#19298
AvatarJeff
Participant

Bonjour à tous ;

je poursuis mon cheminement, avec des périodes gratifiantes, et d’autres, plus stationnaires.
Le stress est l’ennemi N° 1 du plaisir prostatique, donc je dois travailler plus que d’autres sur ce point.
En tout cas, je ne cesse de progresser dans la connaissance que je peux avoir de moi-m^meme et dans la conquête du plaisir.

Mais je reviens vers vous car certains s’inquiètent des répercussions éventuelles que peuvent avoir les massages sur la prostate.
Pour ma part, j’ai fait faire des échographies vésicales et prostatiques à deux ans d’intervalle : or le dernier examen montre que la prostate a un peu perdu en volume et en poids (de 36 cc à 27).
Il est vrai qu’il y a une marge d’incertitude liée à la technique. Mais tout de même…Je me dis que le
massage prostatique est plutôt sain au plan physiologique (sans parler de l’aspect mental, de la dimension plaisir et réalisation de soi, etc)..

A bientôt. Jeff