#19696
AvatarLerris
Participant

Salut Rolep,
Encore une fois, ton témoignage se rapproche de ce que j’ai pu ressentir. Au début, l’Aneros ne provoque pas forcément grand chose de « sensationnel ». Tu le mets en place, tu as une sensation agréable à l’insertion et puis, plus grand chose.
Et puis, tu essayes de faire des contractions de toutes les façons possiblse, dans toutes les positions possibles, et puis tu peux même finir à le prendre en main, mais sans obtenir plus que de la tension, de la crispation. Au mieux, tu obtiens une éjaculation, après des heures à te tortiller.

Et pourtant, l’Aneros fonctionne bel et bien.
Même si, pour certains (j’en suis), les plus belles sensations se présentent en dehors de son utilisation.
Cependant, les séances avec l’Aneros sont tout de même importantes car elles permettent de stimuler la prostate, les muscles qui l’entourent et la liaison nerveuse avec le cerveau. Petit à petit, cela se met en place, et tu finis par le ressentir, de plus en plus fort.

D’après ma petite expérience, tu devrais suivre les conseils d’Andraneros. A savoir, ne rien attendre de tes séances, ne les voir que comme des étapes qui jalonnent ton parcours. Te détendre est également important. Mes premières séances ont finalement surtout étaient une affaire de combattre mes tensions, de dompter mon corps et sa façon de réagir. C’est ainsi que j’ai découvert que les sensations que je pensais absentes étaient en fait masquées derrière mes crispations. Plus je me suis détendu, plus j’ai appris à écouter ces sensations, à les laisser s’épanouir, presque sans rien faire que de calmer mes crispations.

Bref, persévère ! Je sais que c’est frustant, mais ça vaut le coup.