#19583
AndranerosAndraneros
Modérateur

Selon mon expérience je dirais comme vous. J’ai connu les mêmes sensations en pensant à l’époque que « ce n’était que des vagues de plaisir ». Ce n’est que plus tard, quand je suis parvenu à faire durer et laisser s’amplifier ces sensations jusqu’à la perte de contrôle, que j’ai accepté l’idée que c’était en réalité mes premières expériences de l’orgasme prostatique.

En m’endormant avec le masseur en place je pouvais émerger de mon sommeil, en pleine nuit ou au petit matin, le corps profondémment détendu et l’esprit libre de toute pensée parasite entièrement concentré sur l’instant, sur mes sensations. La relaxation et les contractions volontaires consciencieusement faites après le coucher me programmaient pour la suite de la session au réveil.

La progression s’est faite lentement ; j’ai d’abord pu renouveler ces vagues quand elles s’effaçaient après quelques secondes ; puis j’ai su les faire durer plus longtemps ; enfin le plaisir que je ressentais est devenu de plus en plus intense et les vagues repartaient d’elles mêmes, automatiquement sans que je n’ai plus rien à faire.

Je comprends que votre session matinale s’est déroulée sans la présence de votre masseur, étant donné que vous ne mentionnez ni sa présence ni son action. C’est fantastique. Votre prostate est particulièrement bien « réveillée ». Vous devriez normalement retrouver très vite les mêmes sensations avec votre masseur et probablement ressentir sous l’effet de son action une intensité de plaisir supérieure à celle que vous venez de vivre.

Bon cheminement @Lerris