#17280
nikosnikos
Participant

Bonsoir @NXPL
Merci pour vos encouragements, vos conseils et pour votre Traité d’Aneros. Grace à vous, je me suis lancé sans aucune appréhension alors que je n’avais aucune expérience du plaisir anal jusque là. Je ne manquerai pas de vous tenir au courant de mes progrès et de la manière dont vous m’aurez aidé à « libérer les watts » de ma sexualité 😉

Bonsoir @Papy6748
Je n’ai pas encore lu tous les sujets du forum. Mais en voyant ta réponse, je suis direct allé lire ton sujet « Ma lente progression vers l’orgasme prostatique ». Je me reconnais totalement dans la première étape de ton cheminement, et dans ta manière directe et analytique de voir les choses et d’écouter ton corps.

L’étape 2 de ton cheminement, j’y suis actuellement. je commence à reconnaitre l’apparition des sensations décrites sur les forums, tout en constatant que le niveau de plaisir reste faible vu ce que nos amis avancés semblent éprouver. D’une certaine manière c’est ce que je trouve très excitant, toi et moi savons que ça va « bombarder », mais ne savons pas trop quand ça va partir (cf. mon post précédent sur le compte à rebours en aveugle).

Concernant ton étape 3, et bien… Je vais bientôt avoir une occasion de dormir seul chez moi, devine ce que je vais donc tenter d’ici 1 ou 2 semaines 🙂

4 et 5 sont tranquillement en cours.

Quant au 6, ton post du 3/09 m’a vraiment fait rêver; je suis heureux pour toi, heureux de voir comment tu t’es fait chopper / submerger / flasher / etc… par ton plaisir et tes premiers mini-O. Tes sessions précédentes ne t’avaient visiblement pas donné de préavis. Tu abordes les sessions sans attente particulière, tu prends les choses comme elles viennent et là tu te les es prises en pleine face visiblement. J’ai adoré te lire. Merci d’avoir partagé cela ! Nul doute je te rendrai la monnaie de ta pièce si je fais de nouvelles découvertes lors de mon cheminement.

Dans mes premiers postes, je n’ai parlé que de mes dernières sessions. A mon tour je vais faire un flashback sur mes toutes premières sessions, qui n’ont certainement rien d’original. En espérant que d’autres ami aéronautes débutants y trouveront une clé ou un encouragement, tout comme j’ai trouvé un énorme encouragement dans ton post de septembre.

Mes 7 premières sessions étaient assez semblables avec une introduction de l’aneros qui même bien lubrifié était assez longue avant que je sois assez détendu pour « tolérer » sa pénétration.

Toujours 15-20 min de relaxation avant de commencer les contractions comme décrites dans le traité d’aneros. J’ai essayé également plusieurs positions pendant ces premières séances. Après coup le niveau de mes contractions était je pense trop fort, mes mouvements de hanches trop amples, et la respiration abdominale pas assez relâchée ni naturelle. Les rares étincelles furtives étaient vite étouffées.

Suite à ces sessions de découverte, le peu de sensations développées et les conseils de relaxation récurrents sur le forum et dans le traité m’ont rappelé mes diverses pratiques sportives. Mon principal défaut: la raideur. Je me suis dit, ça se trouve je suis pareil sans m’en rendre compte avec l’aneros.

Les sessions 8 et 9 ont été très rapprochées pour ne pas rester sur un échec cuisant à la séance 7 (oui je suis un gros têtu obstiné). Détente complète, séance pas trop longue 45min une heure maximum, do nothing, ou alors juste essayer de déterminer et maintenir mon niveau conscient mini de contraction dans une position fixe chien de fusil ou allongé sur le dos.

C’est à ce moment que les micro décharges autour de la prostate sont revenues rapidement ainsi que les premiers spasmes dans les fesses ou les cuisses que j’identifie comme mes premières contractions involontaires.
Ma difficulté: associer la notion de plaisir à ces sensations; j’essaye de faire confiance à mon cerveau pour faire le job au fil du temps inconsciemment !

Je m’efforce depuis de retrouver ces sensations et les recettes qui chez moi permettent de les accompagner sans les étouffer (une position, une respiration, un niveau de contraction, une action des sphincters ou des PC). C’est pas toujours gagné ni reproductible, c’est pas une ligne droite ascendante, mais à chaque fois que je trouve un truc qui marche, je trouve ça très gratifiant. Et lorsque ces petites sensations plutôt neutres au début apportent une pincée de plaisir alors ça surpasse tout le reste ! Il faut de la patience et aucune attente particulière.