#17338
AvatarPapy6748
Participant

Je répète ci-dessous un passage de mon dernier témoignage qui j’espère soit vous aidera à mieux comprendre votre propre fonctionnement, soit aidera les experts à mieux répondre à votre question.

Selon les moments la « source », le « cœur » de mon plaisir, je ne sais pas exactement quel mot correspond le mieux à ce que je ressens, est soit à l’intérieur dans le bas-ventre peut-être généré par le contact du masseur sur la prostate, soit au niveau de l’anus comme une caresse d’une douceur insupportable, soit plus en surface au niveau du périnée à la base du pénis ou carrément dans le pénis quand les pulsations deviennent si fortes que j’ai l’impression d’éjaculer.

Je parle du « centre » d’où semble émaner le plaisir qui m’irradie. Au plus fort de ma jouissance j’ai l’impression d’être entièrement sous l’effet du plaisir. Ou alors la jouissance devient-elle tellement forte qu’elle efface les sensations normales de la présence du corps, de ses organes voire qu’elle efface toute autre pensée ? Est-ce que c’est cette forme de ressenti qui conduit au sentiment « d’orgasme diffus » ?