Mots-clés : , ,

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Articles
  • #17331
    Avatarpops40
    Participant

    Bonsoir,
    Voici mon expérience vers l’orgasme prostatique.
    Je connaissais déjà les biens faits du massage prostatique par divers lectures sur internet et pour l’avoir aussi essayé avec ma compagne et qui a bien voulu se laisser tenter malgré les appréhensions.
    J’ai ensuite par mes divers pérégrinations découvert au printemps le site nxpl et j’ai pu donc aller plus loin sur le sujet en découvrant cet accessoire qu’est l’aneros.
    J’ai donc tout de suite été curieux et me suis laisser tenter par son acquisition sans trop approfondir la question, pensant au final que c’était un vulgaire gode masculin.
    Donc première expérience en tant que gode lors de jeu avec ma compagne fût plutôt décevant et pour cause.
    Rangé dans le tiroir pour un quelques temps j’ai décidé d’approfondir la question en lisant les divers posts et articles présents sur le site.
    Et me voilà donc faisant le grand pas vers la recherche de l’orgasme prostatique tel que décrit dans le traité d’anéros.
    J’ai bien assimilé qu’il fallait être patient, donc j’étais conditionnée sur fait de ne pas avoir de plaisir immédiat voir même que cela aurait pu prendre quelques mois voir années.
    Première séance sans grande surprise et sans effet particulier, jusque quand même avec le recul maintenant l’apparition déjà de spasmes incontrôlés qu’à l’époque (juin 2015) je mettais sur le compte du froid.
    Et puis deuxième, troisième… il ne m’a pas fallu attendre très longtemps pour percevoir le bien fait de cet accessoire.
    Cinq ou sixième séance et finalement premier mini-O je crois comme on dit. Et là, tout espoir naît.
    J’en suis à peu près à ma dixième séance et aujourd’hui j’ai franchi une étape supplémentaire en ayant la joie de connaitre le multi-orgasme, pas loin de 14 à la suite localisé au pénis.
    Quel bonheur de ressentir cette sensation qui monte dans votre pénis, bien que pour moi il manque encore un stade ultime d’explosion telle que l’on ressent avec l’orgasme éjaculatoire.
    Je n’ai jamais eu de complexe sur le sujet et même plutôt libéré et donc relaxé.
    Je ne sais pas où réellement je me situe sur la carte au trésor et je ne sais pas encore en quoi sera faite la prochaine étape, mais je suis mon bonhomme de chemin et verra de quoi sera faite la prochaine session.
    En tout cas je crois bien dire en disant que l’expérience ne fait qu’au final que commencée !

    #17332
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Bienvenue sur notre forum @pops40.

    Je suis heureux de lire que vous êtes parvenu très vite à un stade ou vos sessions vous apportent beaucoup de plaisir. Votre réussite aiguise notre curiosité mais vous nous laissez sur notre faim.
    En quoi vos expériences précédentes avec ou sans votre compagne vous ont-elles aidé ?
    Quel modèle(s) utilisez-vous ?
    Comment combinez-vous relaxation, respiration, position pendant vos sessions ?
    Combien de temps durent vos sessions ?

    A très bientôt et bon cheminement @pops40.

    #17334
    Avatarpops40
    Participant

    Bonjour,
    Et merci pour votre commentaire.
    Je me suis tourné vers le modèle Hélix, classique!
    Il est vrai que les quelques expériences passés mon permis surtout à me totalement décompléxer sur le sujet, et ma compagne aussi d’ailleurs. Ce qu’il faut le dire permet d’entamer mon parcours de manière très sereine.
    Concernant mes sessions, j’ai pas trop respecter les recommandations surtout concernant les exercices de respiration. Pas contre je me contraint à une totale détente, position sur le dos et les jambes fléchies concentré sur les sensations que je peux ressentir venant de mon corps.
    Un tournant tout de même a été de me concentrer sur les contractions de 15 à 20s, ce qui je pense m’a réellement aidé à réveiller mon activité prostatique.
    MA session d’hier a duré à peu près 2h, en général cela tourne vers 1h30.
    Par maintenant je n’ai plus besoin de d’effectuer de stimulations particulières.
    A peine dix minutes après l’introduction je ressens déjà les premières contractions anales puis au bout de 20/25min le premier dry-O et à partir la session peut commencer.
    Même si ma séance d’hier a été très intense,arrivant à une situation de O-zone je ne suis pas encore sûr d’être arrivé au Super-O. Les sessions à venir le dirons je l’espère.

    #17335
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Au rythme de vos progrès je suis persuadé que vous reviendrez souvent nous dire que la session qui vous a fait connaître un sommet de plaisir est effacée par les suivantes quelques heures, quelques jours ou quelques semaines plus tard qui vous emmèneront encore plus haut. Vos débuts sont formidables.

    Bon cheminement @pops40.

    #17336
    Avatarpops40
    Participant

    Bonsoir,
    Merci encore pour vos encouragements.
    J’ai quand même quelques interrogations sur le sujet à savoir que, bien qu’en état de spasme total, les orgasmes que je ressens sont toujours localisés sur le pénis et en particulier sur son extrémité, à mon grand plaisir d’ailleurs. A la lecture de différents articles il est mentionné que l’orgasme est diffus dans le corps? Est-ce donc normal?
    De plus quel est la description de l’orgasme anal? Qui si j’ai bien compris est différent de l’orgasme prostatique.
    Merci encore et je vous ferais partager bien évidemment mes prochaines progressions.

    #17338
    AvatarPapy6748
    Participant

    Je répète ci-dessous un passage de mon dernier témoignage qui j’espère soit vous aidera à mieux comprendre votre propre fonctionnement, soit aidera les experts à mieux répondre à votre question.

    Selon les moments la « source », le « cœur » de mon plaisir, je ne sais pas exactement quel mot correspond le mieux à ce que je ressens, est soit à l’intérieur dans le bas-ventre peut-être généré par le contact du masseur sur la prostate, soit au niveau de l’anus comme une caresse d’une douceur insupportable, soit plus en surface au niveau du périnée à la base du pénis ou carrément dans le pénis quand les pulsations deviennent si fortes que j’ai l’impression d’éjaculer.

    Je parle du « centre » d’où semble émaner le plaisir qui m’irradie. Au plus fort de ma jouissance j’ai l’impression d’être entièrement sous l’effet du plaisir. Ou alors la jouissance devient-elle tellement forte qu’elle efface les sensations normales de la présence du corps, de ses organes voire qu’elle efface toute autre pensée ? Est-ce que c’est cette forme de ressenti qui conduit au sentiment « d’orgasme diffus » ?

    #17354
    Avatarpops40
    Participant

    Bonsoir,
    Ce soir petite session d’un peu moins d’1h30 un peu particulière parce que contrairement à d’habitude j’ai ressenti beaucoup moins voir très peu d’orgasme ou plutot de sensations intenses localisées sur la région du pénis mais par contre j’ai ressenti de fréquentes et vives sensations au niveau de l’anus (moins intense que celles que je ressens sur le pénis tout de même maios fort agréable).
    Serais-ce la voie vers l’orgasme anal?
    La suite me le dira peut-être et j’espère pouvoir retrouver tout de même à l’avenir ces sensations que je ressentais au niveau du pénis car je les trouvais fortes agréables.

    #17358
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    La classification des orgasmes est une question récurrente sur le forum du fabricant et sur d’autres. Souvent cette classification revient à dire d’où provient le plaisir vif ressenti au moment de l’orgasme. Tant qu’il n’a pas découvert la richesse profonde de sa sensualité un homme ne se pose jamais cette question. L’orgasme est la conséquence de l’acte reproducteur associé à l’érection du pénis et à l’éjaculation. La pratique initiale de la masturbation s’inscrit aussi dans ce schéma. A ce niveau il est fréquent que les contractions anales qui accompagnent l’orgasme ne soient même pas perçues.

    La difficulté de reconnaître les autres formes d’orgasme vient aussi de l’absence de période réfractaire et du sentiment de satiété associé. Un orgasme avant le cheminement est désir, montée du plaisir, perte de contrôle orgasmique, satisfaction et disparition du désir. Maintenant vous êtes en train de de découvrir qu’après le pic de plaisir il n’y a pas de satiété, qu’il y a toujours du désir, que vous pouvez déclencher une nouvelle montée du plaisir. Vous sortez de la route balisée ; il n’y a plus les repères habituels pour vous guider.

    Nous sommes complexes et chacun vit de façon différente sa découverte de la multiplicité des sources de plaisir que possède notre organisme. Il est normal que votre cheminement vous fasse découvrir de nouvelles sources de plaisir. Il est normal que vous vous posiez des questions sur ce que vous ressentez. Il est tout aussi normal que vos découvertes ne suivent pas le même ordre que celles d’un autre aneronaute.

    Les éléments du puzzle se mettront peu à peu en place. Plus vous serez attentif à ce que vous dit votre corps pendant vos sessions (et en dehors aussi…), plus vous serez dans le lâcher prise, plus le plaisir « vous envahira » et ,en conséquence, plus il sera diffus. En même temps les progrès de votre focalisation sur ce que vous ressentez vous permettra éventuellement de localiser les sources de plaisirs avec pous de facilité.

    Mon expérience est que notre cheminement n’est pas linéaire, sauf quand on a les dispositions pour plonger très vite dans l’orgasme de la prostate. Soyez patient, soyez persévérant et vous serez récompensé.

    Bon cheminement @pops40.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.