#16363
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je ne sais pas si c’est le cas pour vous, mais force est de constater que mon expérience dans l’orgasme prostatique ne m’a pas aidé à faire durer le plaisir quand je fais l’amour… je m’attendais à une meilleure maitrise de mes éjac’, voire à devenir multi-orgasmique

Je prends le wagon que @Jieffe vient d’ajouter à ce train. J’ai le sentiment @Hyménée que vous êtes soit beaucoup trop sévère avec vous-même soit victime du succès de votre expérience orgasmique lors de vos sessions de plaisir solitaire. En partant d’un constat qui se rapproche du vôtre, je tire une conclusion profondément différente.

Lorsque je m’abandonne à l’orgasme avec éjaculation lors de mes ébats avec ma femme, les sensations que je ressens à ce moment précis ne sont pas fondamentalement différentes de ce qu’elles étaient il y a quelques années.

Ce qui est profondément différent c’est l’intensité et la multiplication des vagues de plaisir, mini O’ et même maintenant dry O’, que je ressens pendant toute la durée de nos ébats et de nos échanges sensoriels qui précèdent cette conclusion. Ce qui est profondément différent c’est ce que ma femme dit ressentir elle-même au spectacle de ma nouvelle sensualité. Ce qui est profondément différent c’est ce que je vis quand je conduis ma femme vers l’orgasme, en ressentant de l’intérieur sa montée vers le plaisir.

Je me demande si la cause de votre sentiment d’échec sur ce point n’est pas plutôt liée à la qualité de la relation que vous avez avec votre compagne qui ne fait (pas encore?) partie de votre nouvel univers sensuel. Le succès de votre développement orgasmique personnel crée peut-être une forme de déséquilibre à l’origine de votre interrogation. Poser les bonnes questions est la première étape du processus qui permet de résoudre les problèmes. Bon cheminement @Hyménée.