#15794
MathMath
Participant

Je pense que la méditation est extrêmement importante pour le positif comme pour le négatif:

Le positif: Mon premier anéros a été acheté il y a 5 ans, quelques bons moments mais rien de très renversant. J’ai commencé à méditer régulièrement pour gérer mes angoisses, on apprends à lâcher prise, à accepter les messages du corps, positifs comme négatifs. Et depuis quelques semaines les séances que je fais sont beaucoup plus riches, intenses, pleines de sensations agréables. J’arrive aussi à provoquer des tremblements en contractant simplement sans aneros en place. Une belle évolution donc, que je relie directement à la méditation (bon, et au reste de l’exploration du plaisir anal également, mais surtout à la méditation)

Le négatif: tout comme la méditation apprends à être à l’écoute de son corps sans forcer les choses, juste être présent, elle permet aussi de se détacher des sensations gênantes en leur donnant moins d’emprise sur nous: une migraine, une douleur, une angoisse et ses symptômes physiques. Il est sans doute possible quand les tremblements intempestifs apparaissent de s’en détacher, de se « couper » des sensations jusqu’à ce que les choses redeviennent normale…
Quand une crise d’angoisse apparaît, c’est en se focalisant sur les symptômes qu’on la rends plus forte, la méditation permet de laisser les choses passer comme des nuages, il en vas de même je pense avec les tremblements et orgasmes intempestifs…

A lire: Au coeur de la tourmente en pleine conscience de Jon Kabat-Zin (j’ai pas mal lu sur la méditation, et si je ne devais en garder qu’un ça serait vraiment celui là. Une approche totalement laïc, c’est reposant.)