantanément je ressens une vague de vibration… Imperceptible pour qui ne me regarde pas avec attention. J’ai encore « joué » ce jour à voir si j’y arrivais pendant un voyage en train! c’est juste magique…

    Pour répondre aux questions d’andraneros…

    Les sensations que je ressens sont basées au départ au niveau du bas ventre. Celà génère des contractions involontaires de mon bassin, si j’y vais fort, il se projette en avant. D’où cette impression quand je suis sur le ventre que c’est une simulation d’acte de pénétration. Ce n’est pas contrôlé, et c’est totalement involontaire…

    Il est absolument certain, que l’usage à quelques reprises de l’aneros, m’a permis de découvrir la présence de ce « muscle » avec lequel j’arrive à jouer, de le localiser et de le ressentir.

    Avec l’aneros, mon sexe reste presque toujours flasque, parfois une érection survient, puis repart. Sans aneros, le déclenchement des contractions provoque très vite une érection très forte qui ne part pas jusqu’à la fin de la séance.
    Pas mal de liquide séminal est produit lors de mes séances mais pas de sperme…
    Parfois, je repasse sur le dos, je me touche un peu le penis, sous forme de masturbation forte et très très brève de qques secondes, celà n’a pas d’effet négatif sur la séance.

    Par contre j’ai tenté un truc qui a immédiatement stoppé la séance. En me remettant sur le ventre j’ai mis mon sexe dans ma main, pour que les mouvements incontrôlés du bassin provoquent en même temps une « masturbation » involontaire. hé bien le résultat a été immédiat : blocage des sensations prostatiques! ce qui confirment totalement les dires du traité !

    Je me relaxe beaucoup, je pense à des choses érotiques et puis surtout à mon plaisir, à l’envie que j’ai de le voir venir. Je me stimule les seins, ca m’a beaucoup beaucoup aidé lors de la première séance, celle de ma première découverte sans aneros.

    J’ai ré-essayé une séance avec mon aneros après mes premières sans. Et j’ai trouvé ca beaucoup moins bien. et même assez désagréable avec une sensation d’échauffement interne.

    Ce qui est absolument certain… C’est que si j’arrive à avoir des petites sensations partout et en tout lieu, le grand pied n’arrive QUE, si je suis dans de bonnes dispos… hier matin, j’étais calme, reposé, excité… je me suis énormément concentré, j’ai respiré profondément, tout en provoquant les petites contractions, et ca a été 3h de bonheur, de larmes de joie, de jouissance quasi continue d’une violence inouie.
    Le soir j’ai ré-essayé, fatigué, pas concentré… résultat NUL. Ca démarrait un peu et ca retombait quasi immédiatement. Clairement, il faut être dans de TRES bonnes dispositions. C’est clé.

    Pour moi, la respiration joue un rôle essentiel. Elle doit être ample, puissante, j’ai parfois l’impression de respirer comme un animal en rut lors des séances… et puis ensuite je perds totalement le contrôle si je me laisse aller.
    respiration, mouvements, vibrations, tremblement… j’ai tellement l’impression de vivre ce que vous écriviez en disant que le corps se fait l’amour à lui-même…

    En fait j’ai la sensation que mon cerveau primaire prend le contrôle de mon corps, par dessus ma volonté. Parfois je me dis, « là je suis monté très haut, j’en ai mal aux abdos, laissons un peut retomber », et paf mon bassin se contracte et ca redémarre encore plus fort. Il faut que le me concentre intensément pour calmer le jeu.

    Et pour y mettre un terme et dormir, je suis obligé de me masturber complet.
    J’ai tenté de bloquer l’éjaculation lors de cette masturbation (méthode Kegel) et recommencer, voir si je pourrais faire celà avec ma femme et l’envoyer au 7ème ciel 10 fois de suite… mais pour le moment je n’y arrive pas bien.

    J’espère vous avoir éclairé avec mon expérience. Je suis ravi de pouvoir échanger avec vous sur ce sujet. Je me sens beaucoup moins seul, et pouvoir parler de cette découverte sans passer pour un doux-dingue, me rassure.

    Je prends un plaisir démentiel à vivre ce que je vis, et je vous souhaite à tous la même chose.

    @lucky, je ne trouve pas que ce soit triste d’avoir trouvé si rapidement ce plaisir, je suis tellement content d’y arriver…

    Bonnes séances à tous, et à bientôt…
    au plaisir de lire vos futurs commentaires et d’échanger encore avec vous…

    #15411
    Avatar
    rd93
    Participant

    Bonjour mmofinder

    Je n’ai pas pu m’empêcher de m’inscrire au forum pour vous répondre, j’aurai pu écrire la même chose (avec 10 ans de plus) tant je me retrouve dans votre récit.

    J’ai moi même découvert l’aneros il y a un mois et après 4 séances certes convaincantes je n’étais pas certain d’avoir atteint le véritable orgasme.

    A mon réveil ce dimanche matin, seul car ma femme à la bonne idée de se rendre à la piscine, bien qu’elle soit au courant de mon expérience, c’est quand même plus simple pour se détendre, j’ai commencé à ressentir des sensations sans l’anéros, la suite c’est exactement ce que vous décrivez.

    Après 6 orgasmes de plus en plus longs et puissants, et la j’en suis certain c’était bien des orgasmes, j’ai interrompu ma séance un peu désorienté je l’avoue.

    J’ai ressenti les effets toute la journée avec l’intention de satisfaire madame le soir même, malheureusement un imprévu (mon fils dans la chambre à côté) a reporté mon projet au lendemain soir, je n’ai jamais ressenti un tel plaisir et une telle intensité lors de nos rapports (2e effet kiss cool)

    Evidemment j’ai également ré-essayé mais sans succès, trop tôt, trop pressé, pas en condition, bref l’essentiel.

    Merci encore pour votre expérience

    L’anéros allume l’interrupteur, à vous d’apporter la lumière

    #15428
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bienvenue dans notre forum @rd93.

    Votre témoignage, après les précédents de ce sujets ou d’autres sujets plus anciens, me pousse à poser une question à tous nos amis qui atteignent, comme vous-même, le paradis des orgasmes multiples et autres Super O’s aussi rapidement :
    Quel est à votre avis le ou les élément(s) qui vous a ou vous ont permis d’atteindre l’extase orgasmique en aussi peu de sessions ? Ou bien, comme Obélix, avez-vous le sentiment d’être tombé dans la marmite étant petit ?

    Merci pour vos réponses qui seront autant de sujets de réflexion pour les débutants laborieux et bon cheminement à tous.

    #15430
    lucky
    lucky
    Participant

    Bonjour à tous,

    Andraneros : Je crois qu’en ce qui me concerne, c’est un ensemble de choses qui m’a permis de démarrer sur les chapeaux de roues. EJ vois entre autres :

    – La pratique régulière du massage anal. Même si je ne l’assumais pas.
    – Une période importante de ma vie pendant laquelle j’ai appris à lâcher prise, tant au niveau de la méditation zen que de la psychanalyse.
    – une sensibilité débordante d’emblée qui était à la fois sexuelle et vitale.
    – Et puis, et c’est important, la décision de ne plus me laisser envahir par les contraintes éducatives, morales, sociales…… Ceci est vraiment quelque chose de déterminant.
    Exemple : Si je crois que m’occuper de mon anus me rend homosexuel, eh bien, c’est pas grave je suis homosexuel. On s’en fout ! Et si c’est le cas, je m’assume en tant qu’homosexuel.
    Si on pense de la sorte, alors plus aucune contrainte moral ne doit peser.

    A bientôt.

    PS : Je remercie en corps NXPL et puis andraneros et puis hyménée et tous ceux qui m’ont guidé dans cette recherche. Et j’essaie de donner à mon tour, de participer comme je peux. Mais l’important est de participer.

    Lucky

    #15735
    Avatar
    stephane
    Participant

    Bonjour à tous,

    J’ai eu exactement la même expérience que vous… Et c’est bien là tout le problème…
    j’ai 40 ans et moi aussi j’ai voulu accéder à l’orgasme prostatique… Apres avoir essayer quelques sessions avec l’anéros sans réel succès je dois dire… J’ai commencé à prendre conscience de mon corps et déclencher des orgasmes sur commande… Certains dirons que c’est le rêve, mais c’est aussi une véritable aliénation…

    Une boulimie OP mêler à des masturbations classiques ( utiles pour clore définitivement le besoin de recommencer quelques minutes plus tard ) m’ont amener à avoir des problèmes dont je ne suis toujours pas sorti, bien que les choses aillent bien mieux déjà ( voilà plus de six mois )
    Maux de testicules, dysurie, pesanteur dans le rectum… Et ses spasmes qui n’arrêtent pas…
    Pendant plusieurs heures par jour mon pénis se rétracte car les muscles pelviens travaillent encore inconsciemment…
    Pour faire court : Visite chez l’urologue, échographie de la prostate ( ras ), IRM pelviens ( ras)
    Au plus fort de mon problème, je ne pouvais même plus contracter mes muscles tellement ils étaient douloureux…
    Plus d’érection sans sollicitation manuel ( toujours pas revenu ça ) et chaque fois qu’un désir sexuel apparaissait, au lieu d’avoir une érection mon esprit s’ouvrait sur la voie de ses fameux OP…

    Voilà pour l’essentiel…
    Je suis désolé de jouer les troubles-fêtes mais faites attention de ne pas tomber dans le même piège que moi…
    Pour ceux qui souhaite en parler en MP, pas de problème…

    A noter que j’ai eu ( et j’ai encore ) une sacré frousse…

    Amitiés
    Stéphane

    #15737
    lucky
    lucky
    Participant

    Bonjour stephane,

    C’est vrai que c’est inquiétant. Je ne sais pas si je ressens les mêmes choses que toi, mais ça me perturbe moins, beaucoup moins. J’ai 58 ans aussi, je pense que ça compte.
    J’ai des orgasmes plusieurs fois par jour. Je les cherche en plus puisque je me fait des sessions de caresse pour provoquer. J’en suis à ceci que l’orgasme éjaculatoire ne me provoque plus de période réfractaire. Autrement dit, j’éjacule et je continue à orgasmer après et encore…. Quand je fais l’amour avec ma femme, j’ai des orgasmes prostatiques avant, et puis l’orgasme classique, et après….et ça dure, ça dure….

    Parfois, ça m’ennuie un peu mais globalement j’adore ma nouvelle situation.
    Mes vagues orgasmiques ne déclenchent pas d’orgasmes lorsque je suis concentré à une tâche par exemple, mais si j’ai le malheur de me relaxer, c’est parti pour un tour.
    Sinon parfois j’ai un peu mal aussi. Le côté pesant dans le bas-ventre, je le ressens aussi mais le plus souvent ça me semble être comme une boule de plaisir que j’imagine comme le centre de la vie.
    Je pense que ce poids est dû à la taille de la prostate, elle doit se gonfler plus du fait de la sollicitation (enfin, peut-être).
    Par ailleurs, les contractions des sphincters échappent complètement, ils font bien ce qu’ils veulent. Et cela me provoque des orgasmes et on dirait aussi que ça s’étend à la prostate. Je ne sais pas comment ça marche exactement mais en fait ce n’est pas moi (conscience – volonté….) qui commande, mais mon corps et moi je le suis, je le soutiens et je compose….

    Courage ! La jouissance et le plaisir sont durs à vivre. Bah ! Il faut bien quelques inconvénients, non ?

    A bientôt
    Lucky

    #15783
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour Lucky,

    Parfois, ça m’ennuie un peu…

    Pourquoi dis tu ça?

    #15790
    lucky
    lucky
    Participant

    B’jour tous,

    Lieffe ! Ben, on parlait d’inconvénients. Et je dois dire que l’ennui peut venir tant du trop que du pas assez ! Comprends bien : Désormais, je n’ai plus la possibilité, par exemple, de m’endormir pour une nuit de sommeil ou une sieste sans être bercé d’orgasmes. A priori, c’est super, mais a posteriori, ça peut être ennuyeux ! Je pourrais avoir parfois envie de m’endormir calmement sans soubresauts intempestifs qui n’en finissent plus ! Eh ben non ! Bon, y’a comme un peu d’hypocrisie dans l’air de ma part, pisque pour tout dire, quand ça irait à peu près, ben ça me manque et donc je me caresse et hop c’est hot ! Et zou, et après je me plains ! pfffff….
    Voilà ! Mais bon, on va pas se plaindre non plus !

    A bientôt
    Lucky

    #15794
    Math
    Math
    Participant

    Je pense que la méditation est extrêmement importante pour le positif comme pour le négatif:

    Le positif: Mon premier anéros a été acheté il y a 5 ans, quelques bons moments mais rien de très renversant. J’ai commencé à méditer régulièrement pour gérer mes angoisses, on apprends à lâcher prise, à accepter les messages du corps, positifs comme négatifs. Et depuis quelques semaines les séances que je fais sont beaucoup plus riches, intenses, pleines de sensations agréables. J’arrive aussi à provoquer des tremblements en contractant simplement sans aneros en place. Une belle évolution donc, que je relie directement à la méditation (bon, et au reste de l’exploration du plaisir anal également, mais surtout à la méditation)

    Le négatif: tout comme la méditation apprends à être à l’écoute de son corps sans forcer les choses, juste être présent, elle permet aussi de se détacher des sensations gênantes en leur donnant moins d’emprise sur nous: une migraine, une douleur, une angoisse et ses symptômes physiques. Il est sans doute possible quand les tremblements intempestifs apparaissent de s’en détacher, de se « couper » des sensations jusqu’à ce que les choses redeviennent normale…
    Quand une crise d’angoisse apparaît, c’est en se focalisant sur les symptômes qu’on la rends plus forte, la méditation permet de laisser les choses passer comme des nuages, il en vas de même je pense avec les tremblements et orgasmes intempestifs…

    A lire: Au coeur de la tourmente en pleine conscience de Jon Kabat-Zin (j’ai pas mal lu sur la méditation, et si je ne devais en garder qu’un ça serait vraiment celui là. Une approche totalement laïc, c’est reposant.)

    #15927
    marmo
    marmo
    Participant

    C’est très intéressant tout cela. Je commence avec l’aneros. J’ai fait trois séances et rien d’extraordinaire pour le moment, bien que je ressente quelques sensations au niveau de la prostate. Après avoir lu ,surtout les derniers commentaires de ce forum, je suis un peu inquiet si je dois continuer à découvrir ce nouveau plaisir ?!
    Ce n’est pas si anodin que ça semble-t-il ?
    Pouvez vous me rassurer ?

    #15928
    Hyménée
    Hyménée
    Participant

    Pouvez vous me rassurer ?

    Pas en ce qui me concerne 🙂

    #15929
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bienvenue dans notre communauté @marmo.

    Vous nous écrivez :

    Après avoir lu ,surtout les derniers commentaires de ce forum, je suis un peu inquiet si je dois continuer à découvrir ce nouveau plaisir ?!

    De quoi êtes-vous inquiet ? Si vous poussez un peu plus loin votre lecture du forum vous devriez être en mesure de constater qu’il n’y a rien d’inquiétant à utiliser un masseur prostatique pour découvrir ces autres formes de jouissance dans lesquelles notre corps sait nous plonger mais que notre culture occidentale dominante a occultées et oubliées.

    Le massage de la prostate, tel qu’il est envisagé sur ce site (et sur de nombreux autres…) conduit ceux d’entre nous, qui ont su et pu faire leur cheminement jusqu’à ce que nous appelons les orgasmes prostatiques, à ressentir des vagues de plaisir orgasmique qui dépassent en intensité, en durée et en répétitions celles que nous procuraient nos orgasmes éjaculatoires habituels issus de nos ébats sexuels avec ou sans partenaire(s). Ce ressenti est d’ailleurs à l’origine de l’expression Super O’ (pour super orgasme).

    Cette jouissance et la satisfaction qui en découle peut conduire à une forme d’addiction si son bénéficiaire ne sait pas maintenir les équilibres nécessaires pour vivre en harmonie avec son environnement. Dans la mesure où la jouissance ressentie permet de se réconcilier avec son corps et de ressentir une satisfaction naturelle et réconfortante sans dépendance physiologique à aucun produit elle est, à mon avis, de nature à apporter apaisement et ouverture sur les autres.

    L’utilisation conforme aux instructions du fabricant (pour Aneros en tout cas) ne peut en aucun cas détériorer l’état de santé de l’utilisateur. L’utilisation systématique de lubrifiants naturels ou reconnus comme sans effets négatifs sur la santé, une hygiène irréprochable pour l’entretien des masseurs et le respect de son corps garantissent une utilisation sans problème.

    Certains effets secondaires déroutants dans un premier temps liés à l’éveil de notre conscience sur l’amplitude refoulée de notre sexualité et sur la vie profonde de notre corps sont très vite intégrés dans ce qui peut devenir un nouvel équilibre de vie. En effet comme toute expérience intense la découverte des Super O’ peut modifier votre vie, que vous soyez seul(e) ou en relation intime avec une autre personne. C’est un point qui avec l’importance de la relaxation et de la nécessité d’apprendre à se concentrer sur d’infimes sensations internes permet de comparer la pratique de cette forme de massage prostatique à une expérience de méditation.

    Je viens de lire la réponse d’un de nos amis particulièrement expérimenté @Hyménée. Elle illustre tant dans sa concision que dans son fond que notre cheminement est très personnel, très intime et peut grandement différer d’une personne à une autre. A mon humble avis n’hésitez pas à poursuivre sans crainte votre cheminement @marmo et à nous poser toutes les questions qui vous paraîtront utiles. Revenez très vite nous dire tout ce que vous allez découvrir avec votre masseur. Bon cheminement @marmo.

    #15943
    Avatar
    rotsak69
    Participant

    Ce topic fait vraiment rêver ! Il y a des chanceux en effet…

    Personnellement je ne suis pas encore parvenu à l’orgasme prostatique. J’ai mis de coté mon exploration de la prostate il y a quelques mois, puis je m’y suis remis depuis peu.
    Récemment, j’ai vraiment pris conscience de l’importance de la relaxation et de l’aspect « méditation ».

    J’arrive pour l’instant à obtenir des spasmes et des contractions involontaires avec l’Aneros mais je n’arrive pas à les maintenir car elle finissent par s’arrêter. C’est dommage car la machine se lance bien mais tombe systématiquement en panne quand les choses commencent à devenir intéressantes !

    Suite à la lecture de ce topic, je me suis rendu compte que j’arrive également à obtenir de petits spasmes et du plaisir sans utiliser l’Aneros (dans une moindre mesure). Il suffit de se concentrer sur ses sensations et de se relaxeeeer. J’ai essayer de le faire sur le ventre comme @mmofinder et je trouve, me concernant, qu’il est plus facile de se relaxer dans cette position plutôt que sur le dos ou sur le coté. Par contre, ou bout d’une ou deux minutes, c’était moins pratique quand j’ai eu une érection =)

    @mmofinder Peux tu donner plus de détails sur le cheminement qui t’as mené jusque là ? Comment gères-tu la relaxation et la respiration, les contractions ?
    On veut des détails =)

    #15967
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bon retour sur notre forum @rotsak69. Je suis heureux de lire que vous reprenez votre cheminement. Pour ceux qui ne sont pas « tombés dans la marmite quand ils étaient petits » et qui ont besoin d’apprendre à recevoir les orgasmes prostatiques, comme vous et moi, les techniques de relaxation et l’aspect méditation de cette forme d’apprentissage sont des éléments importants pour connaître l’extase des Super O’.

    Votre pause et votre compréhension des conditions du « lâcher prise » vont vous permettre de dépasser bientôt le stade des premières sensations de plaisir et de découvrir progressivement les récompenses que votre corps peut vous offrir.

    Si la position sur le ventre vous convient mieux que les autres vous avez raison de la préférer. Pourquoi ne pas essayer de disposer des coussins sous vos cuisses et/ou ventre pour créer un canal où votre érection pourrait se développer confortablement ? N’hésitez pas cependant à expérimenter de temps en temps les autres positions car vous découvrirez vraisemblablement que vos progrès vous permettront de vous relaxer et de gérer votre respiration, vos sensations, vos contractions et autres spasmes dans les positions qui vous bloquent actuellement.

    Bon cheminement @rotsak69.

    #16036
    filou
    filou
    Participant

    De nouveau parmi vous pour faire le constat de mon inaptitude à obtenir un orgasme de la prostate malgré toutes mes séances. Néanmoins je continue à pratiquer des séances car j’aime sentir les mouvements de l’Aneros et j’espère avoir une bonne surprise un jour . De plus j’ai un livre sur le Tao sexuel où il est recommandé de pratiquer régulièrement le massage de la prostate pour la conserver en parfaite santé. Joindre l’utile à l’agréable ….

    #16056
    Avatar
    rotsak69
    Participant

    Merci @andraneros 🙂

    Hier dans la nuit, j’ai essayé à nouveau de faire une séance sur le ventre et sans le masseur comme je l’ai expliqué dans mon commentaire précédent, et j’ai réussi à avoir un orgasme. La relaxation s’est mêlé à une grande excitation, laquelle avait comme une impression d’atterrir directement dans la prostate (il faut visualiser =). Et en appliquant une contraction modérée mais continue, j’ai réussi à obtenir cela.

    Je ne pense pas que c’était un orgasme prostatique car il ressemblait à un orgasme classique, et j’ai eu une éjaculation. Par contre, je pense l’avoir déclenché juste en stimulant la prostate car, étant sur le ventre, j’était conscient de devoir rester immobile afin de ne pas appliquer de mouvement de friction sur le pénis. J’y ai donc bien fait attention !

    Que pensez vous de cela ?

    Ce matin, j’ai réessayé avec la même méthode. Ce coup-ci j’ai eu l’impression qu’un orgasme différent se déclenchait. Une vague de chaleur et de plaisir a commencer a envelopper mon corps en entier et j’ai eu l’impression d’être assez proche d’un espèce de point de non retour. Puis c’est tout, car l’excitation est retombé faute de stimulation (imagination excitante) je pense.

    D’ailleurs, pouvez-vous me dire si pour les orgasmes prostatiques il existe également une impression de point de non retour ? un cap à franchir ?

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 41)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.